2 Mai 2014

Chroniqueuse de choc

Bernard Tapie: "Pourquoi acheter un journal quand on peut acheter un journaliste ?".

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Louella Parsons et lui fait jouer son propre rôle de journaliste mondaine au bras long.
(L'image est tirée de la planche 5, case6).

 

Louella Parsons (1881-1972) était une journaliste mondaine américaine. Alors qu'elle est à l'école secondaire, elle écrit sa première chronique pour un journal de l'Illinois. En 1910, Louella travaille au Chicago Tribune. En parallèle, elle écrit pour une société de production cinématographique. Elle devient ensuite journaliste pour le New York Morning Telegraph et éditrice de film pour New York American.

Impressionné par son travail, William Hearst la nomme rédactrice en chef de la section cinéma de son journal, le Herald Examiner. En 1925, Parsons doit séjourner en Californie pour des raisons de santé. Lorsqu'elle est prête à revenir à New York, Hearst lui dit d'y rester puisque c'est là que l'action se passe dans le monde cinématographique.

Elle commence à exploiter le côté glamour des vedettes, les rumeurs et les ragots. Sa chronique paraît dans 400 journaux à travers le monde. Elle est crainte. Les studios font des ententes avec elle, soit pour éviter le scandale chez une de leurs vedettes, soit au contraire pour faire éclater le scandale, et ainsi être en droit de briser un contrat.

Hedda Hopper, une actrice de film B reconvertie critique de cinéma, se trouve un emploi grâce à l'intervention de Parsons. Ce qui ne les empêche pas de se faire une concurrence féroce. Les deux chroniqueuses peuvent créer une vedette ou détruire une carrière du jour au lendemain.

Elle est l'une des plus grandes alliées de Marilyn, et sans doute la chroniqueuse la plus influente de l'industrie du cinéma. Titre que sa rivale, Hedda, aurait certainement contesté.

En 1944, Louella publie le livre à succès The gay illiterate. Parsons décède le 9 décembre 1972. Elle a accumulé les ennemis. Peu de vedettes assistent à ses funérailles.

PS: Louella Parsons a fait des apparitions occasionnelles dans des films où elle jouait son propre rôle : comme Hollywood Hôtel en 1937 et Starlift en 1951.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires