5 Août 2011

The Snake

"[En Ligue 1] le niveau est vraiment tombé. Il manque des dribbleurs. Pourquoi tout le monde aime Ben Arfa ? Parce qu'il peut faire la différence dans les 20 derniers mètres ! Benzema et Gourcuff aussi… Ils sont pétris de talent. A eux d'être décisifs en Bleu. Moi, j'ai 82 sélections et à chaque fois c'était une joie".

Caricature de Youri Djorkaeff (Serge Carrère).

Dans Leo Loden - Tome 12 - "Tirs à vu" (Carrère et Arleston, Soleil) Serge Carrère croque Youri Djorkaeff et lui fait jouer son propre rôle de footballeur au sein de l'Equipe de France pendant la Coupe du monde 1998.
(L'image est tirée de la page 21, case 7).

 

Youri Djorkaeff (1968) est un footballeur français. Il s'intéresse très tôt au football et part à 15 ans pour le centre de formation de Grenoble. Trois ans après son entrée, Youri débute sa carrière professionnelle en D2. Il joue d'emblée milieu de terrain, poste qu'il ne quittera plus, mais avec une préférence pour l'attaque.

Lassé du niveau en D2, et persuadé qu'il peut jouer à un plus haut niveau, il part pour Strasbourg en 1989 avant de rejoindre Emmanuel Petit à Monaco la saison suivante avec qui il remportera la Coupe de France en 1991. Djorkaeff se perfectionne et se fait de plus en plus incisif. Il connaît sa première sélection en Equipe de France le 13 octobre 1989, alors que cela ne fait pas deux mois qu'il évolue en D1. Il reste à Monaco jusqu'en 1995, date à laquelle il part pour le PSG. Il réalise une superbe saison et s'offre la seconde Coupe d'Europe de l'histoire du football français. En effet, à la suite d'un match médiocre contre le Rapid de Vienne, les Parisiens remportent en 1996 la Coupe d'Europe des coupes.

Suite à ce succès, Youri Djorkaeff reçoit des propositions de plusieurs grands clubs européens. Il choisit l'Italie et l'Inter Milan. Le très haut niveau de jeu pratiqué dans le championnat italien lui permet encore de se perfectionner. Pour sa première année, il remporte un titre européen, la Coupe de l'UEFA en 1997. L'année suivante, il évolue toujours à l'Inter mais il y a vraiment trop de grands joueurs dans le club milanais et Youri est souvent sur le banc. En 1999, il rejoint le championnat allemand dans le club de Kaiserslautern. Il réalise une très bonne saison, marque 11 buts et devient vite la coqueluche des supporters.

Entre temps, la France remporte la Coupe du monde en 1998. Youri Djorkaeff est l'un des rares joueurs à avoir participé à tous les matchs, et même s'il n'a marqué qu'un seul but lors de la compétition, l'apport de son jeu offensif a été décisif. Lors de l'Euro 2000, Roger Lemerre aligne Youri Djorkaeff aux côtés de Thierry Henry. Djorkaeff réalise une superbe compétition, il inscrit deux buts et perturbe terriblement les défenses adverses. Et la France devient championne d'Europe.

Il prend sa retraite internationale après l'échec de la Coupe de monde 2002 en Corée du Sud. En club, il quitte l'Allemagne pour l'Angleterre pour le club de Bolton puis Blackburn. Puis choisit de terminer sa longue et prolifique carrière aux Etats-Unis dans le club des Metro Stars New York, où il devient le leader de l'équipe. Djorkaeff met fin à sa carrière de joueur en 2006. Et l'année suivante, il prend la présidence du club de l'UGA Décines48, club de Division d'honneur régionale de la banlieue lyonnaise, où il a débuté enfant. Son père Jean en devient le manager général, tandis que ses deux frères, Denis et Micha, sont respectivement vice-président et joueur de l'équipe première. Objectif d'accéder en CFA2 dans les cinq ans.

Souvent qualifié d'individualiste, d'égoïste et d'ambitieux, Youri Djorkaeff était surtout un joueur libre, qui pouvait évoluer sur toute la zone d'attaque ; c'est la raison pour laquelle il a longtemps été décrit comme un numéro 9 et demi. Sûr de son talent et de ses qualités, il n'hésitait pas à prendre ses responsabilités, même dans les moments d'un match les plus cruciaux.

Youri Djorkaeff: "Il est toujours important de lever la tête quand tu marches. La vie, ça ne se passe pas par terre. Tu lèves les yeux et tu aperçois du linge aux balcons et des enfants aux fenêtres, un peu de joie, de la misère quelquefois...".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #sport

Commentaires