Recherche pour "marilyn monroe"

20 Février 2007

THE Pin Up

"Je ne veux pas être riche. Je veux être merveilleuse".

Caricature de Marilyn Monroe (Didier Crisse).

Sept ans de réflexions selon Didier Crisse. Dans Les sorcières de l'épée de cristal: Lorette et Harpye (Crisse et Goupil, Vents d'Ouest) Crisse caricature Marilyn Monroe dans le rôle de Lorette, une sorcière qui a emprunté l'apparence de la ravissante actrice afin de se dégotter un prince charmant.

Plus qu'un clin d'œil à Marilyn, c'est un hommage à la désormais scène culte du film de Billy Wilder Sept ans de réflexion dans laquelle sa robe blanche virevolte et se soulève magnifiquement à cause du souffle provenant d'une grille du métro.

Tom Ewell alias Richard Sherman est un parfait Américain: marié, un enfant, il se croit heureux. Mais tout va changer en un été, lorsqu'il envoie sa famille en vacances et se retrouve seul à New York. Après sept ans de mariage, il fantasme allègrement sur les filles qu'il rêve de séduire. L'arrivée d'une charmante voisine va bousculer sa vie et mettre à rude épreuve sa fidélité.

Encore une fois, après Ursula Andress, Kim Basinger, Sophia Loren, Daryl Hannah et d'autres à venir, les héroïnes de ce strip ont autant leur place dans kiCswiLA? que dans kesKIfouLA?.
(L'image est tirée de la page 33, case 7).

 

Marilyn Monroe (1926-1962) était une actrice américaine. Elle est élevée par une mère à la limite de la folie, qui fait de fréquents séjours en hôpital psychiatrique, elle ne connaîtra jamais le nom de son père. A 19 ans, teinte en blonde (Un mythe s'effondre, c'est une fausse blonde ^^), elle débute sa carrière comme modèle pour le photographe André de Dienes, son amant. Bien décidée à se sortir de son milieu pauvre, elle devient une lectrice acharnée, suit des cours de comédie et de littérature à l'Université de Los Angeles.

En 1948, la Columbia lui donne sa chance. Elle signe un contrat de 6 mois, et apparaît pour la première fois à l'écran dans Dangerous Years. Comme ses quelques seconds rôles, où elle chante, danse et joue la comédie: La Reine du Music-hall, ne suffisent pas à la faire remarquer, elle reprend son travail de modèle. L'année suivante, elle crée le scandale lorsqu'elle pose nue pour le tout nouveau magazine Playboy dont elle la première Playmate d'une longue liste à venir.

En 1950, John Huston l'engage pour Quand la ville dort, tandis que Mankiewicz la retient au casting d'Eve. Elle signe un contrat de 7 ans avec 20th Century-Fox, et multiplie les collaborations, jouant sous la direction de Fritz Lang Le Démon s'éveille la nuit et Howard Hawks Chérie je me sens rajeunir. Hollywood la cantonne dans des rôles de blondes écervelées, mais en 1953, Niagara marque un tournant dans sa carrière. Pour la première fois, elle tient le rôle principal, celui de l'épouse volage de Joseph Cotten. La même année, elle se marie avec le joueur de base-ball Joe Dimaggio, dont elle divorce en 1954.

Dès lors, elle accumule les succès, principalement des comédies où elle se joue de son image: Les Hommes préfèrent les blondes, Sept ans de réflexion, Certains l'aiment chaud... De star, elle devient icône. Blonde platine, pulpeuse, on lui prête des liaisons notamment avec John et Robert Kennedy dans l'Amérique puritaine des années 50. Mais au-delà de la provocation et du glamour immortalisé, Monroe se révèle une actrice capable d'émouvoir. Dans Arrêt d'autobus, la comédienne surprend dans un registre tragi-comique et laisse apparaître une fragilité déjà perceptible quelques années au paravant dans La Rivière sans retour. Son mariage avec le dramaturge Arthur Miller achève de casser l'image d'une Marilyn superficielle.

En 1961, après quelques collaborations inattendues, avec Laurence Olivier Le Prince et la danseuse et Yves Montand Le Milliardaire, Monroe campe une héroïne brisée dans ce qui deviendra son dernier film, Les Désaxés.

Dépressive, elle remet les pieds sur un plateau un an plus tard pour entamer le tournage d'un film resté inachevé, Something's got to give. Elle s'éteint le 5 août 1962, à l'âge de 36 ans, victime d'une overdose de barbituriques. L'enquête conclut à un suicide. Mais encore aujourd'hui plane un doute de complot et de crime politique.

Marilyn Monroe: "Une carrière, c'est fantastique, mais on ne peut pas se blottir contre elle la nuit quand on a froid".

Publié par Chelmi à 10:25am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv , #glamour

18 Janvier 2010

Courant d'air

"A Hollywood, on vous paiera un baiser mille dollars, et on donnera cinquante cents pour votre âme. Je le sais, parce que j'ai très souvent refusé la première proposition, et très souvent mendié la seconde."

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon François Walthéry.
Natacha - HS Collectif (Couverture).

Dans Natacha - HS - "Nostalgia" (Collectif, Marsu Productions), François Walthéry parodie un plan du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur la couverture de l'album Hors série spécial 20e anniversaire. Ici Marilyn Monroe est remplacée par l'hôtesse de l'air, Natacha, dans la scène mythique de la grille de métro où sa robe blanche se soulève innocemment pour le plus grand plaisir de Tom Ewell.

La scène de la bouche de métro trouve son origine dans un cliché pris par un ami intime de Monroe, le photographe Sam Shaw. Celui-ci avait photographié en 1941 un groupe de filles dont la jupe de l'une d'elles se soulevait par un coup de vent pour la couverture du magazine Friday. Le photographe suggéra alors de reproduire cette situation dans Sept ans de réflexion.

Le réalisateur exigea de nombreuses prises pour des raisons évidentes de censure, la robe de Marilyn devait être maintenue assez basse afin que les spectateurs n'aperçoivent rien de répréhensible. Les prises ont nécessité le blocage de Lexington Avenue à Manhattan. Néanmoins, Billy Wilder fit retourner cette séquence en studio afin de coller au mieux à ses aspirations initiales. Certains penseront d'ailleurs qu'avoir bloqué cette avenue, pour finalement retournée en studio, tenait beaucoup plus du coup publicitaire.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce film et voir une autre adaptation, tu peux aller faire un tour »ici« où j'ai déjà évoqué le sujet. ;-)

PS: Cette scène est à l'origine de multiple disputes ente Marilyn et Joe DiMaggio. Ce dernier n'a pas apprécié le nombre invraisemblable de prises nécessaires à la réalisation de cette séquence. Ils se sont séparés avant la sortie du film.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv , #glamour

17 Février 2015

Deux paires valent mieux qu'une !

Jayne Mansfield: "Les hommes sont ces créatures qui ont deux jambes et huit mains".

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon Michael Kanarek.
Heavy Metal - Vol. 4 N°2 (Premier et quatrième plat de couverture de Kanarek).

Dans le magazine de comics Heavy Metal - Vol. 4 N°2 paru le 1 mai 1980 (Collectif, National Lampoon), Michael Kanarek, l'illustrateur de la couv', pastiche une scène du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur la Une du mag. Ici Marilyn Monroe est remplacée par une alien quadrupède.

Heavy Metal est un magazine américain de bande dessinée de science-fiction et de fantasy publié depuis avril 1977. Actuellement bimestriel et tirant autour de 40 000 exemplaires, c'était un mensuel dépassant les 230 000 ventes au numéro à son heure de gloire au début des années 1980. Créé comme une édition américaine du périodique français de bande dessinée de science-fiction Métal hurlant, il prend rapidement son indépendance, mais continue à publier de la bande dessinée française et européenne.

 

Pour avoir plus d'information sur ce film et reluquer les guibolles de Marilyn sous le trait d'autres dessinateurs, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5. ;-)

***

En 2011, dans son film Les Schtroumpfs, le réalisateur Raja Gosnell rend aussi hommage à cette fameuse scène:

7 ans de réflexion selon Raja Gosnell.
Les Schtroumpfs de Raja Gosnell (2011).

Ici, la voisine de Richard alias Marilyn Monroe et Richard Sherman alias Tom Ewell, sont remplacés par la Schtroumpfette et le Schtroumpf Téméraire.

Etienne Rey: "C'est depuis que les femmes laissent voir leurs jambes qu'on comprend toutes les raisons qu'elles avaient jadis de les cacher".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

7 Août 2017

Toutes voiles dehors !

Professeur Choron: "Qui sème le vent court après son chapeau !".

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon Frank Cho.
Liberty Meadows #16 de Cho (Couverture).

Dans le comics book Liberty Meadows #16 (Cho, Image) Frank Cho pastiche un plan du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur la couverture de sa BD. Ici la voisine de Richard Sherman alias Marilyn Monroe est remplacée par la psychiatre pour animaux Brandy Carter.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce film de Wilder, et en revoir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8. ;-)

Coco Chanel: "Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c'est elle que l'on remarque". et si il y a du vent, c'est encore plus flagrant ! ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

5 Janvier 2013

Voir sous les jupes des filles ♪

(©Alain Souchon)

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon Maëster.
Fluide Glacial n°336 (Couverture de Maëster).

Dans le mensuel Fluide Glacial n°316 paru le 20 septembre 2002, Maëster parodie un plan du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur la couverture du magazine d'-Umour et Bandessinées-. Avec cette illustration et l'histoire "Batmanu contre miss abonnement", l'auteur rend aussi hommage au 40e anniversaire de la mort de Marilyn Monroe.

 

Pour avoir plus d'information sur ce film et sur l'actrice, et voir d'autres pastiches, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà soufflé le sujet. ;-)

Cette scène de la grille de métro a été maintes fois parodiée exploitée. En voici quelques exemples:

Anny Duperey dans Un éléphant ça trompe énormément.
Un plan du film de Yves Robert, Un éléphant ça trompe énormément (1976), avec Charlotte alias Anny Duperey.

I feel love de Donna Summer.
Photographie de Donna Summer sur la face arrière de son album musical I feel love (1977).

Affiche publicitaire du gin Old Lady's.
Affiche publicitaire pour le gin de la marque Old Lady's.

Adriana Karembeu.
Adriana Karembeu pour une séance photo en 2007. Elle devait reprendre 7 ans de réflexion au théâtre avec Bernard Tapis. Finalement le projet est abandonné.

Nicole CoCo Austin.
Séance photo de 2010 du mannequin Nicole 'CoCo' Austin.

Lindsay Lohan dans Underground Comedy.
Un plan du film de Vince Offer, Underground Comedy (2010), avec Lindsay Lohan se prenant pour Marilyn comme s'était déjà le cas »ici«.

Pamela Anderson pour Bonita De Mas.
Séance photo de 2011 de Pamela Anderson pour promouvoir la lingerie de la marque Bonita De Mas dont Pam est la nouvelle égérie. Pamela s'était déjà pris pour Marilyn »ici«.

Lara Stone pourla Red Nose Day.
Photographie du mannequin Lara Stone pour promouvoir la Red Nose Day 2011 qui réuni des fonds pour les nécessiteux du Royaume-Uni et d'Afrique.

Courtney Stodden.
Séance photo de 2012, de la très people Courtney Stodden âgé de 17 ans, ultra médiatisé depuis son mariage avec l'acteur Doug Hutchison de 34 ans son ainé.

La voisine de Richard Sherman: "OOOh! Vous ne sentez pas le courant d'air du métro... N'est ce pas délicieux ?!".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv , #glamour

6 Juin 2011

Nana qui colle

Ça ne s'arrange pas, je sais ! ^^

Caricature d'Anna Nicole Smith (Maëster).

Dans Meurtres fatals - Tome 1 - "Meurtres fatals graves" (Maëster, Fluide Glacial) Maëster croque Anna Nicole Smith dans l'histoire "Le silence fatal des cauchemars de Freddy K.", et il lui fait jouer le rôle d'une policière en uniforme proposant un café au commissaire Charolles.
(L'image est la version colorisé de la case 9, page 33, se trouvant sur le quatrième de couverture de l'album).

 

Anna Nicole Smith (1967-2007) était une mannequin américaine. Elle connaît une enfance malheureuse entre un père qui abandonne le foyer familial et une mère désemparée qui l'élève avec sa tante. Petite, elle adule Marilyn Monroe et rêve de lui ressembler.

En 1984, elle épouse Billy Smith avec qui elle a un fils, Daniel. Mais en 1987, le couple se sépare. Elle débute sa carrière de strip-teaseuse dans les boîtes de nuit. Remarquée par un agent et sous son influence, elle passe par la chirurgie esthétique, et est choisit comme Playmate of the Month du numéro de Playboy de mai 1992.

Toujours obsédée par Marilyn Monroe, Anna Nicole emprunte sa coiffure, son style, ses moues hollywoodiennes et gagne le titre de Playmate of the Year  de Playboy en 1993 grâce à son tour de poitrine impressionnant. Mais elle surprend tout le monde en épousant le nonagénaire milliardaire J. Marschall en 1993.

Leur union fait scandale et malgré les affirmations de la jeune femme, de 63 ans sa cadette, jurant la sincérité de son amour, les héritiers ne lâchent pas prise quand, 14 mois plus tard, son second mari décède en la couchant sur son testament. Dès lors, une lourde bataille juridique s'engage dont elle sort victorieuse en 2002.

Sur le plan privé comme professionnel, la vie d'Anna Nicole Smith est un désastre. Elle tourne quelques films qui ne restent pas dans les annales du cinéma: Skyscraper, Une femme à abattre, Le grand saut, et Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ?...Elle fait une grosse prise de poids. Elle est la vedette du Anna Nicole Smith Show, genre de télé réalité sur son quotidien, qui fait un flop. Elle perd son fils dans des circonstances mystérieuses en 2006. Et après avoir donné naissance à une petite fille 5 mois plus tôt, elle est retrouvée inconsciente dans un hôtel d'Hollywood et décède sur le trajet de l'hôpital à seulement 39 ans.

PS: En février de cette année, Le Royal Opera House de Londres a accueillit un opéra -gonflé- ^^ (Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher! ) retraçant sa vie: Anna Nicole, The party always ends. Ce drame moderne de la pop-culture composé par Mark-Anthony Turnage, a réalisé un carton plein, et a séduit les néophytes comme les habitués, ainsi que les critiques. OO

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #glamour , #cinema-serie-tv

5 Juillet 2015

Vent frais, Vent du matin, ...

... Vent qui souffle aux sommets des grands pins ♪♫

7 ans de réflexion de Billy Wilder.
7 ans de réflexion de Wilder (1955).

7 ans de réflexion selon Alé Garza.
Grimm Fairy Tales: Tales from Wonderland - Alice de Drujiniu et Gregory (Couverture alternative de Garza).

Dans le comics book Grimm Fairy Tales: Tales from Wonderland - Alice (Drujiniu et Gregory, Zenescope) Alé Garza, l'illustrateur de la couv', parodie un plan du film de Billy Wilder, 7 ans de réflexion, sur une des couvertures alternative de la BD. Ici la voisine de Sherman alias Marilyn Monroe est remplacée par Alice Liddle, et Richard Sherman alias Tom Ewell par le Jabberwocky.

Ce comics est paru en juin 2008 sous trois couvertures dont celle-ci (Ci-dessus) tirée à 750 exemplaires. Et quelques mois plus tard, en décembre 2009, Alé Garza récidive toujours chez Zenescope mais dans une autre série du même univers:

Marilyn Monroe selon Alé Garza. Marilyn Monroe selon Alé Garza. Marilyn Monroe selon Alé Garza.
Grimm Fairy Tales: Escape from Wonderland #3 de Leister et Gregory (Couvertures alternatives de Garza: #3d - #3e - #3f).

Il s'agit de Grimm Fairy Tales: Escape from Wonderland #3 (Leister et Gregory, Zenescope). Encore une fois Alice Liddle prend la place de Marilyn, mais sa roble est beaucoup plus courte même inexistante, et la bouche de métro est remplacée par le lapin blanc actionnant un ventilateur. Là encore, Alé Garza officie sur des couvertures bis du numéro. Elles sont respectivement publiées à 500, 250, et 250 exemplaires.

 

Pour avoir plus de détails sur ce film de Wilder, et en voir d'autres pastiches, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6. ;-)

Osée: "Qui sème le vent récolte la tempête !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

22 Août 2010

Noctambules

Robert Hugues: "Edward Hopper est la quintessence du peintre réaliste américain. Ses images sont devenues des éléments à part entière de l'expérience américaine".

Nighthawks d'Edward Hopper.
Nighthawks de Hopper exposé au Art Institute of Chicago (1942).

Nighthawks selon Pierre-Yves Gabrion.
Primal Zone - Volume 1 de Gabrion (Planche 100, case 2).

Dans Primal Zone - Volume 1 (Gabrion, Delcourt) Pierre-Yves Gabrion transpose la toile d'Edward Hopper, Nighthawks, dans une case de sa BD. Le diner Philies devient le Hopper snack-shop, et les trois clients sont remplacés par Elwis Twin.

 

Cette toile de 1942 est assurément le tableau le plus emblématique d'Eward Hopper (1882-1967). Le peintre s'est inspiré du décor d'un restaurant de Greenwich Village, à Manhattan. L'intérieur est violemment éclairé, témoignage de l'apparition aux Etats-Unis des premiers tubes au néon. Bien qu'il se soit toujours refusé à apparaître comme le peintre de l'-american way of life-, Hopper n'en livre pas moins ici une image du quotidien urbain.

L'espace du bar entoure les personnages comme un réceptacle hermétiquement clos. La nuit sur la ville n'est éclairée que par la lumière du bar, de façon oblique, conférant à la structure une forte dynamique.

Cinéphile, l'artiste s'est nourri des films de l'âge d'or hollywoodien des années 1930 et 1940. "Quand je n'arrivais pas à peindre, j'allais au cinéma pendant une semaine ou plus". Bien qu'il n'ait jamais revendiqué une influence particulière, Hopper a utilisé les techniques de la mise en scène et du cadrage pour concevoir ses toiles. Le jeu des ombres et des contrastes, et la construction d'une image fortement géométrisée, en sont les paramètres les plus évidents. Mais ce qui caractérise aussi ce tableau, c'est la narration. Hopper affirme s'être inspiré d'une nouvelle de Hemingway, Les Tueurs.

PS: Nighthawks a inspiré de nombreux autres artistes dont Gottfried Helnwein qui rend hommage à Hopper avec son »Boulevard of Broken Dreams« où les quatre personnages du Philies son remplacés par, de gauche à droite: James Dean, Humphrey Bogart, Marilyn Monroe, et Elvis Presley.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

13 Juillet 2015

Penny break !

Jean Anglade: "Composer de la dentelle, c'est composer de la poésie en fil de lin".

Penny Baker par Arny Freytag pour Playboy.
Photographie de Baker par Freytag pour Playboy (1984).

Penny Baker selon Elvifrance.
Série Violette - Tome 23 de Polls, Lepori, et Gozzo (Couverture).

Dans le fumetti Série Violette - Tome 23 - "La boîte de Pandore" (Polls, Lepori, et Gozzo, Elvifrance) l'illustrateur de la couv' pastiche un cliché de Penny Baker pris Arny Freytag pour le magazine Playboy de Janvier 1984, sur la couverture de sa BD. La posture et les forme de Penny sont bien là, en revanche, les yeux et son regard sont complètement ratés.

Si tu sais qui est l'illustrateur de cette couverture, je suis preneur pour compléter l'article. ;-)

 

Pour avoir plus de détails sur le magazine aux longues oreilles et reluquer d'autres playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21. ;-)

Le numéro de Playboy qui nous réuni aujourd'hui est paru en Janvier 1984, et il fête les 30 ans du magazine en faisant une petite rétrospective de ces playmates les plus mémorables telles que John Derek, Janet Pilgrim, Stella Stevens, Brigitte Bardot, Raquel Welch... et bien sur Marilyn Monroe qui a ouvert le bal 30 ans plutôt.

La Playboy's Playmate of the Month de ce mois de Janvier 1984 est Penny Backer. Elle est shootée par l'objectif d'Arny Freytag. Lors de ses séances de shoot qui se sont déroulées, à New York, Bufallo, et Los Angeles, Penny est à peine âgée de 17 ans mais elle a l'accord de ses parents. La série de clichés s'intitule Lucky Penny.

On peut aussi lire une interview Dan Rather, présentateur-vedette du journal télévisé CBS Evening News, et un article de Mark Kram sur Muhammad Ali intitulé: Shadowboxer.

Alphone Karr: "La femme: un être qui s'habille, babille et se déshabille".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

26 Février 2009

Bonne Sein Valentino

Oui, je sais, ça arrive un peu tard !

Victoria Valentio pour Playboy (Mario A. Casilli). Victoria Valentio selon Elvifrance.
Photographie de Valentino par Casilli pour Playboy (1963)
et
Série Bleue - Tome 25 de Ricci (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Dans le fumetti Série Bleue - Tome 25 - "Le sperme de la mort" (Angelo Maria Ricci, Elvifrance), l'illustrateur de la couverture copie la photographie de la page centrale du magazine Playboy n°117 de septembre 1963 sur la couverture de sa BD. Ce cliché de Victoria Valentino, qui est la -Playmate of the month- de ce numéro, est pris par Mario A. Casilli. Ici, Miss septembre 1963 prend le rôle de Sybil, une jeune prostituée victime d'un savant fou qui a développé une technique de fécondation artificielle ... Tout un programme ! ^^

Je ne suis pas parvenu, à trouver qui étaient l'llustrateur de la couverture en dépit de mes recherches. Au passage, merci aux membres du forum BD Trash pour l'effort fourni. Si tu as plus d'info là-dessus, je suis preneur (Je n'aime pas quand mes articles ne sont pas complet !!).

 

Playboy est un magazine mensuel masculin américain fondé en 1953 à Chicago par Hugh Hefner. Il est bien sûr connu pour ses playmates et ses photographies érotiques, mais aussi pour ses articles dit de -life style-, et quelques grands auteurs contemporains y publient leurs nouvelles.

Le premier numéro sort en décembre 1953. En couverture, Marilyn Monroe, qui est aussi par la même occasion la première Plamate of the month de la fameuse -Centerfold-. Terme inventé par Hefner. Tu sais, la page centrale dépliable tant apprécié des routiers ! ^^ C'est un succès immédiat. En quelques semaines, le titre se vend à plus de 50 000 exemplaires.

Le célèbre logo, qui représente un profil de lapin portant un nœud papillon, a été dessiné par l'artiste Art Paul pour le deuxième numéro du magazine et est apparu sur la couverture de chacun des numéros depuis. Ce logo est plutôt bien représentatif de la ligne éditorial du magazine: coquin mais toujours classe.

En janvier 2004, Playboy a fêté son 50e anniversaire. Il est toujours le leader dans sur le marché des magazines masculins, vendant plus de 3 millions d'exemplaires par mois aux Etats-Unis.

Parmi les modèles les plus célèbres, on peut citer par exemple: Janet Pilgrim qui fut playmate trois fois dans les années 50, et Pamela Anderson qui est celle qui est apparue le plus souvent sur la couverture du mag, douze fois jusqu'au jour d'aujourd'hui.

Ce mensuel est édité dans de nombreux pays, la version française est apparue en 1973.

PS: Généralement, les modèles de Playboy sont très souriantes. Si sur ce cliché Victoria a le regard sombre, c'est parce que la veille, son mari l'a violentée en apprenant qu'elle était enceinte. :-(

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour