22 Novembre 2015

Pourquoi tant de DouSar ?!

"Je suis comme le poireau : pas du tout exportable".

Caricature de Michel Sardou (Jean Solé).

Dans Superdupont - Tome 2 - "Amour et forfaiture" (Solé et Lob, Fluide Glaciale) Jean Solé croque Michel Sardou dans son propre rôle le temps d'une case dans l'histoire "L'intox" où Superdupont apprend à un jeune métaleux déluré ce que c'est que la vraie musique française.
(L'image est tirée de la planche 8, case 4).

 

Michel Sardou (1947) est un chanteur et un comédien français. Issu d'une famille artiste depuis la première moitié du XIXe siècle, il est le fils des comédiens Fernand Sardou et Jacky Sardou. Il est éduqué en pension dans les Yvelines d'où il part à 16 ans pour se produire dans le cabaret de son père.

Le succès arrive à la fin des années soixante grâce aux rencontres de Jacques Revaux, auteur d'une partie de son répertoire, et du chanteur Michel Fugain, auteur de ses premières chansons. Après deux ans de contrat chez Barclay, il fonde Trema, s'enchaînent alors les tubes comme Les bals populaires, ou Et mourir de plaisir.

Les prises de position qu'il interprète comme son soutien aux Américains au Viêt-Nam avec Les ricains, ou la peine de mort avec Je suis pour, lui valent d'être détesté par certains mais n'entame en rien le succès populaire de l'artiste qui remporte plusieurs fois des Victoires de la musique: en 1987 avec la chanson Musulmanes, en 1990 avec l'album Le privilège, et 1999 pour sa tournée qui rassemble plus de 575000 personnes.

Dans les années 90, il se produit au théâtre renouant avec une de ses passions transmise par ses parents et devient le nouveau directeur du théâtre de la Porte Saint-Martin qu'il rachète en 2001. En 2004, il sort l'album Du plaisir, comportant notamment un duo avec Garou.

Michel Sardou est aujourd'hui considéré comme l'une des figures incontournables de la chanson française aux tubes incontournables: La maladie d'amour, Une fille aux yeux clairs, Le France, Je vais t'aimer, J'accuse, La java de Broadway, En chantant, Etre une femme, Les Lacs du Connemara, Afrique adieu, Marie-Jeanne...

PS: ... sans oublier, Je vole, remise sur le devant la scène il y a un déjà an, avec l'interprétation de Louane Emera dans le film à succès La famille Bélier d'Eric Lartigau.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #musique

Commentaires