17 Août 2014

Saucissonnée !

Victor Hugo: "Pareille à la vague où l'œil plonge, votre gorge m'apparaissait dans une nudité de songe, avec une étoile au corset".

Mainbocher Corset de Horst P. Horst pour Vogue.
Mainbocher Corset de Horst pour Vogue (1939).

Mainbocher Corset selon Jean Giraud.
Griffes d'Ange de Mœbius et Jodorowsky (Planche 51 et Couverture).

Dans Griffes d'Ange (Mœbius et Jodorowsky, Les Humanoïdes Associés) Jean Giraud alias Mœbius pastiche une photographie de Horst P. Horst, Mainbocher Corset, tirée du magazine Vogue, sur une planche de sa BD ainsi que sur la couverture de la réédition de l'album. Ici, madame Bernon est remplacée par Griffes d'Ange.

Alexandro Jodorowsky (le scénariste): "Griffes d'Ange a constitué une expérience, car j'ai créé les textes d'après les dessins de Mœbius. En fait, je lui avais dit: Tu es tellement pur, tellement angélique, tu devrais faire du porno, quelque chose qui te fasse honte. Car pour moi, la honte est un moteur artistique. Alors il s'est forcé".

 

Mainbocher est une marque de haute couture crée par le couturier américain Main Rousseau Bocher (1890-1976) plus connu sous le nom de Mainbocher. Fondée à Paris en 1929, cette maison de couture a été transférée à New York en 1940 avant de fermer en 1971. La dernière collection parisienne de Mainbocher, qui réintroduit les tailles de guêpe sanglées, est sujette à de vives controverses. A l'instar du -New Look- de Christian Dior, le -Corset Mainbocher- tranche radicalement avec la silhouette fluide des années 1930. Le corset Mainbocher est immortalisé par le photographe Horst, dans l'un des derniers clichés pris dans les studios du magazine Vogue avant l'Occupation.

Horst P. Horst (1906-1999) était un photographe allemand, réfugié à Paris puis aux Etats-Unis, surtout connu pour ses photographies de mode. A Paris, il rencontre le baron George Hoyningen-Huene qui dirige les studios de Vogue France. Il devient son modèle puis son amant et son élève. En 1931, il réalise ses premiers clichés pour l'édition française de Vogue puis pour l'édition américaine l'année suivante. En 1935, il prend la tête des studios à la suite du départ de Hoynigen-Huene.

Le 11 août 1939, à la veille de la Seconde guerre mondiale, Horst prend sa célèbre photographie de madame Bernon avec son corset Mainbocher dans les studios Vogue sur les Champs-Elysées. Cette image marque la fin de son travail en France. "C'est la dernière photographie que j'ai prise à Paris avant la guerre. J'ai quitté le studio à 4h00, [...], et j'ai pris le train de 07h00, pour ensuite monter à bord du Normandie au port du Havre. Nous avons tous senti la guerre arriver. [...]. Et nous savions que quoi qu'il arrive, la vie serait complètement différente après. J'avais trouvé une famille à Paris, un mode de vie, des vêtements, des livres, un appartement, et j'ai tout laissé derrière moi. J'avais déjà quitté l'Allemagne auparavant, et maintenant je vivais une fois de plus le même genre de perte. Cette photographie est pour moi l'essence même de ce moment. Pendant que je la prenais, je pensais à tout ce que je laissais".

Mainbocher Corset illustre bien l'ensemble de l'œuvre de ce photographe de studio, aimant préparer minutieusement ses prises de vue. Sa mise en scène et sa lumière sont très influencées par la sculpture grecque. Combinant des éclairages dramatiques, le souci du détail et des poses théâtrales, il donne une image de la femme pleine de sensibilité et de grâce. On disait de lui qu'il photographiait les femmes comme des déesses: inaccessibles et d'un calme Olympien.

Michelle Guérin: "Le corset était si serré, si serré, il nous a creusé l'âme par le milieu comme un sablier, et presque plus rien ne passe du vrai Soi à l'extérieur".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #glamour

Commentaires