15 Janvier 2016

Arseface

Petite entorse à la ligne éditoriale habituelle... car pour une fois, ce n'est pas la BD qui s'inspire d'un autre média... mais l'inverse... et pour le coup je ne suis même pas sûr que ce soit intentionnel... mais la ressemblance est troublante !

Photographies d'Anthony Weiner et Eliot Spitzer par R Umar Abbasi et Mary Altaffer pour la Une de New York magazine (2013).
Photographies de Weiner et Spitzer par Abbasi et Altaffer pour New York magazine (2013).

Preacher special #3 - La tragédie de Tronchdecul (Vertigo) de Richard Case et Garth Ennis (Couverture de Glenn Fabry).
Preacher special #3 de Case et Ennis (Couverture de Fabry).

Dans le comics book Preacher special #3 - "La tragédie de Tronchdecul" (Case et Ennis, Vertigo), la couverture de Glenn Fabry semble avoir inspiré (ou pas ??) les monteurs de la Une du New York magazine du 22 juillet 2013. Le montage des photographies d'Anthony Weiner et Eliot Spitzer prises par R. Umar Abbasi et Mary Altaffer ressemble étrangement à Tronchdecul.

 

New York magazine est un hebdomadaire new-yorkais créé en 1964. Depuis plusieurs années, il est diffusé toutes les deux semaines. Rédigé par une centaine de journalistes, il contient essentiellement des articles politiques et culturels consacrés à la ville et à l'Etat de New York. Largement copiée, la ligne éditoriale et graphique du magazine est devenue une référence pour la presse mondiale.

Le numéro du 22 juillet 2013 qui nous réunit aujourd'hui met à la Une deux hommes politiques américains: Anthony Weiner et Eliot Spitzer. Ces deux démocrates de l'état de New York ont pour point commun d'avoir été obligé de démissionner de leurs mandats à la suite de scandales sexuels scabreux en 2011 pour le premier et en 2008 pour le second. Et 2013 marque leur tentative de retour sur le devant de la scène politique new yorkaise... Voilà donc le sujet des deux articles rédigés par les journalistes Mark Jacobson et Chris Smith. Articles mis en avant par un montage de deux clichés pris respectivement par les photographes de presses R. Umar Abbasi et Mary Altaffer lors des débâcles passées (!?) de Weiner et Spitzer faisant grise mines.

Simone de Beauvoir: "Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme

Commentaires