Chez nous, on mangeait à la carte. Celui qui tirait l'As de Pique mangeait.

Woody Allen

Maverick créée par Roy Huggins.
Maverick créée par Huggins (1957).

Maverick selon jean Giraud.
Blueberry - Tome 24 de Giraud (Couverture).

Dans Blueberry - Tome 24 - "Mister Blueberry" (Giraud, Dargaud) Jean Giraud plagie une photographie de tournage de la série TV Maverick créée par Roy Huggins sur la couverture de sa BD. Ici, Bret Maverick alias James Garner est remplacé Mike Steve Donovan alias Blueberry.

 

La série met en scène des joueurs de poker, issus de la même famille, qui voyagent à travers le Far West. Chaque épisode raconte les mésaventures d'un ou deux membres de la famille: Bret (James Garner) pour les sept premiers épisodes, accompagné ensuite de son frère Bart (Jack Kelly). Interviendront ensuite le cousin Beau (Roger Moore) et le dernier frère Brent (Robert Colbert).

Joueur professionnel régnant sur les tables de poker, Bret Maverick n'incarne pas exactement l'idée que l'on se fait d'un héros de l'Ouest sauvage. Plus prompt à user de son don pour l'arnaque que du six coups, Maverick se range surtout du côté de la justice lorsqu'il y trouve un intérêt sonnant en trébuchant. Epaulé par son frère Bart, à peine moins amoral que son aîné, ils enchaînent les saloons et les mauvais coups avec l'élégance des grands escrocs...

Première | Série TV Maverick

Créée par Roy Huggins et diffusée sur ABC entre 1957 et 1962, la série compte 124 épisodes de 60 minutes s'étalant sur 5 saisons. Elle est inédite dans les pays francophone. Deux téléfilms ont suivi, The New Maverick en 1978, Bret Maverick en 1981. La même année, ce dernier donne naissance à télévisée du même nom, où James Garner reprend son rôle.

Pour entendre Bret Mavrick dans la langue de Molière, il faut attendre 1994 avec l'adaptation cinématographie de Richard Donner avec Mel Gibson dans le rôle de Bret. James Garner n'est pas laissé-pour-compte car cette fois il interprète le marshal Zane Cooper dont je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler le dénouement final du film. Ce duo tonitruant est bien accompagné puisque Jodie Foster y campe Annabelle Bransford, une ravissante joueuse dénuée de tout scrupule.

Photographie du tournage Maverick de Richard Donner (1994) avec Mel Gibson, James Garner, et Jodie Foster.
Photographie du tournage du film Maverick de Donner (1994) avec Gibson, Garner, et Foster.

J'aime beaucoup ce film. Mel Gibson devant la caméra de Richard Donner, ça le fait toujours... Action, humour, emotion garantis. A l'image de son sujet: le poker, c'est le film dans son entier avec ses nombreux twists et rebondissements qui est une allégorie à une partie de carte, où chaque personnage doit savoir bluffer et sortir son jocker au bon moment s'il ne veut pas être le dindon de la farce.

Lors de la sortie de la série originale, la compagnie de productions Warner Bros n'a pas voulu créditer son créateur Roy Huggins. Ce dernier a dû attendre 1994, et la version de Mel Gibson, pour être officiellement reconnu.

Si vous êtes à une table de poker et que vous n'arrivez pas à savoir lequel de vos adversaires va être le pigeon de la soirée, c'est qu'il y a de bonnes chances que ce soit vous.

Paul Newman

Retour à l'accueil