22 Juin 2012

"L'humour est ma façon d'être sérieux"

"Un diplomate, de nos jours, n'est qu'un maître d'hôtel qui a le droit de s'asseoir de temps à autre".
Romanoff et Juliette)

Caricature de Peter Ustinov (Albert Uderzo).

Dans Astérix - Tome 5 - "Le tour de Gaule d'Astérix" (Uderzo et Goscinny, Hachette) Albert Uderzo croque Peter Ustinov et lui donne le rôle du romain Encorutilfaluquejelesus, le préfet de Lugdunum (Lyon).
(L'image est tirée de la page 27, case 4).

 

Peter Ustinov (1921-2004) était un réalisateur, écrivain et acteur anglais. Né d'une mère artiste et d'un père journaliste d'origine russe, il fait preuve très tôt d'un incroyable talent d'imitateur. Il est élève à la prestigieuse Westminster School, qu'il déteste et quitte à l'âge de seize ans pour suivre des cours d'art dramatique.

Après des débuts de comique et d'imitateur dans les théâtres londoniens, il obtient son premier grand rôle dans une revue, en 1940. S'ensuit une brillante carrière, pendant soixante ans, Peter Ustinov interprète des personnages aussi divers que l'empereur Néron dans le film Quo Vadis? en 1951, le Monsieur Loyal exhibant Lola Montès en 1955, un trafiquant d'esclaves dans Spartacus avec Kirk Douglas en 1960, un escroc dans Topkapi en 1964, ou encore le détective belge Hercule Poirot, dans des adaptations des romans d'Agatha Christie au cinéma, notamment dans Mort sur le Nil en 1978.

Son sens de l'humour inimitable, son énergie et sa profonde humanité l'ont rendu célèbre dans le monde entier. Il se consacre à la défense des droits des enfants, en devenant ambassadeur de l'UNICEF. Homme aux multiples talents, il est également scénariste, réalisateur, on lui doit Billy Budd en 1962 et Lady L en 1965. Auteur de pièces de théâtre: L'amour des quatre colonels, Romanoff et Juliette, Le Soldat inconnu et sa femme ; romancier connu pour ses talents de conteur, il enregistre aussi des disques qui connaissent un grand succès.

Peter Ustinov: "L'optimiste est celui qui sait à quel point le monde peut être triste. Le pessimiste, celui qui le découvre tous les jours".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

pierig 02/07/2012 14:57


Il ne jouait pas plutôt le rôle de "Encorutilfaluquejelesus" ? (je sais, je chipotte)

Chelmi 02/07/2012 18:12



Oui, merci, je corrige de suite ! :-)



Zaïtchick 22/06/2012 23:03


Je trouve ton ragard pertinent, néanmoins, je me demande si Goscinny et Uderzo n'ont pas pris modèle sur Alberto Sordi dans Les Week-Ends de Néron
http://www.intemporel.com/images/produit/images/60062.jpg.


A noter que le film est de 1956 alors qu'Astérix a été créé en 1959 et que l'album auquel tu te réfères date de 1965. Une source d'inspiration pour Astérix ?

Chelmi 23/06/2012 13:48



C'est vrai que ça pourrait aussi coller. Mais même si la caricature n'est pas signalée dans les ouvrages officiels (comme le ""Le livre d'Astérix le Gaulois"), je ne pense pas me tromper
car j'ai pu recouper mon intuision avec plusieurs autres sites. :-)