16 Octobre 2013

City Lunch

Jacques Pater: "A chaque tour suffit sa reine".

Lunch atop a Skyscraper de Charles Clyde Ebbets.
Lunch atop a Skyscraper d'Ebbets pour le New York Herald Tribune (1932).

Lunch atop a Skyscraper selon Javi de Castro.
Oiga mire #3 de De Castro (Premier et quatrième plat de couverture).

Dans le cómic espagnole Oiga mire #3 (De Castro) Javi de Castro pastiche la photographie de Charles Clyde Ebbets Lunch atop a Skyscraper sur le premier et quatrième plat de la couverture de sa BD. Ce cliché est paru le 2 octobre 1932 dans le New York Herald Tribune.

 

Lunch atop a Skyscraper est une photographie attribuée à Charles Clyde Ebbets, prise en 1932 pendant la construction du RCA Building, qui est le principal bâtiment du Rockefeller Center. La photo représente onze ouvriers en train de déjeuner, assis sur une poutre qui pend à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, sans la moindre sécurité. L'image, prise le 29 septembre, et parue dans le New York Herald Tribune dans le supplément du dimanche 2 octobre.

En 2012, a l'occasion du 80e anniversaire de Lunch Atop a Skyscraper, une des photos les plus reprises au monde, l'historien Ken Johnston, casse le mythe du cliché instantané révélant qu'il s'agit en réalité d'une publicité réalisée pour le Rockfeller Center.

Ken Johnston: "Cette photo est une publicité pour la construction du Rockfeller Center. Il semble évident qu'il s'agit de vrais ouvriers, mais l’évènement a été immortalisé par de nombreux photographes. La légende sur la photo expliquait que s’élèverait ici le plus grand building de New York".

L'auteur de la photographie reste pour beaucoup en tout cas, inconnu au bataillon. Un temps, on a cru qu'il s'agissait de Charles Ebbets, car son fils, plusieurs années plus tard, était parvenu à collecter des éléments prouvant sa présence ce jour-là. En réalité, il semble aujourd'hui que plusieurs photographes ont shooté la scène. La société Corbis, qui détient les droits de la photographie, a donc fini par abandonner cette piste.

Il y a douze ans, Corbis a également engagé des détectives privés afin de faire la lumière sur l'identité des ouvriers présents sur la poutre métallique. Malgré les efforts déployés, l'investigation n'a pratiquement rien donné de concret. Mais en 2012, deux des ouvriers ont été identifiés comme étant Joseph Eckner et Joe Curtis.

Ken Johnston également archiviste au sein de Corbis, assure que Lunch atop a Skyscraper est le cliché le plus vendu de son catalogue regroupant pas moins de 20 millions de photos. Un succès mondial qu'il explique grâce à la symbolique dégagée. Selon lui, la photo donnait une image positive d'une Amérique morose et désabusée.

Ken Johnston: "On est ici dans les deux premières années de la Grande Dépression. Habituellement, à cette époque, lorsqu'on voyait des hommes former une ligne c'était pour avoir un bout de pain ou un repas. La photo met en scène des travailleurs dans une Amérique des années 30, qui gardent le rythme et construisent".

***

En tous les cas, cette photographie a aussi inspiré les auteurs de séries TV:

Friends version Lunch atop a Skyscraper.
Poster de la série Friends.

Les Experts: Manhattan version Lunch atop a Skyscraper.
Affiche promotionnelle de la saison 5 des Experts: Manhattan (Photographe: Art Streiber).

Arrested Development version Lunch atop a Skyscraper.
Affiche promotionnelle de la série Arrested Development.

Le Muppets Show version Lunch atop a Skyscraper.
Poster du Muppets Show.

Les Simpson version Lunch atop a Skyscraper.
Un plan de l'épisode 8 de la saison 14 des Simpson de Matt Groening.

PS: Prise au niveau du 69e étage, le gratte-ciel en compte 70 étages, pendant les dernières semaines de la construction, la photographie Resting on a Girder représente les mêmes ouvriers en train de faire une sieste sur une poutre.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #journalisme

Commentaires