"Si vous pouviez le dire en mots, il n'y aurait aucune raison de peindre".

Nighthawks d'Edward Hopper.
Nighthawks de Hopper exposé au Art Institute of Chicago (1942).

Nighthawks selon Hermann.
Liens de sang de Hermann et Yves H. (Page 39, case 10).

Dans Liens de sang (Hermann et Yves H., Le Lombard) Herman transpose la toile d'Edward Hopper, Nighthawks, dans une case de sa BD. On retrouve le couple accoudé au comptoir, le barman est là aussi mais pas tout à fait dans la même posture, le client du premier plan est remplacé par le jeune inspecteur de police Sam Leighton, et à l'arrière plan, ont été rajouté Josh et Galdys avec leur voiture rouge.

 

Pour avoir plus de détails sur cette toile et en voir d'autre adaptation, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà décortiqué le sujet. ;-)

PS: L'écrivain français, Philippe Besson, rend aussi hommage à ce tableau sur la couverture de son livre paru en 2002 chez Juillard, »L'Arrière-saison«.

Retour à l'accueil