8 Août 2011

Kiss of the dead

Traduction de la légende cette photo: "Au milieu de Times Square, à New York, une fille vêtue de blanc s'agrippe à son sac à main et à sa jupe pendant qu'un marin sans retenue plante fermement ses lèvres sur les siennes".

V-J Day in Times Square d'Alfred Eisenstaedt.
V-J Day in Times Square de Eisenstaedt pour Life (1945).

V-J Day in Times Square de Lucio Parillo.
Raise the dead II #2 de Vilanova, Reppion et Moore (Couverture de Parillo).

Dans le comics book Raise the dead II #2 (Vilanova, Reppion et Moore, Dynamite) le dessinateur de la couverture, Lucio Parillo, parodie la célèbre photographie d'Alfred Eisenstaedt, V-J Day in Times Square, sur la couverture de sa BD. Ce cliché pris le 14 août 1945, le jour de la capitulation du japon, est publié pour la première fois dans le magazine Life du 27 août 1945. Ici, le marin de l'US Navy est un zombie, et le baiser de la victoire se transforme en baiser de la mort.

 

Life est un magazine d'actualités américain mettant l'accent sur l'image photographique. Il est d'abord un hebdomadaire, ensuite un bimensuel en 1972, puis un mensuel en 1978, et finalement redevient un hebdomadaire en 2004 après un arrêt de quatre ans. Sa publication papier s'est arrêtée le 20 avril 2007, mais la marque survive comme site Internet et éditeur de livres de photographies. En 2008, des millions de photographies du magazine ont commencé à être mises en ligne par Time Warner et Google.

La philosophie du magazine Life a inspiré, entre autres, la création du magazine français Paris Match en 1949. Son slogan: "Le poids des mots, le choc des photos".

V-J Day in Times Square est une photographie prise par Alfred Eisenstaedt sur Times Square, à New York, le jour de la capitulation du Japon. Elle montre un marin de l'US Navy largement penché sur une jeune infirmière qu'il est en train d'embrasser sur les lèvres, pour célébrer la fin de la Guerre du Pacifique et la victoire des Etats-Unis contre leur dernier ennemi de la Seconde Guerre mondiale. V-J est l'abréviation de -Victory over Japan-.

Eisenstaedt prenait ses photos rapidement, passant d'une scène de joie à l'autre, et n'a donc pas pu fournir le nom de ses sujets. On ne distingue pas clairement leur visage, et beaucoup de personnes ont ainsi déclaré être une de ces deux personnes.

PS: Le cliché est reproduit dans la superbe introduction uchronique du film Watchmen, où on voit les super-héros prendre part aux événements historiques. »Dans cette scène, Silhouette, vêtue de noir, embrasse l'infirmière«.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme , #militaire , #propagande

Commentaires