29 Janvier 2016

Napolion

"Les généraux n'entendent rien à la peinture".

Napoléon dans son cabinet de travail de Jacques-Louis David.
Napoléon dans son cabinet de travail de David exposé à la National Gallery of Art de Washington (1812).

Napoléon dans son cabinet de travail selon Bryan Talbot.
Ex-libris Grandville de Talbot.

Sur un Ex-libris de l'univers Grandville (Talbot, Milady) Bryan Talbot parodie une toile de jaques-Louis David, Napoléon dans son cabinet de travail. Ici, Napoléon Bonaparte est remplacé par l'Empereur à tête de lion.

En fait cet ex-libris est un dessin retravaillé que l'on retrouvait déjà dans le Tome 1 de Grandville:

Napoléon dans son cabinet de travail selon Bryan Talbot.
Grandville - Tome 1 (Page 65, case 1).

 

Napoléon dans son cabinet de travail est peint par Jacques-Louis David (1748-1825) en 1812. Ce tableau, par son caractère à la fois intime et posé, introduit dans l'iconographie du portrait de souverain une dimension d'une modernité inédite. Le tableau constitue la matrice probable des portraits de chefs d'Etat français, de la Monarchie de Juillet à la Ve République. Pourtant, la commande du tableau n'émane pas des instances impériales, mais d'un puissant lord écossais, le marquis de Douglas, futur 10ème duc d'Hamilton, féru d'art français et fervent admirateur de Napoléon.

La toile représente Napoléon en grandeur naturelle, en pied. Il porte l'uniforme d'officier des grenadiers à pied, bleu foncé à revers blanc et manche rouge, gilet blanc, il arbore comme décorations, la Légion d'honneur et l'Ordre de la Couronne de fer et des épaulettes dorées. Il est debout de trois-quart, une jambe avancée, le visage tourné vers le spectateur, sa main droite est glissée dans son gilet.

Le décor représente son bureau des Tuileries au premier plan à droite, son fauteuil est en bois doré doublé de tissus de velours rouges à broderies d'or, son épée est posée sur l'accoudoir. Le bureau de style empire, montre un pied sculpté à motif décoratif représentant une tête de lion, en dessous on aperçoit des livres empilés, au-dessus sont posés des dossiers et des feuilles. Le sol est recouvert d'un tapis vert, sur lequel on voit à gauche une carte, et une feuille roulés. En arrière plan se trouve à droite, une grande pendule dont le cadran indique quatre heures dix du matin. Le tableau est signé sur la feuille enroulée en bas à gauche "LVDci DAVID OPVS 1812".

Napoléon dans son cabinet de travail est une régénération de l'image du souverain. Débarrassé des attributs traditionnels du pouvoir et de son faste, l'Empereur s'y affirme comme un homme d'état moderne, trouvant en lui-même les ressources de sa grandeur et la justification de son pouvoir.

Jacques-Louis David: "Je l'ai représenté dans le moment de sa vie qui lui est le plus habituel, le travail".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure , #politique

Commentaires