22 Janvier 2010

Rodolfo Pietro Filiberto Rafaello Guglielmi

de son vrai nom.

Caricature de Rudolph Valentino (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 4 - "Les cigares du pharaon" (Hergé, Casterman), Hergé croque Rudolph Valentino, et lui donne le rôle d'un acteur que Tintin vient interrompre au beau milieu d'une prise dans un film produit par la firme Cosmos Picture appartenant à Rastapopoulos.

Caricature de Rudolph Valentino (Hergé).
(L'image est tirée de la page 17, case 3).

Vu le contexte de la BD, on peut supposer sans trop se mouiller qu'Hergé rend aussi hommage au film de George Fitzmaurice, Le fils du Sheik, dans lequel Rudolph Valentino tient le rôle principal, Ahmed, le fils du cheik, mais aussi le Sheik lui-même. En France, ce film est sorti et ressorti sous plusieurs appellation: L'Amant éternel, Le fils du Cheik, et Le Fils du Sheik (Le titre original est The son of the Sheik).

 

Rudolph Valentino (1895-1926) était un acteur italien. Il part à dix-huit ans aux Etats-Unis. Il y exerce différents métiers avant de devenir danseur, spécialiste du tango, dans un cabaret new-yorkais. A Hollywood, le jeune homme débute comme figurant sous différents pseudonymes dans quelques films muet. Conseillé par un ami, il adopte le nom de Rudolph Valentino. A la fin des années dix, il donne la réplique à quelques unes des plus grandes actrices du cinéma muet, parmi lesquelles: Vera Sisson dans La vierge mariée en 1918, Mae Murray dans Un délicieux petit diable en 1919, Dorothy Gish dans Nobody home, et Clara Kimball Young dans Les yeux de la jeunesse toujours en 1919.

Doté d'un physique d'athlète et d'une grande beauté, Rudolph est remarqué par la Metro Goldwyn Mayer qui le prend aussitôt sous contrat. En 1921, il tourne en vedette dans Les quatre cavaliers de l'Apocalypse de Rex Ingram. Le film est un triomphe et Valentino devient la première star latine du cinéma américain. Pour la Paramount, il interprète le rôle d'Ahmed dans Le fils du Sheik de George Fitzmaurice. Il partage ensuite l'affiche avec Alla Nazimova dans La dame au camélia.

Durant les cinq années qui suivent, Valentino est la star numéro un du box-office, tous ses films sont des succès phénoménaux, parmi les quels: Le droit d'aimer, Arènes sanglantes, Monsieur Beaucaire, L'hacienda rouge, L'aigle noir, et Cobra.

En 1923, Rudolph Valentino se marie avec la grande artiste Natacha Rambova dont il divorce en 1926. Durant leur séparation, Natacha émet des doutes sur la virilité de son mari. Ses déclarations ternissent l'image de la star, d'autant plus que, dans ses derniers rôles, il apparaît de plus en plus maquillé. Pour l'anecdote, à cette époque, le Chicago Tribute l'accuse de féminiser l'image du mâle américain.

Rudolph Valentino n'a pas le temps de démentir ces rumeurs. En effet, alors qu'il est à l'apogée de sa carrière, il est soudainement terrassé par une péritonite, le 23 août 1926, à New-York. Des funérailles grandioses sont organisées. C'est la désolation la plus totale et de nombreuses femmes, complètement désespérées, se suicident en apprenant sa mort. Valentino entre dans la légende du cinéma. Il est la première superstar masculine du cinéma mondial.

Rudolph Valentino: "Généraliser sur des femmes est dangereux. S'en spécialiser est infiniment plus mauvais".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires