Woody Allen: "Nous vivons une époque beaucoup trop permissive. Jamais encore la pornographie ne s'était étalée avec une telle impudeur. Et en plus, les films sont flous".

Photographie de Roberta Pedon pour le magazine Mayfair (1974).
Photographie de Pedon pour Mayfair (1974).

Roberta Pedon selon Alessandro Biffignandi. Couverture originale censurée d'Alessandro Biffignandi.
Zara la vampire - Tome 40 - de Balzano et Pederiali (Couverture de Biffignandi)
et
la version censurée.

Dans le fumetti Zara la vampire - Tome 40 - "La vengeance de Frau Murder" (Balzano et Pederiali, Elvifrance), Alessandro Biffignandi, l'illustrateur de la couv', pastiche une photographie du magazine Mayfair volume 9 numéro 5, paru en mai 1974, sur la couverture de sa BD. Le modèle qui pose sur ce cliché est Roberta Pedon sous le pseudonyme de Roberta Baird. Ici, elle est remplacée par Zara Bapst, la vampire.

 

Pour avoir plus d'information sur ce numéro de MayfairDiana Halprin fait la Une, va faire un tour »ici« où j'ai déjà effeuillé le sujet. Et si tu veux reluquer d'autres modèles de Mayfair, c'est par là que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12. ;-)

Rosma Laila Grantovskis alias Roberta Pedon (1594-1982) était une mannequine et une actrice américaine née dans l'Ohio, de parents juifs lettons ayant émigré aux USA pour fuir la persécution nazie.

A peine majeure, dotée d'une monstrueuse poitrine d'après sa mère, elle est repérée par les photographes Bob Ellison et John Kirk, deux noms célèbres du monde de l'érotisme et de la pornographie. Elle pose alors dans de nombreux magazines de charme dans les années 70 comme Fling, The Swinger, Mayfair, Climax... et tourne dans quelques films porno sous différents pseudonymes tels que Roberta Baird, Melody O'Hare, Roberta Weaver, Mooschi, et définitivement Roberta Pedon.

Elle collectionne les aventures amoureuses dont la plus sérieuse fut avec l'écrivain Gustav Hasford, auteur de Born to kill, dont le film Full Metal Jacket est l'adaptation.

Tombée rapidement dans les travers de la drogue, elle sombre dans la dépression, la boulimie, et la prostitution, et finit par être ostracisée par ses employeurs. Sans abri et toxicomane, elle meurt d'une overdose à Oakland le 30 juillet 1982, elle avait 28 ans. Dans son livre The History of Men's Magazines plublié en 2005, Dian Hanson consacre plusieurs pages à courte existence.

PS: Sur la couverture de la BD, la femme agenouillée avec le dos ensanglanté fera l'objet d'un futur article. Sauras-tu trouver la référence ? Si oui, j'attends la réponse dans les commentaires ! Petit indice, il s'agit d'un film franco-italien sorti en 1973 dont les initiales de l'actrice principale allemande sont KS.

Retour à l'accueil