13 Août 2014

Roulé-boulé !

Jean-Paul Grousset: "Chassez le naturiste, il revient au bungalow".

Photographie d'Anne Kaurin par Gernot Plitz pour Penthouse.
Photographie de Kaurin par Plitz pour Penthouse (1973).

Anne Kaurin selon Mario Cubbino.
Wallestein - Tome 19 de Cubbino (Couverture).

Dans le fumetti Wallestein - Tome 19 - "Le dernier naufrage" (Cubbino, Elvifrance) Mario Cubbino plagie une photographie d'Anne Kaurin triée du magazine Penthouse d'Août 1973. Ce cliché est pris par Gernot Plitz en France à Saint-Tropez.

 

Pour lire plus d'informations sur ce mensuel masculin pour adulte et en revoir d'autres Pets, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6. ;-)

C'est la Pet Lane Jackson Coyle qui est doublement à l'honneur dans ce numéro de Penthouse paru en Août 1973. En faisant tout d'abord la Une du mag', et en étant la Penthouse's Pet of the Month de ce mois d'août en pages centrales. Cette série de clichés est l'œuvre de Bob Guccione. A l'intérieur hormis Lane et quelques autres donzelles, on trouve bien entendu la scandinave Anne Kaurin complètement nue posant pour l'objectif de Gernot Plitz sur une plage privée de Saint-Tropez, la Bamboo beach, pour une kyrielle de clichés titrée: Dune what comes naturely. Et en article de fond, on peut notamment lire différents sujets tels que: The politics of death d'Eric Norden, The liberated call girl de Gail Sheehy, ... , ou bien une interview de Stewart Mott par Ric Ballad.

Mario Vargas Llosa: "Ma haine pour Playboy, Penthouse et les autres n'est pas gratuite. Ce spécimen de revue est un symbole de l'encanaillement du sexe, de la disparition des beaux tabous qui l'entouraient d'ordinaire et grâce auxquels l'esprit humain pouvait se révolter, exerçant la liberté individuelle, affirmant la personnalité singulière de chacun, et l'individu souverain se créer peu à peu dans l'élaboration, secrète et discrète, de rituels, conduites, images, cultes, fantaisies, cérémonies qui, ennoblissant éthiquement et conférant une catégorie esthétique à l'acte amoureux, l'avaient désanimalisé progressivement jusqu'à en faire un acte créatif. Un acte grâce auquel [...] un homme et une femme pouvaient rivaliser pour quelques heures avec Homère, Phidias, Botticelli ou Beethoven".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

Commentaires