10 Août 2017

Debra Lane

"Quand tout va bien pour vous, ça doit être la manière qu'à l'bon Dieu d'vous dire de protéger vos miches".
(©Debra Morgan dans la série TV Dexter).

Caricature de Jennifer Carpenter (Shane Davis).

Dans le comics book Superman: Earth One #1 (Davis et Straczynski, DC Comics) Shane Davis caricature Jennifer Carpenter et lui donne le rôle de la journaliste Loïs Lane.
(L'image est tirée de la planche 18, case 3).

Plus qu'un pastiche de l'actrice Jennifer Carpenter, c'est un hommage à l'excellente série télé américaine Dexter créé par James Manos Jr en 2006.

Jennifer Carpenter alias Debra Mogan (Série TV Dexter). Jennifer Carpenter alias Loïs Lane (Superman: Earth One #1 - planche 18, case 3).
(Jennifer Carpenter alias Debra Morgan).

Dans le show, Jennifer joue le rôle de Debra Mogan, enquêtrice à la brigade criminelle de Miami, et sœur de Dexter Morgan, l'expert en médecine légale spécialisé dans l'analyse de traces de sang, et accessoirement tueur en série à ses heures perdues ! ^^

 

Jennifer carpentre (1979) est uen actice américaine. Née dans le Kentucky, elle manifeste très tôt son goût pour le théâtre. Dans cette optique, elle intègre la célèbre Juilliard School de New-York. Avant l'obtention de son diplôme, la jeune comédienne se produit sur les planches aux côtés de pointures comme Liam Neeson et Laura Linney dans la pièce incontournable Les sorcières de Salem.

Jennifer interprète son premier personnage important dans l'angoissant L'exorcisme d'Emily Rose de Scott Derrickson en 2005. Elle est ensuite choisie pour se glisser dans la peau du lieutenant de police Debra Morgan de la série Dexter. Deuxième personnage principal de cette série à succès, la comédienne accède, via ce rôle culte, à une notoriété forte et soudaine.

Parallèlement à cette série qui lui prend la majeure partie de son temps, Jennifer Carpenter tourne pour le cinéma, en privilégiant les films d'horreur: En quarantaine, ... et surtout les thrillers: Le pacte, Disparue, The factory, ...

People: Entre 2008 et 2011, Jennifer Carpenter est l'épouse Michael C. Hall qui campe Dexter dans la série du même nom.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #cinema-serie-tv

7 Août 2017

Toutes voiles dehors !

Professeur Choron: "Qui sème le vent court après son chapeau !".

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon Frank Cho.
Liberty Meadows #16 de Cho (Couverture).

Dans le comics book Liberty Meadows #16 (Cho, Image) Frank Cho pastiche un plan du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur la couverture de sa BD. Ici la voisine de Richard Sherman alias Marilyn Monroe est remplacée par la psychiatre pour animaux Brandy Carter.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce film de Wilder, et en revoir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8. ;-)

Coco Chanel: "Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c'est elle que l'on remarque". et si il y a du vent, c'est encore plus flagrant ! ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

6 Août 2017

Rendez à McGinnis ce qui appartient à McGinnis !

Comme annoncé hier, ayant décidé de remettre kiCswiLA? sur de bons rails, je me suis attelé à répondre aux quelques commentaires auxquels je n'avais pas prêté attention durant ces quelques mois d'absence... Mille excuses à vous chers lecteurs ! :(

... et je suis tombé sur le commentaire bref mais inéluctable d'un visiteur à l'œil aguerri qui m'a mis le nez dans mon caca concernant un plagiat d'Elvifrance où je me suis lamentablement fourvoyé. "Ma" référence que je pensais être à l'origine du pastiche du fumetti Super-terrifiant #61, n'était en fait qu'un autre hommage à la véritable source: une illustration de Robert McGinnis.

Merci MisterGutsy d'avoir relevé cette erreur et de m'avoir ainsi permis de la corriger. :)

Je vous invite donc tous à aller redécouvrir cet article revu et corrigé »ici«

Nouveau Testament: "Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu" (Marc, XII, 13-17 ; Matthieu, XXII, 21 ; Luc, XX, 25).

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog

5 Août 2017

Canasson d'intérieur

Stan Laurel: "L'humour, c'est la vérité; l'esprit, c'est une exagération de la vérité".

Y a erreur ! de Leo McCarey.
Y a erreur ! de McCarey (1929).

Y a erreur ! selon Laurent Verron
Odilon Verjus - Tome 6 de Verron et Yann (Page 8, case 8).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le lombard) Laurent Verron parodie une scène du film Y a erreur ! de Leo McCarey, sur une planche de sa BD.

 

Pitch du film:

Dans une écurie, Stanley (Stan Laurel) et Oliver (Oliver Hardy) nourrissent un pur-sang nommé Blue Boy, quand ils surprennent deux hommes entrain de parler d'une rétribution de 5000$ pour le retour de Blue Boy, mais en fait ces derniers font allusion au tableau de Gainsborough et non à l'animal. Alléchés par la prime, Laurel et Hardy décident de ramener le cheval au millionnaire (Dell Henderson)...

Y a erreur ! est un court-métrage noir et blanc de vingt minutes réalisé par Leo McCarey en 1929 avec en vedette le duo Stan Laurel et Oliver Hardy.

Oliver Hardy: "Nous ne nous considérons pas comme les autres nous voient".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

4 Août 2017

P*tain presque un an déjà...

Je sais 8 mois sans nouvelle, c'est long... Tu n'étais pas inquiet j'espère ! ^^ Rassure toi, je suis encore vivant et en bonne santé ... et je lis toujours autant de BDs ! ;) Mais les journées ne faisant que 24 heures, je ne trouve plus vraiment de temps pour kiCswiLA?.

Pour être honnête, ça ne fait pas que 8 mois que ça dure... mais 2 ans en réalité. Serait-ce possible que ce soit en rapport avec mon changement de situation professionnelle ? Fort probable ! Mais aussi au fait que je me sois mis à jouer au jeu mobile Clash of Clans à la même période ! ENCORE plus probable !! ^^

Oui 2 ans... Le blog est resté plus ou moins à flot jusqu'à novembre dernier grâce aux articles prépubliés que j'avais programmés jusqu'à cette date. Là où je suis impardonnable, c'est qu'il doit me rester une petite centaine d'articles rédigés que j'aurai également pu prépublier... mais même ça j'ai eu la flemme de le faire ! :(

Alors ce matin, quand j'ai reçu mon n-ième mail de relance d'OverBlog concernant la prolongation de mon pack prémium, j'ai pris la décision de CONTINUER L'AVENTURE en commençant d'abord par publier à intervalle régulé mes articles déjà rédigés et a en écrire d'autres à intervalle moins régulier (^^) !

Et pour tenir la distance, je vais être beaucoup moins strict avec les règles que je m'étais imposé.
Avant j'essayais de varier les sujets, dorénavant ça ne sera plus forcément le cas. Si pendant 6 mois, c'est les parodies d'affiches de ciné qui me branchent, je ne ferai que ça pendant 6 mois au lieu de repousser de jour en jour la rédaction d'un sujet d'article qui me saoule.
D'ailleurs toutes les parodies sympa mais dont le centre d'intérêt ne me motive pas vraiment seront beaucoup moins étoffés qu'avant, je me contenterai de donner les sources et les références des œuvres et des artistes.

Voili voilou ! A bientôt j'espère !

PS: Si toi aussi tu joues à Clash of Clans, que tu es Hôtel de ville de niveau 8 et plus, que tu cherches un clan sympa, tu peux me rejoindre dans clan TERROR NATION (#8GY28P28). Plus d'informations sur la page web du clan que j'ai mis en ligne »ici«. En postulant, dis que tu viens de la part de Chelmi ! ;)

Publié par Chelmi à 12:22pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog

14 Novembre 2016

Femme de petite vertu

"Je veux vivre un conte de fées !".

Pretty Woman de Garry Marshall.
Pretty Woman de Marshall (1990).

Pretty Woman selon Arthur Suydam.
Deadpool: Merc with a mouth #5 de Dazo et Gischler (Couverture de Suydam).

Dans le comics book Deadpool: Merc With A Mouth #5 - "Head Trip" (Dazo et Gischler, Marvel) l'illustrateur de la couverture, Arthur Suydam, parodie l'affiche du film de Garry Marshall, Pretty Woman. Ici, Deadpool remplace Richard Gere alias Edward Lewis, et le Dr Betty prend la pose de Julia Roberts alias Vivian Ward.

 

Pour avoir pus d'information sur ce conte de fée hollywoodien et en voir une autre adaptation, va te balader »ici« ou j'ai déjà arpenté le sujet. ;-)

Le personnage que j'aime le plus dans ce film, c'est le directeur de l'hôtel, Barney Thompson alias Hector Elizondo. Son attention et sa bienveillance déterminante font de lui un véritable deus ex machina qui influe favorablement sur les évènements jusqu'à la fin.

Vivian Ward: "Vous devez être avocat: vous dégagez quelque chose de malin et d'inutile".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

7 Novembre 2016

Skrullgiving

Victor Hugo: "Le dindon est un animal ridicule: il y en a peut-être trop pour un ; mais il n'y en a pas assez pour deux".

Freedom from want de Norman Rockwell.
Freedom from want de Rockwell pour la couverture du Saturday Evening Post (1943).

Freedom from want selon juan Doe.
Secret Invasion: Front Line #4 de Castiello et Reed (Couverture de Doe).

Dans le comics book Secret Invasion: Front Line #4 - "The Fall of Manhattan" (Castiello et Reed, Marvel) le dessinateur de la couverture, Juan Doe, parodie l'illustration Freedom from want de Norman Rockwell, faisant la Une du Saturday Evening Post du 6 mars 1943.

 

Pour avoir plus d'informations sur cette célèbre couverture du Saturday Evening Post, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 -5 - 6 - 7 - 8.

Friedrich Nietzsche: "Observer la démarche des plus belles Anglaises: on ne trouve en aucun pays du monde de plus beaux canards ni de plus beaux dindons...".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration

1 Novembre 2016

Electro Power

Alan Vega: "David Bowie n'invente plus rien, il se contente de vampiriser tout le monde et de se pointer au bon moment avec le son qu'il faut, pour ça il est fort, mais il ne découvre rien. C'est la méthode Picasso, il pompe le passé et après il nous refile sa semoule. Quand à ses films, ils puent...".

Suicide de Martin Rev et Alan Vega.
Suicide de Suicide (1977).

Suicide selon Michael Avon Oeming.
Powers #22 d'Oeming et Bendis (Couverture).

Dans le comics book Powers #22 - "Anarchy, Part 2" (Oeming et Bendis, Image Comics) Michael Avon Oeming pastiche la jaquette de l'album musical Suicide du duo du même nom.

 

Suicide est un duo américain de rock électronique et minimaliste formé à New York en 1970 par Martin Rev et Alan Vega. Ils sortent leur premier album au titre éponyme en 1977 sur le label Red Star Records qui est dirigé par Marty Thau, l'ancien manager des New York Dolls. Suicide est le premier groupe à abandonner dans les années 70 l'attirail obligatoire de tout groupe rock qui se respecte: plus de guitares et plus de batterie.

Titres de l'album:

1. Ghost rider
2. Rocket U.S.A.
3. Cheree
4. Johnny
5. Girl
6. Frankie Teardrop
7. Che
8. Cheree (remix)
9. I remember
10. Keep your dreams
11. Mr Ray (live)
12. Las Vegas man (live)
13. 96 Tears (live)
14. Keep your dreams (live)
15. I remember (live)
16. Harlem (live)
17. 23 minutes over Brussels (live)

Lorsqu'il paraît, le disque n'atteint pas les sommets des hit-parades. Pourtant, il est aujourd'hui regardé comme un classique. Un critique écrit: "Les hymnes proto-punks forts, inquiétants, se classent parmi les expérimentations mélodiques les plus visionnaires que le rock ait jamais produites". On trouve sur cet album, à la pochette striée de coulées de sang, les futurs classiques du groupe : Rocket U.S.A., Ghost rider, et Frankie Teardrop.

Alan Vega à propos d'Iggy Pop: "Ce type avec sa frange blonde, qui ressemblait à Brian Jones, a déboulé sur scène et d'abord j'ai cru que c'était une nana. Il portait une salopette déchirée et des mocassins super ridicules. Il avait un look vraiment délirant à fixer la foule en gueulant : -Je vous emmerde, je vous emmerde !-. Ça a changé ma vie parce que j'ai compris que tout ce que je faisais, était de la merde".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

5 Septembre 2016

Ю́рий Алексе́евич Гага́рин

"Dieu n'existe pas, je ne l'ai pas rencontré".

Caricature de Youri Gagarine (Malo Kerfriden).

Dans KGB - Tome 2 - "Le sorcier de Gaïkonour" (Kerfriden et Ma,gin, Quadrant) Malo Kerfriden caricature Youri Gagarine et lui fait jouer son propre rôle de cosmonaute soviétique.
(L'image est tirée de la page 31, case 6).

Youri Gagarine dans son vaisseau Vostok 1 Youri Gagarine selon Malo Kerfriden.
Youri Gagarine dans son vaisseau Vostok 1
et
Dessin de Malo Kerfriden dans le supplément de la BD en fin d'album.

 

Youri Alexeïevitch Gagarine (1934-1968). Fils d'un charpentier et d'une paysanne, il devient technicien fondeur après ses études. Il découvre le pilotage en amateur dans un aéro-club à 18 ans puis entre à l'école d'aviation militaire d'Orenbourg. Il est promu pilote de chasse à partir de 1957. Trois ans plus tard il fait partie des 20 pilotes sélectionnés pour participer au programme spatial soviétique.

C'est l'époque de la course à l'espace entre américains et soviétiques. Gagarine passe avec succès les différentes sélections qualificatives en vue du premier vol habité. Il se retrouve dans le groupe final qui comprend trois pilotes. Le choix définitif se porte sur lui, en raison de ses compétences et de ses origines ouvrières, un atout supplémentaire pour la propagande soviétique.

Le 12 avril 1961 Gagarine entre dans l'Histoire en devenant le premier homme à voyager dans l'espace. Décollant du cosmodrome de Baïkonour, un centre spatial créé en 1955 pour tester des missiles balistiques, il effectue en moins de 2 heures une orbite terrestre à bord de la capsule Vostok 1, à une moyenne de 250 kilomètres d'altitude avant de revenir sur Terre.

Ce vol a une portée immense. Gagarine fait le tour du monde, accueilli partout en héros. Vexés, les américains annoncent le 25 mai 1961, par la voix de leur président, John F. Kennedy, la naissance du programme Apollo, qui doit emmener un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Dans son pays Gagarine a droit à de nombreuses distinctions: promu major, il reçoit le titre de Héros de l'Union Soviétique et devient membre d'honneur de l'Académie internationale d'astronautique. On lui confie le poste de directeur de la Cité des Etoiles, le centre d'entraînement des cosmonautes russes.

Le 27 mars 1968 Gagarine meurt au cours d'une mission aérienne: son avion de chasse s'écrase dans des conditions qui restent encore pour beaucoup mystérieuses.

Coluche: "L'homme qui a eu le moins de chance dans sa vie, c'est Youri Gagarine: il est parti d'URSS, il a fait dix-sept fois le tour de la terre ... et il est retombé en URSS".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #exploration

31 Août 2016

Nancy sous terre ?

Frédéric Beigbeder: "Ce qui serait bien, à présent, pour l'évolution de l'histoire du cinéma, ce serait de tourner un film porno où les acteurs feraient l'amour en se disant «Je t'aime» au lieu de «Tu la sens, hein, chiennasse». Il paraît que cela arrive dans la vie.".

Photographie de Nancy Suiter prise par Art Mancini pour le magazine Club International (1978).
Photographie de Suiter prise par Mancini pour Club International (1978).

Nancy Suiter selon Elvifrance.
Super-Terrifiant - Tome 18 d'Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Super-Terrifiant - Tome 18 - "Le château hanté" (Elvifrance), l'illustrateur de la couv' plagie une photographie de Nancy Suiter alias Leyla prise par Art Mancini pour le numéro novembre 1978 du magazine Club International, sur la couverture de sa BD. Ici, Nancy est remplacée par Ophélie.

Si tu connais les auteurs de cette BD (Scénariste, dessinateur et illustrateur de couverture), je suis preneur pour compléter l'article. :-)

 

Pour avoir plus de détails sur le magazine masculin pour adulte Club International, et revoir d'autres playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10. ;-)

Ce Club International est le volume 7 numéro 10 paru en novembre 1978. Il met en avant Nancy Suiter d'abord sur sa Une shootée par Barry Vincent, puis à intérieur dans une série de clichés pris par Art Mancini intitulée: Leyla, le pseudo de Nancy pour cette séance photo. Parmi les autres donzelles de cette revue, on trouve aussi: Billie, Beverly, et Suzie sous l'objectif de Rupert Daines, Mandy photographiée par Fanny, et Kate shootée par Adam Cole.

 

Nancy Suiter (196?-????) est/était une actrice porno américaine. Elle commence sa carrière en posant pour des revues érotiques sous différents pseudonymes à la fin des années 70. La jolie blonde devient ensuite très vite un phénomène de l'industrie du cinéma porno en quatre ans et peu de films entre 1979 et 1983 avec les films: Taxi girls où elle est présentée comme le sosie de l'actrice Cherryl Ladd de la série TV Drôles de dames, 800 Fantasy Lane créditée au générique sous le nom de Candy Summer, The ecstasy girls, et The beauty pageant. Puis elle disparait laissant dernière elle toute une pléiade de rumeurs comme... Elle aurait épousé un multimillionnaire qui l'aurait fait quitter la pornographie. Elle aurait été assassinée par un petit ami jaloux / par un amant / par son souteneur. Elle serait morte d'une overdose après avoir eu de mauvaises fréquentations et être tombé dans la prostitution. Elle se serait reconvertie dans le trafic de narcotique... Bref on ne sait pas qui elle était avant d'arriver dans le porno, ni ce qu'elle est devenue après.

Michel Galabru: "J'ai bien connu une actrice de film porno qui était prédestinée: elle était née sous X".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour