4 Mars 2011

Kelly's Heroes

"- Hey, y'a une mine !
- De quel genre ?
- Du genre qui vous pète à la gueule, est-ce que j'sais, moi, d'quel genre ?"

De l'or pour les braves de Brian G. Hutton.
De l'or pour les braves de Hutton (1970).

De l'or pour les braves selon Simon Léturgie.
Spoon et White -Tome 4 des Léturgie (Quatrième de couverture).

Dans Spoon & White - Tome 4 - "Spoonfinger" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) pastiche un plan du film de Brian G. Hutton, De l'or pour les braves, sur le quatrième de couverture de sa BD. On retrouve Clint Eastwood alias Kelly, quelques secondes avant qu'il ne passe un marché avec le dernier char allemand faisant barrière entre lui et l'or.

 

Pitch du film:

En 1944, près de Nancy, un colonel allemand est capturé par le lieutenant américain Kelly (Clint Eastwood). Découvrant que son prisonnier est en possession de deux lingots d'or, il lui fait subir un interrogatoire au terme duquel sa victime fait une incroyable révélation: dans une banque à quelques 40 kilomètres de la ligne de front, les Allemands disposent d'un trésor de 16 millions de dollars... Kelly n'a alors plus qu'une idée en tête: s'en emparer, lui et ses hommes, pour leur propre compte.

J'adore ce film et j'ai l'impression qu'il est malheureusement méconnu par un grand nombre de gens. De l'or pour les braves fait partie d'un genre rare : la comédie satirique à gros budget. Le propos du film farouchement antimilitariste et anarchiste s'amuse à démystifier le héros traditionnel avec de nombreux clins d'œil au western spaghetti et au film de gangster. Et pour ne rien gâcher le casting, lui aussi, vaut son pesant de cacahuètes: Clint Eastwood, Telly Savalas, Donald Sutherland, Don Rickles ...

C'est le second film que Clint tourne sous la direction de Brian G. Hutton. En 1969, ils avaient collaboré pour Quand les aigles attaquent. Et étrangement, à mes yeux, je trouve aussi que cet excellent film est malheureusement peu reconnu du grand public.

PS: Sans être des remakes, deux autres films, eux plus connus mais moins bons, surfent sur le même thème: Les morfalous, et Les roi du désert qui transpose le tout durant la première guerre du Golf.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

pierig 18/03/2011 23:26



Et au passage ... bravo pour la correspondance entre les vignettes ... tu fais comment? :)



Chelmi 19/03/2011 01:13



Il se trouve que j'ai tous les Spoon et Withe et quasiment tous les Clint Eastwood (mon idole !). ;-)



pierig 18/03/2011 23:24



Ce 4e de couv, il s'agit du tome 2 ou 4 finalement ?



Chelmi 19/03/2011 01:10



Du tome 4 ! Vive le copier-coller ! ;-)



Franck 04/03/2011 10:38



En ce qui concerne le clooneysque Les Rois du Désert dont l'accueil fut très mitigé après la Première Guerre du Golfe, je pense qu'il peut être ré-évalué à la lumière de la Seconde Guerre du
Golfe.


En effet, si le ton paraît outré dans le contexte du premier conflit, dont le noble objectif était la libération du Koweit outragé et martyrisé, en revanche, l'âpreté au gain de nos Pieds Nikelés
du désert semble nettement plus tolérable au regard du cynisme de l'administration buschiste qui s'est livrée  à un véritable acte de piraterie international.



Chelmi 04/03/2011 17:37



C'est pas faux, mais du coup, c'est plus culotté et beaucoup moins -j'enfonce des postes ouvertes- de l'avoir fait après la première guerre...



Franck 04/03/2011 09:14



De l'or pour les braves est peu diffusé, moins encore que Les Aigles. Deux très bons films dans leur genre. (Il est vrai que le retournement d'alliance final de Kelly's... est assez surprenant.)


Sinon, les Morfalous, je l'ai trouvé très quelconque la première fois que je l'ai vu (film boursouflé dont les 3/4 du budget passent dans la scène d'ouverture.) Je l'ai plus apprécié quand je
l'ai revu... 20 ans plus tard.



Chelmi 04/03/2011 17:39



Lors du "retournement d'alliance", j'adore le regard bleu persant de l'allemand. ^^