Recherche pour "bruce willis"

9 Janvier 2012

"Belle manière de rompre un tandem"

(©Hartigan dans Sin City).

Caricature de Bruce Willis (Salvador Larroca).

Dans le comics book NéoUniversel #1 - "Mystère" (Larroca et Ellis, Marvel) Salvador Larroca croque Bruce Willis et lui donne le rôle du détective John Tenden.
(L'image est tirée du chapitre 3, planche 66, case 4).

Même si c'est beaucoup moins flagrant que pour Jessica Alba, là encore les auteurs s'inspirent de visuel du Sin City.

 

Pour avoir plus d'information sur la bio/filmographie de Bruce et en revoir d'autres caricature, va faire un tour »ici« , »là« , puis »ici« , et aussi »là« , où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Bruce Willis: " Juste après star, barman c'est ce qu'il y a de mieux pour draguer".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #cinema-serie-tv

15 Décembre 2007

Bruno

Y paraît que c'est son surnom.

Caricature de Bruce Willis (William Vance).

Dans XIII - Tome 13 - "The XIII mystery, L'enquête" (Vance et Van Hamme, Dargaud) William Vance caricature Bruce Willis et lui donne le rôle du Contre-Amiral Franklin Edelbricht, chef d'état-major de la US Navy, et le numéro VII des 20 chefs de la conjuration.
(L'image est tirée de la page 23, case 3).

 

Pour plus de détails sur la bio/filmographie de Bruce, rends toi »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. :-)

PS: Info à prendre avec des bonnes grosses pincettes (Source Wikipédia): un Die Hard 5 serait en pré-production.

Publié par Chelmi à 10:18am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

7 Avril 2007

McClane

"Dieu a inventé la calvitie pour rendre les hommes plus humbles".
"Dieu est impitoyable: il vous enlève les poils de la tête pour vous les replanter dans les oreilles".

Caricature de Bruce Willis (Christophe Bec).

Dans Sanctuaire (Bec et Dorison, Les Humanoïdes Associés) Christophe Bec croque Bruce Willis et lui donne le rôle de Donnogan, un militaire américain appartenant à l'effectif du sous marin USS Nebraska.
(L'image est tirée du tome 2, planche 44, case 1).

 

Bruce Willis (1955) est un acteur américain. Il est né sur la base militaire américaine d'Idar-Oberstein en Allemagne, où son père est mécanicien dans l'armée. Sa mère est d'origine allemande. Il passe son enfance dans le New Jersey. Au Collège d'état de Montclair, il s'adonne à la musique, joue de l'harmonica et suit les cours de la section théâtrale. A partir de 1977, il se produit sur les scènes new-yorkaises tout en gagnant sa vie comme barman (Bruce Willis: "Juste après star, barman c'est ce qu'il y a de mieux pour draguer". ^^) et comme figurant comme dans Le Verdict en 1982.

C'est la télévision qui le révèle au grand public. Il y tourne soixante-cinq épisodes de Clair de lune, une comédie policière à succès entre 1985 et 1989. Il est lauréat pour cette série d'un Emmy Award et d'un Golden Globe.

En 1987, c'est aux côtés de Kim Basinger dans Boire et déboires que Bruce fait ses débuts au cinéma. L'année suivante, il tourne le premier volet de la saga des Die Hard: Piège de cristal. Grâce à John McClane, le héros qu'il incarne, efficace, séduisant et plein d'humour, il devient une star. Le second et troisième volet, 58 minutes pour vivre et Une journée en enfer ne font que confirmer son statut de star internationale au salaire mirobolant.

Mais le succès ne dure qu'un temps, et au début des années 90, Willis accumule les échecs commerciaux: Le Bûcher des vanités et Hudson Hawk, gentleman cambrioleur en 1991, La Mort vous va si bien en 1992 ou encore Piège en eaux troubles en 1993. Au creux de la vague, l'acteur doit son salut à Quentin Tarantino (idem pour John Travolta) qui lui offre le rôles du boxeur Butch, dans le cultissime Pulp fiction.

Il se fait ensuite étiqueter -sauveur de l'Humanité- en s'illustrant dans trois grosses productions où il a le destin de notre planète entre ses mains: L'Armée des 12 singes en 1996, Le Cinquième élément en 1997, et Armageddon en 1998. Un peu las de son image d'action man, Bruce Willis s'engage dans la voie du thriller surnaturel en tournant à deux reprises sous la direction du brillant M. Night Shyamalan: Sixième sens et Incassable en 2000.

Après quelques comédies légères: Une vie à deux, Mon voisin le tueur, Bandits, il s'illustre dans un registre plus guerrier dans Mission évasion en 2002 et Les Larmes du soleil en 2003. Bruce essaie ensuite de plus s'impliquer dans la production avec l'envie d'apporter une dimension dramatique à ses rôles tout en restant dans le registre de l'action. Il accorde sa confiance à trois spécialistes du genre: Florent Siri qui l'imagine en négociateur dans Otage en 2005, Robert Rodriguez qui l'invite à peupler son très sombre Sin City toujours en 2005, et Richard Donner qui en fait un flic en cavale dans 16 blocs l'année suivante. Toujours dans la même optique de se renouveler, Willis apparaît au casting du dérangeant Fast Food Nation de Richard Linklater.

Actuellement, il est à l'affiche de Alpha Dog côtés de Sharon Stone et Justin Timberlake. Très prochainement, le 11avril, il sera au coté et de Halle Berry dans Dangereuse séduction. Mais ce que tous ses fans (dont moi) attendent avec impatience de puis 12 ans, c'est le retour de John McClane dans Die Hard 4 - Retour en enfer. Je veux de la sueur mêlée à la crasse et au sang, du marcel, des explosions et des répliques qui claquent ! Vivement début Juillet !

PS: Autre passion de Bruce Willis: la musique. Il chante pour le groupe The Accelerators. Il a enregistré en 1986 l'album The Return of Bruno et en 1989 If It Don't Kill You, It Just Makes You Stronger.

Publié par Chelmi à 08:10am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

25 Octobre 2011

Butch

"- D'abord, tu pars LOIN !
- Ok.
- Une fois loin... tu RESTES loin !"
Pulp Fiction de Tarntino - Marsellus et Butch).

Caricature de Bruce Willis (Maëster).

Dans Meurtres fatals - Tome 1 - "Meurtres fatals graves" (Maëster, Fluide Glacial) Maëster caricature Bruce Willis dans l'histoire "Pure fiction". Il lui fait jouer le rôle de John McClane, un ancien flic ringard devenu un boxeur ringard.
(L'image est tirée de la page 10, case 5).

Avec ce clin d'œil, Maëster fait bien sûr référence à son rôle de John McClane, le flic de la saga des Die Hard, et à celui de Butch Coolidge, le boxeur de Pulp Fiction.

 

Pour avoir plus d'information sur la bio/filmographie de Bruce, rends toi »ici« , »là« , et aussi »ici« , où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: En 2010, il apparaît dans l'excellent clip Stylo, de Gorillaz, dans le rôle d'un tueur en voiture qui poursuit Murdoc, 2D et Noodle.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

5 Octobre 2007

Yipee-Kay, pauvre con !

"Une mouche dans le lait mon cher Hans, un petit rouage qui grippe! Un emmerdeur!".
John McClane n'est pas qu'un flic en Marcel, c'est aussi un poète ! ^^

Caricature de Bruce Willis (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 1 - "Requiem pour Dingo" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque Bruce Willis et lui donne le rôle d'un flic de choc prénommé John qui intervient dans la prise d'otage de l'hôtel Gold Gotha.
(L'image est tirée de la page 21, case 6).

Les auteurs font bien sûr référence l'inépuisable inspecteur John McClane de la saga des Die Hard. Tu auras remarqué les détails qui tuent, il porte son maillot de corps fétiche, il essaie de sauver les otages d'un immeuble comme dans Piège de cristal, et en feuilletant les pages de la BD, tu pourras constater qu'il a une certaine addiction pour les cages d'ascenseur. ^^

Caricature de Bruce Willis (Simon Léturgie). Bruce refait une apparition dans le Tome 5 - "Funky Junky", il est réincarné ... (Oui -réincarné-, car comme de nombreux personnages secondaires de la série Spoon & White qui croisent le chemin des deux flics frapadingues, il ne fait pas de vieux os dans le tome 1 et en sort les pieds devant.) ... je disais donc il est réincarné en policier en uniforme qui surveille White qui lui se retrouve emprisonné suite à un quiproquo. Ce dernier essaie de lui expliquer qu'il est de la maison, mais l'agent ne le crois pas et lui rétorque: "C'est ça et moi, je suis Bruce Willis.". (L'image ci-jointe est tirée de la page 26, case 8).

 

Pour plus de détails sur la bio/filmographie de Bruce, rends toi sur »cet article« où je traite déjà le sujet. :-)

John McClane: "Je me demande ce qui déclenche les détecteurs de métaux en premier: la barre que vous avez dans le cul ou la merde que vous avez dans le cerveau ?". Quand je te dis que c'est un vrai poète ! ^^

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

3 Décembre 2009

Schwarzinator

"Tu vois, c'est ça le problème avec les terroristes : ils n'ont aucun respect pour ta vie privée".
True Lies).

Caricature d'Arnold Schwarzenegger (Maëster).

Dans Sœur Marie-Thérèse - Tome 6 - "La guère sainte" (Maëster, Drugstore) Maëster croque Arnold Schwarzenegger et lui donne le rôle d'un des lyncheurs qui en veux au jardiner du couvent de Sœur Marie-Thérèse.
(L'image est tirée de la page 10, case 4).

L'auteur fait bien sûr aussi et surtout référence à son personnage de cyborg modèle T-800 de la saga des Terminators.

 

Pour avoir plus d'infos sur Schwarzie et voir d'autres caricatures, fais un tour »ici« , »là« et encore »ici« où j'ai déjà traité le sujet. :-)

PS: Sylvester Stallone a réussi l'exploit de réunir: Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Eric Roberts, Mickey Rourke, Danny Trejo, Bruce Willis et Arnold Schwarzenegger, pour son film The expendables, dont la sortie est prévu pour aout 2010. ÔÔ

Publié par Chelmi à 20:00pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

19 Janvier 2008

Bruce peine

... ben il n'a qu'à se reposer ! [Désolé]

Caricature de Bruce Payne (Christophe Bec).

Dans Sanctuaire (Bec et Dorison, Les Humanoïdes Associés), Christophe Bec croque Bruce Payne et lui donne le rôle du lieutenant Kowaks, un officié américain du sous marin militaire USS Nebraska.
(L'image est tirée du tome 1, planche 50, case 4).

 

Bruce Payne (1960) est un acteur anglais. Né à Londres, il a grandi à Killburn, dans le nord la capitale. Il est issu de la Royal Academy of Dramatic Arts. Pendant ses études il joue dans Smart Money, The Belle Run, Miss Marple et un rôle de premier plan dans la biographie d'Oscar Wilde.

En 1991, Payne est le diable dans Dans la peau d'une blonde de Blake Edwards. Mais c'est en 1992 qu'il est reconnu du grand public avec le thriller Passager 57. Il y joue un terroriste violent, qui rivalise avec Wesley Snipes. Il poursuit ensuite sa carrière sur le petit écran avec un rôle vedette dans le téléfilm Full Eclipse dffusé sur HBO en 1993, et sur Sci-Fi Channel dans Ravager. A partir de 1998, il tient aussi le rôle Jurgen, l'Agent Spécial ayant une relation particulière avec la -Section Un- dans la série à succès de la chaîne USA Network, La Femme Nikita.

Plus récemment en 2003, il a brillé dans le drame psychologique One Point O. II a aussi joué dans Riders en 2001, dans Highlander: Endgame toujours en 2001, dans Donjons & Dragons en 2000 aux côtés de Jeremy Irons ... La liste de ses long-métrages comprend beaucoup de films d'action et d'aventure: Pour la gloire, Howling VI , Les Spécialistes, Warlock - La rédemption, One tough bastard, Kounterfeit, Ripper...

A la télévision, il a incarné quelques rôles épisodiques dans des séries : Keen Eddie, Les Contes de la Crypte, Dragnet, [MI-5], Charmed ...

Au théâtre, il obtient le premier rôle dans West and Greek, une production de London's West End, ainsi que dans Alice de Nicholas Hytner, il joue aussi le rôle de Frank'n'furter dans le Rocky Horror Show.

Pour moi, Bruce Payne fait parti de ces acteurs au charisme et au physique impressionnant et intéressant mais malheureusement bien mal exploité au cinéma dans des série B voire Z.

Remember: Voilà, je -pense- avoir fini de faire le tour du casting (quasi) hollywoodien de Sanctuaire: Beau Bridges, Nicolas Cage, Ice Cube, Courtney Cox Arquette, Richard Dean Anderson, Johnny Depp, Vincent Ferniot, Morgan Freeman, Scott Glenn, William Hurt, Tchéky Karyo, Matt Leblanc, Thierry Lhermitte, Howie Long, Bruce Payne, Liev Schreiber, Charlie Sheen et Bruce Willis. (Si une caricature m'est passée sous le nez, n'hésite pas à me le faire savoir via les commentaires de cet article. Merci).

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

11 Septembre 2006

Tarantinesque 2 - Le retour

Après avoir été grillé -pour diffusion d'infos au compte gouttes- et à la demande générale de Fei (Voir com') ^^, voici l'acolyte de Vincent Vega...

Caricature de Samuel L. Jackson (Richard Guerineau).

Dans Le chant des Stryges - Tome 2 - "Pièges" (Guerineau et Corbeyran, Delcourt), Richard Guerineau caricature Samuel L. Jackson en homme de main qui a pour mission de filer Nivek, un des héros de la série. Encore une fois c'est un gros clin d'œil au personnage de Jules Winnfield du film Pulp Fiction de Tarantino.
(L'image est tirée de la page 13, case 11).

Caricature de Samuel L. Jackson (Richard Guerineau). Je ne suis pas sûr mais il me semble sans trop prendre de risque que les auteurs lui rendent encore hommage dans le Tome 8 - "Défis" (Le deuxième album de la deuxième saison du Chant des Stryges). En tout cas la ressemblance est encore très flagrante d'ailleurs je me demande si il n'incarne pas le même personnage que dans le Tome 2. Il laisse tomber le costar-cravate mais le visage est, je trouve, encore plus ressemblant. Si tu as plus d'infos n'hésite pas à me corriger, mais il me semble que rien ne prouve ou ne dément cette supposition. Messieurs Corbeyran et Guerineau, si vous passez par là...
(L'image est tirée de la page 16, case 8).

 

Samuel Leroy Jackson (1948) est un acteur américain. Il a été élevé au rang de star international grâce à Pulp Fiction mais avant cela, il avait déjà joué dans pas loin d'une trentaine de films dont voici les plus connus: Un prince à New York, Les affranchis, Jungle fever, Jeux de guerre, Jurassic Park, ...

Il est maintenant une star incontournable et il a retourné à deux reprises avec Quentin Tarantino dans Jackie Brown et Kill Bill 2. Il a aussi rejoué deux fois avec Bruce Willis qu'il avait rencontré sur Pulp: Une Journée en enfer et Incassable. Sa filmographie est plutôt bien étoffée (environ 70 films) et c'est assez compliqué d'y faire une sélection courte et représentative, mais je vais m'y risquer: 187: code meurtre, L'enfer du devoir, Le 51e Etat, xXx, et Basic où il retrouve Travolta. Dernièrement, il a aussi interprété le maître Jedi Mace Windu dans Star Wars - Episode I, II et III.

Actuellement, il est à l'affiche dans Des serpents dans l'avion, film dont la bande annonce m'a fait mourir de rire alors que ce n'était pas forcément le but recherché. ^^

PS: Petite piqûre de rappel Le chant des Stryges - Tome 10 - "Manipulations" sort dans 2 jours. (RE-Wééé et Yahoooo !!! ^^).

Publié par Chelmi à 19:11pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

13 Février 2008

Taxi 5

...ième élément.
Comme tu as pu le remarquer ces dernières années, le cinéma fait chou gras en s'inspirant ou carrément en adaptant de nombreuses bandes dessinées pour le grand écran. Aujourd'hui, dans cet article, une fois n'est pas coutume (car d'habitude, c'est le processus inverse que je m'amuse à t'exposer), je vais t'en montrer un petit exemple.

Le cinquième élément de Luc Besson.
Le cinquième élément de Luc Besson (1997).

Le cinquième élément selon Jean-Claude Mézière.
Valérian - Tome 15 de Mézières et Christin (Page 10, case 1).

Avec Valérian - Tome 15 - "Les cercles du pouvoir" (Mézières et Christin, Dargaud) Jean-Claude Mézière inspire Luc Besson pour son film Le cinquième élément. On reconnaît aisément, l'architecture de la ville aérienne et ses voitures volantes et notamment ces taxis.

Jean-Claude Mézières raconte: "Luc Besson est venu me voir en me disant «Je suis un vieux lecteur de Valérian et je trouve que les Américains vous ont pas mal pompé*. Moi je prépare un film de science-fiction, je vous engage et je vous paie». Pour imaginer à quoi ressemblait ce New York du futur, j'ai crobardé très librement des trucs d'approche, des vues panoramiques, l'astroport [...] Je l'ai [Luc Besson] surtout étonné quand j'ai commencé à lui dessiner des petits taxis volants, comme ceux que j'étais en train de mettre dans Les cercles du pouvoir".

 

Pitch du film:

Dans un futur proche, un vaisseau extraterrestre explose à proximité de la Terre. Seule y survit une masse embryonnaire qui, récupérée par les militaires, se mue en une superbe jeune femme rousse, Leeloo (Milla Jovovich). Apeurée, celle-ci s'échappe d'un laboratoire avant de chuter sur le taxi de Korben Dallas (Bruce Willis). Prenant fait et cause pour elle, Korben, ancien agent des forces de sécurité, l'aide à fuir ses poursuivants et la conduit chez le père Cornelius (Ian Holm), qui reconnaît en elle -le cinquième élément-, la seule arme connue contre le mal absolu incarné par une météorite qui se dirige vers la Terre...

(*) Eh oui, les 'ricains ont allègrement pompé sur l'œuvre de Mézière, notamment un certain George Lucas, mais ça c'est une autre histoire qui alimentera un futur article... :-)

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

3 Mai 2010

Le journal de Mia

"Trois tomates se baladent dans la rue. Papa tomate, maman tomate et bébé tomate. Bébé tomate traîne, regarde les belles nanas. Papa tomate se met en rage, lui balance une claque et lui dit : «Qu'est ce t'as ? T'es tout rouge.»".
(©Mia dans Pulp Fiction)

Pulp Fiction de Quentin Tarantino.
Pulp Fiction de Tarantino (1994).

Pulp Fiction selon Laurel.
Le journal de Carmilla - Tome 1 de Laurel et Murrail (Couverture).

Dans Le journal de Carmilla - Tome 1 - "Reproduction interdite" (Laurel et Murrail, Vents d'Ouest), Laurel parodie l'affiche du film de Quentin Tarantino Pulp Fiction sur la couverture de sa BD. Ici Carmilla prend la place de Mia Wallace alias Uma Thurman, le roman photo de Mia est remplacée par le journal intime, et la cigarette par un crayon.

Syndrome Lucky Luke: A noter que cette cigarette a été retirée de l'affiche française du film (C'est pour ça que je lui ai préférée la VO pour la comparaison et de toute manière l'effet vintage de cette dernière correspond mieux à l'esprit du film). Loi Evin oblige...

 

Essai de Pitch du film:

Euh bah non en fait, c'est impitchable cette affaire là... ^^ Je vais me contenter de: "L'odyssée sanglante et burlesque de petits malfrats dans la jungle de Hollywood à travers trois histoires qui s'entremêlent."

Pulp Fiction a obtenu la Palme d'or du Festival de Cannes 1994, l'Oscar du meilleur scénario original en 1995, et une nomination aux Césars dans la catégorie -Meilleur Film étranger-.

Au départ, Uma Thurman a décliné l'offre plusieurs fois. Tarantino a dû insister longtemps pour qu'elle accepte le rôle.

Ce film génial est surprenant par son montage non linéaire à base non pas de flashbacks mais, ce qui est plus original (en tout cas pour l'époque), de flashforwards. Par exemple, la fin du film apparaît au milieu et il se termine par un flash-back dans lequel apparaissent les deux tueurs(Samuel L. Jackson et John Travolta) encore vivants, alors que l'on a vu la mort de l'un d'entre eux quelques scènes auparavant.

PS: Rocky dans Pulp Fiction, Quentin Tarantino avait d'abord pensé à attribuer le rôle de Butch à Sylvester Stallone avant de l'attribuer finalement à Bruce Willis.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv