10 Juillet 2014

String ♪ Striiing ♪♪... c'est le facteur !

Philippe Bouvard: "Le string est en retard sur le téléphone puisqu'il fait encore appel à un fil".

Rousse dit aussi La toilette d'Henri Toulouse-Lautrec.
Rousse de Toulouse-Lautrec exposée au Musée d'Orsay (1889).

La toilette selon Claude Pelet.
Rêverie de Pelet.

Sur l'ex-libris Rêverie de Claude Pelet, le dessinateur rend hommage au tableau d'Henri de Toulouse-Lautrec, Rousse dit aussi La toilette. On retrouve la même posture, le même chignon sur la tignasse rousse, et le même style laissant volontairement apparaître les traits de pinceau.

Mais Pelet ne s'est pas arrêté là, il s'est aussi inspiré d'une photographie, qui a spammé toutes les boites mail de France et de Navarre il y a quelques années, en rhabillant la Rousse avec un jeans taille basse, un string, et un petit body laissant apparaître les bretelles de son soutien-gorge.

La toilette en string.

Je n'ai pas trouvé les origines de ce cliché, mais on peut se demander si lui aussi ne rend pas hommage à Toulouse-Lautrec.

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"Toulouse-Lautrec [(1864-1901)] a laissé d'innombrables images de femmes saisies dans leur intimité, notamment représentées à leur toilette. Ici, la figure féminine occupe le centre de la composition et s'impose en gros plan, offrant ainsi la représentation d'un dos sculptural au spectateur. Les sièges en rotin disposés autour d'elle laissent supposer que la scène a lieu dans l'atelier du peintre, rue Caulaincourt.

[...] L'oubli de la pose académique et la perspective accélérée assez inhabituelle chez Lautrec, sont comme un écho à la série de femmes à leur toilette que Degas présenta à la 8e et ultime exposition impressionniste en 1886. Le cadrage de la scène et le point de vue plongeant rappellent incontestablement les pastels magistraux de Degas auxquels Lautrec vouait une grande admiration. De la même façon que son aîné, Lautrec montre les femmes sans leur coquetterie comme vues à travers le trou de la serrure. [...].

Ce tableau a fait l'objet de divers malentendus. Il a, en effet, depuis son origine connu plusieurs titres et sa datation a été modifiée. Il est maintenant établi qu'il a été réalisé en 1889 et non en 1896, comme il apparaît dans les anciens catalogues. C'est sûrement cette œuvre que Lautrec présenta sous le nom de Rousse à l'Exposition des XX à Bruxelles en 1890. Ce titre, voulu par l'artiste, rappelle sa prédilection pour les modèles roux, qu'il représenta toute sa vie [...]".

Paulo Vincente: "String: éclipse partiellement la lune".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #photographie

Commentaires