14 Décembre 2015

Noël au balcon, enrhumé comme un con

Georges Dor: "Noël, c'est la veille, c'est l'attente".

Christmas de Norman Rockwell.
Christmas de Rockwell pour le Saturday Evening Post (1930).

Christmas selon Mark Dos Santos.
Ex-libris - Batman de Dos Santos.

"What if Rockwell had been from Gotham City?". C'est le sujet que s'est imposé le dessinateur Mark Dos Santos pour une série d'Artwork... et l'Ex-libris - Batman (Dos Santos, DC Comics) d'aujourd'hui est une des réponses à cette interrogation. The Saturday Evening Post du 6 décembre 1930, avec en Une l'illustration Christmas de Norman Rockwell, s'est transformé en The Gotham Evening Post. Et ici, le garde est remplacé par Batman.

 

Un jour, Norman Rockwell confesse à sa seconde femme, Mary Barstow, que son père lui lisait des histoires de Charles Dickens pendant qu'il dessinait étant enfant. Et Mary, en bonne institutrice, s'intéressant de près au travail de son tout récent mari, commence à lui lire des histoires à haute voix pendant qu'il peint. Non seulement, Norman aime les histoires qu'elle lui raconte, mais en plus, ça lui donne d'autres sources d'inspiration, et de nouveaux thèmes viennent côtoyer des vieux sujets maintes fois représentés.

Noël 1930 était le premier Noël de sa nouvelle vie, et il décide de sortir des sentiers battus pour cette couverture. Et pourquoi pas un Noël médiéval ?!

Et ça sent bon le porcelet rôti derrière la vitre ! Et ça festoie ! Et ça ripaille ! Les traine-besaces, les coupe-jarrets et les marauds s'en mettent une ventrée ! Seul le pauvre garde se gèle dehors et regarde avec envie tous ces manants qui s'amusent. Mais son tour viendra, et quand la relève sera là, c'est lui qui ira boire une pinte et pincer les fesses de Rosine pour finir la plus belle nuit de l'année... ^^

Avec cette couverture, Christmas, Rockwell nous montre que finalement, quelque soit l'époque, il y a toujours des gens qui s'amusent, mais aussi des -laissés pour compte-.

PS: En 1950, il reprend la méthode que je qualifierai de -voyeur- pour nous montrer les musiciens qui répètent dans la boutique du coiffeur. La scène est prise de l'extérieur, à travers la vitre de la boutique. Cette couverture c'est Shuffelton's Barbershop et c'est une merveille, une des plus belles de Rockwell.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration

Commentaires