10 Août 2010

Le Saint

"Sean et moi seront vite oubliés quand tout le monde aura vu Pierce".

Caricature de Roger Moore (Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 4 - "Spoonfinger"  (Léturgie Père et fils, Isard, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature Roger Moore et lui donne le rôle d'un agent Double-Zéro du MI5.
(L'image est tirée de la page 35, case 7).

Tout l'album est un hommage à la saga des James Bond. Après George Lazenby et Sean Connery, les auteurs continuent leur tour de table des acteurs ayant incarné 007. A suivre... ;-)

 

Roger Moore (1927) est un acteur anglais. Après une jeunesse passée dans la Royal Army, sa vocation commence à se déclarer grâce à un passage à l'Academy of Dramatic Art, où il se fait remarquer par un producteur qui lui permet d'apparaître dans un petit film. Mannequin, il débute à la télévision dans Drawning Room Detective en 1950, mais commence sérieusement à se faire connaître dans la série Ivanhoé, où l'armure de chevalier lui va comme un gant. Fort de cette notoriété grandissante, il enchaine avec des films historique , Diane de Poitiers, et L'Enlèvement des Sabines.

En 1961, Roger Moore devient l'énigmatique redresseur de torts de la série Le Saint, où suspense et intrigues fantastiques composent son cocktail. D'une longévité exceptionnelle, la série s'arrête en 1969, au soulagement de l'acteur. Après s'être affranchi du caractère de Simon Templar dans le film The Man Who Haunted Himself en 1971, il est sollicité pour jouer dans Amicalement Vôtre. Une fois de plus, il se trouve dans la peau d'un aristocrate fair-play, Brett Sinclair. Face à lui, Tony Curtis en Danny Wilde gaffeur à souhait. Mais la série ne rencontre pas le succès escompté et s'achève au bout de 24 épisodes.

On fait alors appel à lui pour endosser le rôle de James Bond dès 1973. Vivre et laisser mourir, L'homme au pistolet d'or, L'Espion qui m'aimait ... Roger Moore incarnera sept fois l'agent secret de Sa Majesté avec un style bien particulier: chemises à jabots et brutalité maniérée en qui ses détracteurs voient la manifestation d'un James Bond efféminé. Parallèlement à la saga Bond, il tourne aussi: Les Oies Sauvages, Bons baisers d'Athènes, Le Commando de sa Majesté, L'équipée du connonball ...

Avec son air désinvolte et son élégance aristocratique relevée d'une pointe d'insolence tempérée par le fameux flegme britannique, Moore a conquis le public féminin dans la peau de Simon Templar, puis dans celle de l'agent secret 007. Ambassadeur de l'Unicef depuis 1991, Roger Moore apparaît dans des films en guest-star, mettant désormais sa célébrité au service des Droits de l'enfant.

PS: Bien que Amicalement Vôtre ai été un échec au moment de sa diffusion dans les années 1970, la série connaît un succès sur le tard dans les années 1980. Son côté seventies outrancier mais pourtant involontaire, lui donne un élan nostalgique. Devenu culte, les fans ne se lassent pas de revoir le fameux duo Moore-Curtis dans des ambiances psychédéliques ! Notamment dans les pays francophone grâce à l'excellent doublage de Michel Roux (Tony Curtis) et Claude Bertrand (Roger Moore). Le doublage, réalisé avec soin, prend de grandes libertés par rapport au texte d'origine, ajoute du sel et un second degré dans les dialogues. En contrepartie, un des ressorts comiques de la série disparaît: le contraste entre l'Américain et le Britannique qui se retrouvait dans la VO dans leur accent et leurs répliques, davantage que dans leur comportement.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires