2 Août 2011

Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court,...

... tous mes titres auraient peut être eu un sens ! ^^ (... encore que ?! ^^).

Olympia d'Edouard Manet.
Olympia de Manet exposée au musée d'Orsay de Paris.

Olympia selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 34 d'Uderzo et Goscinny (Page 48).

Dans Astérix - Tome 34 - "L'anniversaire d'Astérix et Obélix, Le livre d'or" (Uderzo et Goscinny, Edition Albert-René) Albert Uderzo parodie la toile d'Edouard Manet, Olympia, sur une planche de sa BD. Victorine Louise Meurent, le modèle jouant la prostituée, est remplacé par Cléopâtre, la femme de chambre noire par une servante égyptienne, et le chat s'est fait la malle surement à cause d'Abraracourcix ! ^^

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"[...] Avec Olympia [(1863)], Manet [(1832-1883)] réinvente le thème traditionnel du nu féminin par le jeu d'une peinture franche et sans compromis. Le sujet autant que le langage pictural expliquent le scandale que l'œuvre provoqua au Salon de 1865. Même si Manet multiplie les références formelles et iconographiques : la Vénus d'Urbin du Titien, la Maja desnuda de Goya et le thème de l'odalisque à l'esclave noire traité par Ingres notamment, il traduit avant tout picturalement la froideur et le prosaïsme d'un sujet bien contemporain. La Vénus est devenue une prostituée qui défie de son regard le spectateur. Face à cette remise en cause du nu idéalisé, fondement de la tradition académique, la violence des réactions fut considérable. Les critiques vilipendèrent «cette odalisque au ventre jaune» dont la modernité fut pourtant défendue par quelques contemporains avec à leur tête Zola. [...]".

PS: Le photographe, Mario Sorrenti, s'est lui aussi inspiré de cette toile mythique et polémique, pour promouvoir la Collection automne/hiver 1998 de Yves Saint Laurent: »Le cliché en question«.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires