Roger Moore: "Je ne pense pas que James Bond soit un héros".

James Bond #11 - Moonraker de Lewis Gilbert.
Moonraker de Gilbert (1979).

James Bond #11 - Moonraker selon Kevin Nowlan.
Deadpool #49 de Lopez, Scalera et Palmiotti (Couverture de Nowlan).

Dans le comics book Deadpool #49 - "Cat Magnet" (Lopez, Scalera et Palmiotti, Marvel), Kevin Nowlan, le dessinateur de la couverture, parodie l'affiche du onzième film de la saga des James Bond: Moonraker de Lewis Gilbert. Ici, James Bond alias Roger Moore est remplacé par Deadpool.

 

Pitch du film:

L'agent secret britannique James Bond (Roger Moore) enquête sur la disparition d'une navette spatiale américaine, Moonraker, confiée au gouvernement britannique. 007 se rend aux Etats-Unis pour interroger le responsable de la construction de la fusée, Sir Hugo Drax (Michael Lonsdale). Il y fait la rencontre de la charmante doctoresse Holly Goodhead (Lois Chiles) et découvre que Drax est en fait le responsable de la disparition de la navette. Jaws (Richard Kiel), son vieil ennemi de 2,18 mètres à la mâchoire d'acier, a été engagé par Drax pour tuer Bond...

Les Moonrakers sont largement inspirés des navettes spatiales américaines alors en développement. Le premier vol d'une navette spatiale a eu lieu en 1981, alors que le film a été présenté en 1979.

Johnny Mathis, Kate Bush et Frank Sinatra ont tous les trois failli interpréter la chanson-titre du film. C'est finalement Shirley Bassey qui fut choisie à peine quelques semaines avant la sortie du film. La mélodie jouée lors de la chevauchée de James Bond pour rejoindre le couvent où l'attendent Moneypenny, Q, et M, est celle du film Les sept mercenaires. Et le son émis par le panneau de contrôle de la centrifugeuse est un de ceux émis lors de l'allumage de l'ordinateur dans Alien.

Roger Moore: "Pour moi, la situation dans laquelle se trouve James Bond est vraiment ridicule. Cet homme est supposé être un espion et pourtant, tout le monde sait qu'il est espion".

Retour à l'accueil