6 Novembre 2014

Kids In Satan's Service

Paul Stanley : "C'est normal, les groupes qui vendent des milliers de disques ont toujours cherché à hurler plus fort que ceux qui en vendent des millions".

Destroyer de Kiss.
Destroyer de Kiss (1976).

Destroyer selon Nick Runge.
Ghostbusters #1 de Burnham et Schoening (Couverture de Runge).

Dans le comics book Ghostbusters #1 (Burnham et Schoening, IDW Publishing) Nick Runge, l'illustrateur de la couverture, pastiche la pochette de l'album musical Destroyer de Kiss sur une des couvertures alternative de ce numéro. Ici, les membres de Kiss: Paul Stanley, Peter Criss, Ace Frehley, et Gene Simmons, sont respectivement remplacés par l'équipe de SOS Fantôme: Peter Venkman alias Docteur Venkman, Egon Spengler alias Spengy, Winston Zeddemore alias Z, et Raymond 'Ray' Stantz.

 

Destroyer est le 4e album studio de Kiss sorti en 1976. L'intention du groupe est claire, l'album doit être ambitieux et affirmer une fois pour toute autant le décor musical que l'imagerie liée aux personnages. Concept album oblige, c'est Bob Ezrin qui s'occupe de la production. Passé maître dans l'art de l'arrangement, Ezrin connaît toutes les ficelles et habille chaque composition d'attributs originaux ou dérangeants. Stimulé par de telles intentions, le rock'n'roll de Kiss se hisse en première classe expérimentale.

L'album célèbre heavy et hard tout en sucrant son rock de miroirs aux alouettes. Disons-le tout de suite, si la surprise est de taille, le cadeau lui est capital pour toute une génération. Assumant sa variété en alliant la construction sans faille d'un Detroit rock city au défrichement d'un doom métal improbable avec God of thunder, l'album impose un niveau de créativité, de maturité inattendu. Autre titre emblématique du disque, Beth, ballade romantique avec piano et violons chantée par Peter Criss a un énorme impact et a contribué au succès de l'album.

Titres de l'album:

1. Detroit rock city
2. King of the night time world
3. God of thunder
4. Great expectations
5. Flaming Youth
6. Sweet pain
7. Shout It out Loud
8. Beth
9. Do you love me
10. Rock and roll party

La couverture de l'album est peinte par l'artiste Ken Kelly, maître de l'heroic-fantasy, mondialement connu pour son travail sur Conan le barbare. Avant que l'album ne sorte, son travail est montré à Gene Simmons qui veux s'entretenir avec lui pour discuter de la pochette de Destroyer. Kelly accepte, mais demande à voir Kiss en concert avant, pour s'en inspirer. Kelly est donc invité à un concert avec un laissez-passer. Il a dit plus tard de la performance: "Ça m'a coupé le souffle".

Détonant mélange où se font face refrains altiers et lignes de chants sombres, ce disque cultive originalité, comme une réelle maîtrise musicale pour un billet aller-retour au pays de l'imagination. Emportés par la fougue d'une basse impérieuse, fun et noirceur se font du coude sans jamais se jalouser. Jolie prouesse !

PS: Do You Love Me ? sera bien plus tard interprété par rien moins que Nirvana.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

Commentaires