Recherche pour "sean connery"

30 Avril 2010

Sean est inlassablement pas une connery 5

"J'ai toujours détesté ce satané James Bond, j'aurais aimé le tuer !".

Caricature de Sean Connery (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 4 - "Spoonfinger" (Léturgie Père et fils, Isard, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque Sean Connery et lui donne le rôle de James, un espion du MI5.
(L'image est tirée de la page 14, case 5).

Inutile de te dire que les auteurs font référence au personnage de James Bond, l'agent 007... Ah zut trop tard ! ^^

 

Pour en savoir plus sur la bio/filmographie de Connery et voir d'autres caricatures, va faire un tour »ici« , »là« , aussi »ici« , et encore »là« , où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

C'est pas une connerie: Sean Connery porte un postiche dans tous les films de James Bond. Il a commencé à perdre ses cheveux à l'âge de 21 ans. Me sens moins seul ! ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

5 Février 2011

Sean est décidément pas une connery 6

"Si j'avais un secret, pour concilier vie professionnelle et vie privée, je le vendrais !"

Caricature de Sean Connery (Alex Alice).

Dans la série Le troisième testament (Alice et Dorison, Glénat) Alex Alice s'inspire allégrement des traits de Sean Connery pour donner vie a son héros, le comte Conrad de Marbourg.
(L'image est tirée du Tome 4, page 27, case 10).

 

Pour en savoir plus sur filmographie de Connery et voir d'autres caricatures, va faire un tour »là« , aussi »ici« , »ici«, encore »là« , et »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Il y a quelques mois, est paru le Livre I du second cycle du génialissime Troisième testament : Julius.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

5 Juillet 2007

Sean est définitivement pas une Connery

Running gag quand tu nous tiens ! ^^

Caricature de Sean Connery (Jacques Lamontagne).

Dans Les druides (Lamontagne, Istin et Jigourel, Soleil) Jacques Lamontagne caricature Sean connery et lui donne le rôle du druide Gwenc'Hlan qui enquête sur les meurtres de moines dont sa caste est accusée d'avoir commis.
(L'image est tirée du Tome 1, page 12, case 5).

En plus de s'être inspiré des traits de l'acteur écossais, les auteurs racontent une histoire inspirée du film Le nom de la Rose où Sean y est aussi le héros. Pour revenir plus en détail sur ces points, je t'invite à aller écouter »cette interview« de Istin et Lamontagne.

 

Si tu veux lire la bio/filmographie de Connery, rends toi sur »cet article« où j'ai déjà traité le sujet ; et si tu veux voir d'autres caricatures de Sean, tu peux aussi aller »ici« et »là«. :-)

PS: Je te conseille fortement de t'intéresser à cette jeune et excellente série qui compte déjà 3 tomes, les planches y sont somptueuses et l'intrigue très prenante. :-)

Publié par Chelmi à 08:04am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

9 Octobre 2006

Sean est irrémédiablement pas une connery

Après avoir revêtu le costume de cow-boy et de druide, le voilà en bure...

Caricature de Sean Connery (Maëster).

Dans Sœur Marie-Thérèse - Tome 5 - "Sans diocèse fixe" (Maëster, Fluide Glacial), Maëster croque Sean Connery et lui donne le rôle d'un moine qui assiste, au côté de sœur Marie-Thérèse, au procès de la mère supérieur, sœur Yolande.
(L'image est tirée de la page 8, case 4).

Maëster fait là, un clin d'œil au personnage de Guillaume de Baskerville, le moine franciscain interprété par Sean Connery, dans l'excellent film de Jean-Jacques Annaud: Le nom de la Rose (adapté du roman de Umberto Eco). Si tu n'as jamais vu ce thriller moyenâgeux, dépêche toi de corriger cette lacune. C'est du grand cinéma sur fond de réalité historique avec des décors et des costumes qui valent leur pesant de cacahuètes.

Dans la BD, le moine tient dans sa main une loupe et une rose. La loupe souligne le côté enquête et scientifique du film et la rose se rapporte directement au titre de celui-ci. Quelques cases plus loin on voit Sean tenir son crucifix comme un révolver à la James bond. ^^

 

Je ne reviendrais pas sur la filmographie sélective de Sean Connery que j'ai déjà évoqué »ici« et »là«. Pom pom pommmmhhh ... ^^

PS: Qui joue le rôle de l'inquisiteur dans cette même BD ?

Publié par Chelmi à 12:48pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

4 Septembre 2006

Comment ça « C'est une connerie » ?

Et je continue avec une autre BD western avec un magnifique diptyque dessiné de main de maître.

Caricature de Sean Connery (Enrico Marini).

Dans L'étoile du désert (Desberg et Marini, Dargaud), Enrico Marini dessine son héros sous les traits de Sir Sean Connery. Et ce dernier incarne Matthew Montgomery, un notable de Washington qui prend les armes et part pour le grand ouest venger sa famille assassinée.
(L'image est tirée de la couverture du tome 1).

 

Sean Connery (1930) est un acteur écossais. A ses débuts avec sa grande carrure et sa belle gueule, il devient le premier à incarner l'agent 007 au service de sa majesté dans James Bond contre Dr. No, et il renfilera sept fois le smoking.

Bien qu'il restera à jamais pour moi, le seul, le vrai, l'unique 007, il a su se libérer de cette étiquette et jouer dans de nombreux autres films très célèbres comme: Le Nom de la rose, Les Incorruptibles, Indiana Jones et la Dernière Croisade, A la poursuite d'Octobre rouge, Rock ... etc. Mais bizarrement quand je songe à sa longue et riche filmographie, je ne vois pas de westerns (Si je me trompe n'hésite pas à me corriger. ^^), pourtant avec les années qui passent, je suis sûr qu'il ferait un superbe cow-boy. En tout cas, grâce à Marini, c'est chose à demi réparée.

PS: Sean Connery a été au moins caricaturé dans une autre BD d'une série très connue si tu trouves laquelle, viens te la péter dans les commentaires ! ^^

Publié par Chelmi à 14:09pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

16 Mars 2010

L'espion intérimaire

♫♪♫♫♪♫♪♪♪

Caricature de George Lazenby (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 4 - "Spoonfinger" (Léturgie Père et fils, Isard, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature George Lazenby et lui donne le rôle d'un espion du MI5.
(L'image est tirée de la page 6, case 9).

Tout l'album est un hommage à la saga des James Bond. Tous les Bond sauf Daniel Craig (Trop récent) y sont croqués. Le titre de l'album Spoonfinger fait référence à Goldfinger de Guy Hamilton avec Sean Connery.

 

George Lazenby (1939) est un acteur australien. D'abord vendeur de voitures, il se tourne ensuite vers le mannequinat, avant de se décider pour une carrière sur grand écran. Après un premier petit rôle en 1966, il incarne James Bond trois ans plus tard dans Au service secret de Sa Majesté, succédant ainsi à Sean Connery.

Mais son agent lui conseille d'arrêter, arguant que la série de l'espion anglais s'essoufflerait vite (Quel visionnaire ! ^^). Sean Connery reprend alors son rôle dès l'épisode suivant: Les Diamants sont éternels.

Ce mauvais choix est sans doute l'une des raisons de la carrière discrète de l'acteur australien. Il obtient un petit rôle dans Jack le magnifique. Il fait ensuite de nombreuses apparitions dans la série des Emmanuelle, et dans une vingtaine d'autres films, sans toutefois n'être jamais véritablement reconnu par le public ou la profession.

Plus récemment, à la fin des années 90, Il décroche un rôle récurrent dans la série TV Le caméléon où il joue le Major Charles, le père de Jarod. Je n 'ai jamais réellement suivi cette série, mais chez moi et mon entourage, elle a fait naître quelques expresssions de tous les jours: "Tu te prends pour Jarod ou quoi !", "Eh oh, j'suis pas Jarod hein !", "Jaaarrrroooooood !" ... et plein d'autres variantes. Si tu en as l'utilité, je te laisse te servir ! ^^

PS: Dans Au service secret de Sa Majesté, lorsque Tracy échappe à James à l'issue du pré-générique, 007 dit à la caméra: "Ça ce n'est jamais arrivé à l'autre", en référence à Sean Connery. C'est la seule fois où l'on s'adresse directement au public dans un film de James Bond.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

22 Septembre 2006

Sean toujours pas une connery

Dans un article précédent, je te demandais de me citer une autre série dans laquelle il était aussi caricaturé. Comme tu ne m'as pas répondu, je vais le faire moi-même ! :-P

Caricature de Sean Connery (Albert Uderzo).

Dans Astérix - Tome 26 - "L'odyssée d'Astérix" (Uderzo, Edition Albert-René), Albert Uderzo croque Sean Connery et lui donne le rôle de Zérozérosix, un druide espion à la solde de césar. Il a pour mission de s'infiltrer chez les irréductibles gaulois et de subtiliser la recette secrète de la potion magique de Panaoramix.
(L'image est tirée de la page 8, case 2).

Uderzo fait là un sympathique clin d'œil au personnage de James Bond. Ben oui, Sir Sean Connery, c'est lui le -vrai-, le -seul- James Bond. Le nom Zérozérosix fait bien sûr référence au matricule 007 de l'agent secret britannique mondialement connu (^^). Dans l'album, il a quelques gadgets comme James: un char pliant portatif et une mouche savante qui transporte des micro-papyrus. ^^

 

Je ne vais pas te faire une biographie de Sean, puisque j'en ai déjà fait une courte »ici«. (Pratique cette feinte là, il faudra que je la replace avec d'autres doublons ^^).

Plusieurs acteurs ont endossé le smoking de Bond :

Barry Nelson, en 1954, (Putain, je suis sur le cul, je croyais que c'était Sean le premier OO) pour un unique épisode du feuilleton américain de la série Climax:
- Casino Royale (1954)

Sean Connery, le premier James au Cinéma (Ouf ^^):
- James Bond 007 contre Dr. No (1963)
- Bons baisers de Russie (1964)
- Goldfinger (1965)
- Opération Tonnerre (1965)
- On ne vit que deux fois (1967)
- Les Diamants sont éternels (1971)
- Jamais plus jamais (1983). C'est n'est pas un Bond officiel, c'est un remake de Opération Tonnerre, d'ailleurs la même année sort le Bond officiel Octopussy.

David Niven:
- Casino Royale (1967). Ce film est une parodie et est donc à mettre un peu de côté.

George Lazenby:
- Au service secret de sa Majesté (1969)

Roger Moore:
- Vivre et laisser mourir (1973)
- L'Homme au pistolet d'or (1974)
- L'espion qui m'aimait (1976)
- Moonraker (1979)
- Rien que pour vos yeux (1981)
- Octopussy (1983)
- Dangereusement vôtre (1985)

Pierce Brosnan: - GoldenEye (1995)
- Demain ne meurt jamais (1997)
- Le Monde ne suffit pas (1999)
- Meurs un autre jour (2002)

Daniel Craig:
- Casino Royale à paraître en novembre 2006. Enfin, après le feuilleton et la parodie.
- Un autre est prévu pour 2008

PS: La bande annonce en VF du prochain Bond.

Publié par Chelmi à 12:38pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

8 Mai 2012

Au shaker, pas à la cuillère

Terence Young: "J'ai lancé la mode des gadgets, j'ai contribué à la décadence".

James Bond #2 - Bons baisers de Russie de Terence Young.
Bons baisers de Russie de Young (1964).

James Bond selon Jean-Frédéric Minéry.
Lilou - Tome 1 de Minéry et Prada (Couverture).

Dans Lilou - Tome 1 - "C'est vraiment pas une vie!" (Minéry et Prada, Ange) Jean-Frédéric Minéry parodie l'affiche du film de Terence Young, Bons baisers de Russie, sur la couverture de sa BD. Ici James Bond alias Sean Connery est remplacé par Lilou, et le Walter PPK, l'arme fétiche de l'agent 007, par un sèche-cheveux.

 

Pitch du film:

James Bond (Sean Connery) reçoit pour double mission de faire passer à l'Ouest Tatiana Romanova (Daniela Banchi), un agent des renseignements soviétiques, et récupérer par la même occasion un décrypteur LEKTOR. De Istanbul à Londres, en passant par Venise, 007 devra faire face à de multiples dangers orchestrés par le SPECTRE, une organisation maléfique très intéressée par le LEKTOR.

Cet opus est le numéro deux de la série. Ses prises de vue commencent le 1er avril 1963 sur le plateau D des Studios Pinewood. Or, très vite les ennuis vont s'abattre l'un après l'autre. Pedro Armendariz, atteint d'un cancer, se révèle incapable d'accomplir le voyage en Turquie. Comme il est trop tard pour le remplacer, on reconstitue à la hâte des décors prévus en extérieurs et Armendariz peut tourner ses scènes. Quelques semaines plus tard, Sean Connery tourne les raccords dans ces mêmes décors, Terence Young lui donnant la réplique. En juillet 1963, Pedro Armendariz, sur son lit d'hôpital, à Los Angelès, se suicide d'une balle dans la tête.

A Pinewood sont filmées toutes les actions se déroulant dans l'Orient-Express. Le 22 avril, toute l'équipe se retrouve à Istanbul, à l'église Sainte Sophie. Peu à peu, il semble évident que le tournage prend du retard et Young décide de tourner les scènes de poursuite en canot en Ecosse. Malheureusement, en filmant la course contre la mort de Bond et Tatiana, à bord d'un hélicoptère, Terence Young et Michael White, son assistant artistique, sont victimes d'un accident. Une brusque rafale de vent rabattant l'engin dans l'eau. Young s'en tire avec la main droite et une jambe cassées, White avec quelques contusions, et le pilote avec de sérieuses coupures.

Le tournage ne s'achève finalement que le 23 août avec près de deux semaines de retard sur le planning prévu.

PS: En 2005, cet opus bondien a eu droit à une adaptation en jeu vidéo.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

1 Février 2014

Pool, Deadpool

"- Espériez-vous que je parlerai ?
- Non, Monsieur Bond, j'espère que vous mouriez !"

James Bond #03 - Goldfinger de Guy Hamilton.
Goldfinger de Hamilton (1965).

Goldfinger selon Dave Johnson.
Deadpool #900 collectif (Couverture de Johnson).

Dans le comics book commémoratif Deadpool #900 (Collectif, Marvel) Dave Johnson, l'illustrateur de la couverture, pastiche un plan du générique d'ouverture de troisième James Bond, Goldfinger de Guy Hamilton. Ici, la silhouette du Dr Betty remplace celle de Dink alias Margaret Nolan.

 

Pitch du film:

L'agent secret 007 (Sean Connery) est chargé d'enquêter sur les revenus d'Auric Goldfinger (Gert Fröbe). La banque d'Angleterre a découvert qu'il entreposait d'énormes quantités d'or, mais s'inquiète de ne pas savoir dans quel but. Quelques verres, parties de golf, poursuites et autres aventures galantes plus loin, James Bond découvre en réalité les préparatifs du -crime du siècle-, dont les retombées pourraient amener le chaos économique sur les pays développés du bloc Ouest...

La tradition selon laquelle le thème introductif des James bond devient une chanson pop est lancée avec Goldfinger. Ici, le thème de John Barry, chanté par Shirley Bassey, fut un succès dans les charts américains. Dans le générique d'ouverture, ce sont des extraits des trois premiers James Bond qui sont projetés sur le corps peint en or de Margaret Nolan.

PS: Norman Wanstall fut celui par qui James Bond reçut son premier Oscar. Ici, Wanstall fut récompensé pour son travail de mixage sur les effets sonores.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

22 Décembre 2006

THE James Bond Girl

Car c'est elle qui a ouvert le bal.

Caricature de Ursula Andress (Didier Crisse).

James Bond Girl selon Crisse. Dans Les sorcières de l'épée de cristal: Lorette et Harpye (Crisse et Goupil, Vents d'Ouest) Didier Crisse caricature Ursula Andress dans le rôle de Lorette, une sorcière qui a pris l'apparence de la ravissante et sexy James Bond girl - Honey Ryder- afin de se dégotter un prince charmant.

Plus qu'un clin d'œil à Ursula, c'est un hommage à sa sortie des eaux en bikini (deux pièces ^^) dans le film James Bond contre Dr No (Terence Young) au côté de Sean Connery. Cette scène culte en a fait rêver plus d'un... Elle a même été reprise des années plus par Halle Berry dans Meurs un autre jour ; une autre James Bond Girl pour un autre James Bond (Pierce Brosnan).

J'ai hésité un moment avant de mettre cet article dans la catégorie Caricature (kiCswiLA?) car il pourrait aussi très bien aller dans kesKIfouLA? car c'est un bel arrêt sur image du premier James Bond. Mais bon, l'essentiel, c'est de vous le montrer.
(L'image est tirée de la page 32, case 7).

 

Ursula Andress (1936-2005) était une actrice suisse. Elle connaît une enfance heureuse dans la ferme d'Östermundigen, en compagnie de ses 5 frère et sœurs. Leur père est fonctionnaire du gouvernement suisse. Ursula commence de solides études au lycée, puis à l'université de Berne. Pendant 4 ans, elle étudie les langues, puis à 16 ans, munie d'une autorisation paternelle, elle vient à Paris suivre des cours de comédie.

Très vite, un Américain la remarque et la convoque à Londres afin de faire un bout d'essai pour la Paramount. Après divers petits rôles au cinéma et quelques contes dramatiques à NBC, elle reçoit de Londres une proposition intéressante: Terence Young lui demande d'être la partenaire de Sean Connery dans James Bond dans Dr No. C'est pour le grand public, la révélation d'une beauté parfaite. Le film est un succès. Et la voilà projetée du jour au lendemain sur le devant de la scène, la pesse people s'empare de sa vie amoureuse (John Derek, Gélin, Belmondo, Ryan O'Neal, Harry Hamlin) et ne la lâchera plus.

L'année suivante, en 1964, elle signe sept contrats à la suite, et devient la partenaire de Frank Sinatra et Dean Martin dans Quatre du Texas, d'Elvis Presley dans L'idole d'Acapulco, de Peter Sellers dans Quoi de neuf Pussycat. En 1965, Elle est sollicitée à Paris pour tourner aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Les tribulation d'un chinois en chine.

Après ce film et jusqu'en 1975, elle se contentera de ne tourner qu'un seul film par an dont L'étoile du sud, Soleil Rouge (avec Delon et Bronson) ... Malheureusement, les bons cinéastes ne font plus appel à elle, et, si les rôles d'Aphrodite dans Le choc des titans et de Marie-Antoinette dans Liberté, égalité, choucroute rendent hommage à sa beauté, beaucoup de films italiens médiocres jalonnent la fin de sa carrière.

Elle nous a quittés en 2005. Ses multiples apparitions nues dans les magazines lui ont values d'être le symbole, selon l'heureuse formule de l'un de ses biographes, de "l'érotisme mouillé".

PS: Fait chaud ici, pour le premier jour de l'hiver ! ^^

Publié par Chelmi à 11:29am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv , #glamour