30 Janvier 2015

Nightcrawler of Mars

A princess of Mars de Frank Frazetta.
A princess of Mars de Frazetta pour la couverture d'Une princesse de Mars d'Edgar Rice Burroughs.

A princess of Mars selon Alan Davis.
Excalibur #16 de Davis et Claremont (Couverture).

Dans le comics book Excalibur #16 - "The cross-time caper, Part 5: Warlord" (Davis et Claremont, Marvel), Alan Davis parodie l'illustration A princess of Mars de Frank Frazetta réalisée pour la couverture d'une réédition du roman Une princesse de Mars d'Edgar Rice Burroughs, sur la couv' de sa BD. Ici, John Carter est remplacé par Diablo alias Kurt Wagner, et la princesse d'Hélium alias Dejah Thoris par Kymri, la reine pirate. Sinon, on retrouve bien le bestiaire et les planètes même si tous les éléments ne sont pas agencés à l'identique.

 

Edgar Rice Burroughs publie en 1912 sous le pseudonyme de Norman Bean dans le magazine All-Story une série de 6 chapitres sous le titre Under the moons of Mars qui deviendront remaniés le roman Une Princesse de Mars (A Princess of Mars en VO) publié 1917 par les éditions Print Run.

C'est en 1970, pour sa réédition chez Doubleday Book que Frank Frazetta est engagé pour illustrer la couverture qui nous intéresse aujourd'hui.

Le roman conte les aventures épiques d'un terrien transporté dans le passé de Mars que Burroughs appelle Barsoom. Son héros John Carter, un ex-capitaine virginien de l'armée confédérée, un jour de 1866, poursuivi par des apaches, trouve refuge dans une caverne, regardant Mars il se sent aspiré par elle.

"[...] Me tenant ainsi plongé dans de profondes méditations, mes yeux se détachèrent du paysage en contre bas, afin de contempler un instant les cieux [...]. Mon attention se trouva alors rapidement attirée et retenue par une grosse étoile rougeâtre, assez basse sur le lointain horizon. La contemplant rêveusement, je fus saisi par une sorte de fascination insurmontable, comme si un charme, au sens magique du mot, émanait de cet astre, qui n'était autre que la planète Mars, le dieu de la Guerre ; pour moi, homme de tous les combats, cette planète avait toujours constitué un véritable sortilège. Je l'admirais une nouvelle fois au cours de cette nuit déjà bien avancée, tout songeur, quand elle parut m'appeler à travers les profondeurs d'un insondable vide cosmique, faisant miroiter une promesse insaisissable, puis elle sembla m'entraîner et, finalement, m'attirer irrésistiblement, de la même manière que le magnétisme d'un aimant oblige la limaille de fer à venir vers lui. Ce désir ardent était au-delà de toute résistance possible. Je fermai les yeux, mes bras se dressèrent, implorants, en direction du dieu de ma vocation. Tout à coup, je me sentis entraîné, transporté à la vitesse de la pensée à travers l'immensité infinie de l'espace. Il y eut un bref instant de froid extrême et d'obscurité insoutenable. [...]."

Par projection astrale, John Carter se retrouve sur Mars ... entièrement nu. La faible pesanteur martienne lui permet de décupler sa force et de faire des bonds prodigieux mais il est rapidement capturé par des martiens verts, les Tharks qui l'emmènent enchainé dans leur cité. L'intrigue se tourne alors nettement vers le roman d'aventure. John Carter est conduit avec une belle captive d'une race rouge humanoïde quoique ovipare, Dejah Thoris, princesse d'Hélium, au cruel empereur des brutes vertes, Tal Hajus.

Les dieux de Mars (The gods of Mars en VO) (1918) et Le Seigneur de la guerre de Mars (The warlord of Mars en VO) (1919), publiés auparavant dans le magazines All-Story en 1914, complètent la saga personnelle de John Carter intitulé le Cycle de Mars. Les 8 romans suivants racontent les aventures de sa famille: son fils Carthoris, sa fille Tara, sa petite-fille Llana ... Ma mère, mes frères et mes sœurs ... Oh oh, ce serait le bonheur ♪♫ ^^ (Désolé) ... et de ses amis et d'un autre terrien Ulysse Paxton.

PS: En 2012, ce roman a été adapté au cinéma par Andrew Stanton, sous le titre John Carter, avec dans le rôle éponyme Taylor Kitsch.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration , #litterature

Commentaires