1 Décembre 2011

Le ministre de la défonce

"J'écris pour me taire".

Caricature de Philippe Léotard (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 2 - "Pigalle" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron caricature Philippe Léotard, et lui fait jouer le rôle d'un brigand s'attaquant aux missionnaires, père Odilon Verjus et Laurent de Boismenu.
(L'image est tirée de la page 23, case 5).

 

Philippe Léotard (1940-2001) est un acteur et un poète français. La fratrie Léotard compte sept enfants, quatre filles, puis trois garçons dont il est l'aîné. Philippe obtient une Licence de lettres modernes et rencontre Ariane Mnouchkine en 1958 sur les bancs de la Sorbonne. Cela les conduit à la création du Théâtre du Soleil en 1964, tandis qu'il enseigne la littérature et la philosophie au Collège Sainte-Barbe.

Sa carrière filmique débute en 1966 à la télévision avec Crimes et châtiments. Sa collaboration avec le Théâtre du Soleil s'interrompt en 1970 pour le Théâtre National Populaire, pour qui il joue dans Les Anges meurtriers. Claude Sautet le recrute pour Max et les Ferrailleurs, François Truffaut pour Les deux anglaises et le continent.

Il a son premier grand rôle dans Avoir vingt ans dans les Aurès de René Vautier et joue pour les plus grands cinéastes tels Bertrand Tavernier, Claude Lelouch ou Yves Boisset. Tandis qu'il poursuit le théâtre, le succès du film de Bob Swaim, intitulé La Balance en 1982, lui vaut le César du Meilleur acteur en 1983. Nathalie Baye devient sa compagne et lui donne souvent la réplique. Après Tchao Pantin en 1983, il est parolier dans les films Il y a des jours... et des lunes en 1990 et Tout ça... pour ça ! en 1993.

La drogue et l'alcoolisme affecte l'artiste. Sa voix de plus en plus abîmée en porte les traces. En 1993, au Printemps de Bourges, alors que son frère est Ministre de la Défense, il se proclame ministre de la défonce. "Moi, je pourrais être ministre de la défonce. Chacun son truc, il vendra des missiles et moi des pétards. Pour nous distinguer, ce n'est pas difficile. Lui, c'est Léotard. Moi, c'est Monsieur Léotard". En 1995, il est condamné à 18 mois de prison avec sursis pour un trafic de cocaïne.

Par ailleurs auteur du recueil de poèmes Pas un jour sans une ligne, paru en 1992, il remporte le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros en 1990 pour son album A l'amour comme à la guerre. Décédé d'une insuffisance respiratoire à 61 ans, Philippe Léotard est un artiste marginal et d'une sensibilité exacerbée.

PS: Dans un livre intitulé A mon frère qui n'est pas mort, François Léotard rend hommage à Philippe. Il évoque leur enfance, et dit son amour pour les femmes, l'alcool, la nuit. François Léotard écrit: "[...] faussaire au grand jour et tu l'étais un peu plus que d'autres, racontant la Légion où tu n'avais jamais mis les pieds, les aigles de notre grand-père qui volaient dans ta tête seule.".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires