Recherche pour "tintin milou"

20 Février 2011

Coques en stock

Commençons par ce qui fâche. Je n'ai malheureusement pas trouvé qui étaient les photographes et pour quelles occasions les clichés ci-dessous ont été pris. Rrrrr ! J'aime pas ça quand je ne trouve pas toutes les références. Et dans ces cas là, généralement, je ne publie pas. Mais là ça s'accumule, et c'est dommage de passer à côté. Voici donc un premier article concernant le domaine maritime.

Dans Tintin et Milou (Hergé, Casterman) le reporter à la houppette empreinte régulièrement la voie des mers et des océans au cours de ses nombreuses aventures. Pour ce, Hergé a archivé de nombreuses photographies de bateaux et de ports pour donner vie à ses situations et les ancrer dans une réalité vérifiable et riche de détails.

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie des Gratte-ciels de Manhattan publié dans le journal Le Crapouillot
et
Tintin et Milou - Tome 3 - "Tintin en Amérique" (Page 62, case 5).

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie du Départ du Leviathan
et
Tintin et Milou - Tome 5 - "Le Lotus Bleu" (Page 62, case 12).

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie des Archives d'Hergé
et
Tintin et Milou - Tome 6 - "L'oreille cassée" (Page 59, case 2).

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie du Glengarry de Glasgow
et
Tintin et Milou - Tome 9 - "Le crabe aux pinces d'or" (Page 9, case 3).

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie d'un Paquebot en partance de Saint-Nazaire
et
Tintin et Milou - Tome 13 - "Les 7 boules de cristal" (Page 56, case 12).

Photo d'archives d'Hergé.
Photographie du Port de Saint-Nazaire
et
Tintin et Milou - Tome 13 - "Les 7 boules de cristal" (Page 58, case 1).

Je m'arrête là pour les navires, il y en a encore d'autres mais les photos sont de moins bonne qualité et les situations moins probantes.

PS: D'autres archives d'Hergé dans de futurs articles. ;-)

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie

21 Juillet 2013

Le millier !!


©Hergé - Tintin et Milou.

Petit interlude entre deux paires de nibards pour fêter le 1000e article de kiCswiLA? après presque sept années d'existence, le premier billet étant paru le jeudi 24 août 2006.

A pelluche dans le bus ! ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog

25 Septembre 2008

Vaseux...

...mais en fait non !

Vingt milles sous les mers - Dessin d'Alphonse Neuville. Vingt milles sous les mers - Dessin d'Alphonse Neuville.
Dessins de Neuville transposés en gravures par Hildibrand, illustrant Vingt mille lieues sous les mers de Verne.

Vingt mille sous les mers selon Hergé. Vingt mille sous les mers selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 12 de Hergé (Page 45, cases 8 et 12).

Dans Tintin et Milou - Tome 12 - "Le trésor de Rackham le Rouge" (Hergé, Casterman) Hergé s'inspire de deux dessins d'Alphonse Neuville reproduits en gravures pour illustrer le livre Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne dans deux cases de sa BD.

Ce n'est clairement pas les meilleurs clins d'œil référencés ici, mais d'autres articles viendront avérer ce fait établi qu'Hergé s'est bien inspiré à plusieurs reprises des mises en scène des gravures illustrant les œuvres de Jules Verne.

 

Pitch du livre:

Le scientifique français Pierre Aronnax, son fidèle domestique Conseil et le harponneur canadien Ned Land sont capturés par le capitaine Nemo qui navigue dans les océans du globe à bord du sous-marin Nautilus. L'aventure donne l'occasion de descriptions épiques dont un enterrement sous-marin, un combat contre des calamars géants...

La première gravure accompagne le passage suivant du roman: "De ces caisses s'échappaient des lingots." et la deuxième: "Un combat terrible s'engagea.".

Ce roman d'aventure fantastique de Jules Vernes (1828-1905) est paru en 1869.

PS: Alphonse de Neuville a œuvré pour beaucoup de romans de Jules Verne et Hildibrand l'a assisté en tant que graveur sur deux autres histoires.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration , #litterature

3 Novembre 2008

Le major

.. comme l'appelle ces amis.

Caricature de Paul Remi (Hergé).

Dans Les aventures de Tintin et Milou (Hergé, Casterman), Hergé s'inspire du visage rond aux traits réguliers de son frère cadet, Paul Rémi, pour donner vie à son personnage mondialement connu, Tintin, le reporter intrépide du Petit Vingtième.
(L'image est tirée du tome 19, page 45, case 10).

Outre leurs traits physiques, Paul et Tintin partagent le même tempérament de casse-cou.

 

Paul Rémi (1912-1986) était un militaire belge et le frère cadet de Hergé. Entré à la cavalerie à l'âge de dix-sept ans, il est rapidement devenu un cavalier émérite.

Au cours des années 50, Hergé, jugeant le comportement de son frère irrationnel, tente sans succès d'adopter ses deux enfants, dont Georges Remi Jr. OO

Durant les années soixante, à la fin de sa carrière d'officier, Paul Remi, décide de consacrer ses nombreuses heures de liberté à sa grande passion : l'équitation.

Désireux de transmettre son savoir et son expérience aux cavaliers débutants, il entreprend l'écriture d'un livre, En selle !, qu'il illustre par de nombreux dessins. En quelques années, et sans aucune formation académique, il développe un impressionnant talent artistique.

PS: Hergé s'est inspiré de Paul jeune pour Tintin, mais aussi de Paul plus vieux pour l'ignoble colonel Sponsz.

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #militaire

3 Mai 2007

L'artiste tatoueur II

Après Hub, c'est au tour d'un autre auteur ...

Tatoo Artist de Norman Rockwell.
Tatoo Artist de Rockwell pour la couverture du Saturday Evening Post (1944).

Tatoo Artist selon Pascal Somon.
Ex-libris de Somon.

Avec cet Ex libris, Pascal Somon rend hommage à l'illustration Tatoo Artist de Norman Rockwell. Cette peinture de Rockwell a été réalisée pour la couverture du magazine The Saturday Evening Post du 4 mars 1944. Outre ce clin d'œil à Rockwell, Somon rend aussi hommage à Hergé en intégrant à ce -plagiat- les personnages de Tintin, Haddock et Milou.

 

Pour plus d'info sur l'illustration de Rockwell, va faire un tour sur »cet article« où je traite déjà le sujet.

PS: Désolé pour la qualité de l'image je n'ai pas trouvé plus net.

Publié par Chelmi à 07:30am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration

13 Avril 2008

Tintin se prend pour Eliot Ness

♫♪♫♫♫♪♪♫

Scarface de Howard Hawks.
Scarface de Hawks (1932).

Scarface selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 3 d'Hergé (Page 14, case 10).

Dans Tintin et Milou - Tome 3 - "Tintin en Amérique" (Hergé, Casterman) Hergé insère un plan du film de Howard Hawks Scarface dans une des planches de sa bd. Il remplace le gangster Bobby Smiles et le tueur à gage par Paul Muni alias Tony Camonte dit Scarface.

 

Pitch du film:

Chicago, à l'époque de la prohibition. Tony Camonte, un truand d'origine italienne (Tony Camonte), fait partie d'un gang de bootleggers, dirigé par Johnny Lovo (Osgood Perkins). Grace à son dynamisme, il devient rapidement chef de bande et séduit Poppy (Karen Morley), la maîtresse de Lovo. Celui-ci, jaloux, tente de le faire supprimer...

Lorsque Howard Hawks se lance dans Scarface en 1930, Al Capone est l'ennemi public numéro 1. Le film, qui conte l'ascension d'un jeune malfrat, rappelle l'itinéraire du plus célèbre gangster américain. Le surnom qui donne au film son titre est d'ailleurs celui de Capone: il fait référence à la cicatrice qui lui barre la joue gauche.

Dans le livre d'entretiens avec Joseph McBride, Hawks raconte sa rencontre, à Chicago, avec le véritable Al Capone: "On avait rendez-vous à la gare et ils étaient en retard. L'un des gars m'a dit: "Il y a eu une tuerie, la nuit dernière, et nous avons dû aller aux obsèques [...] quand nous sommes entrés dans un café, ils se sont assis le dos au mur et moi le dos à la porte. [...] Capone et moi, nous avons pris le thé ; il portait une jaquette, des pantalons rayés, un œillet ; il s'est montré très cordial, disant combien il aimait mon film. Je suis resté deux, trois heures avec lui. Puis il m'a invité à nouveau, et je suis repassé. Mais il y avait eu une fusillade à Chicago, alors ils m'ont dit qu'il ne pouvait pas venir parce qu'il se planquait à Atlantic City ou quelque chose comme ça. Ensuite, il m'a rendu visite quand je travaillais à Hollywood, et les flics sont venus l'arrêter sur le plateau".

Scarface a fait l'objet d'un remake (dont j'ai déjà parlé »ici«) par Brian De Palma avec Al Pacino dans le rôle titre.

PS: Dans ce même album, Hergé croque aussi le véritable Capone, mais nous verrons ça dans un futur article...

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

29 Janvier 2009

Capitaine ! A terre ! Ha ?

Désolé ! ^^

Les aventures du capitaine Hatteras - Dessin d'Edouard Riou.
Dessin de Riou transposé en gravures par Montaut, illustrant Les aventures du capitaine Hatteras de Verne.

Les aventures du capitaine Hatteras selon Hergé.
Tintin et Milou -Tome 20 de Hergé (Page 31, case 10).

Dans Tintin et Milou - Tome 20 - "Tintin au Tibet" (Hergé, Casterman) Hergé s'inspire d'un dessin d'Edouard Riou, gravé par Henri de Montaut, illustrant le livre Les aventures du capitaine Hatteras de Jules Verne, dans une case de sa BD.

 

Extrait du roman:

"[...] Hatteras était debout, immobile, les bras croisés suivant son habitude, muet et regardant l'avenir dans l'espace. Sa figure avait repris sa fermeté habituelle. A quoi pensait cet homme extraordinaire ? Se préoccupait-il de sa situation désespérée ou de ses projets anéantis ? Songeait-il enfin à revenir en arrière, puisque les hommes, les éléments, tout conspirait contre sa tentative ? [...]".

Dans ce roman, décrit par Théophile Gautier comme étant l'absolue sensation de la réalité, Jules Verne nous fait vivre une extraordinaire aventure dans les régions glaciales du pôle Nord. Ecrit juste après le succès de Cinq semaines en ballon, ce roman est en réalité le véritable ouvrage fondateur de la série des Voyages extraordinaires.

Une première version paraît en 1864 sous forme de deux romans séparés Les Anglais au pôle Nord et Le Désert de glace. Jules Verne remanie ensuite le récit, les illustrations de Riou sont rajoutées, et le roman est réédité en décembre 1866. La version définitive paraît sous forme de feuilleton dans le bimensuel Le Magazine d'Education et de Récréation à partir de mars 1864, dans le premier numéro du magazine.

PS: C'est dingue ce qu'il y a comme capitaine en [a]: Hatteras, Haddock, Achab ...

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

2 Avril 2009

Léo part

... ou l'agneau taux Oui je sais, ça veux rien dire ! -__-.

Homme-Léopart de Paul Wissaert.
Anioto ou Homme-Léopard de Wissaert exposé au Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren en Belgique.

Homme-Léopart selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 2 d'Hergé (Page 31, case 1).

Dans Tintin et Milou - Tome 2 - "Tintin au Congo" (Hergé, Casterman), Hergé s'inspire de la statue Anioto de Paul Wissaert pour donner vie au sorcier de la tribu des Babaoro'm déguisé en tueur Aniota.

 

Ce plâtre de Paul Wissaert (1885-1972) réalisé en 1913 à la demande du ministère des colonies belge, représente un anioto - ou homme-léopard - penché sur un homme endormi. Au début des années trente, des rumeurs laissaient entendre que des hommes-léopards sévissaient au Congo belge. Déguisés en léopards, ils auraient perpétré des meurtres en série. Ce genre de récit cultivait à souhait le mythe de l'indigène sauvage. Des meurtres rituels des hommes-léopards étaient effectivement commis, mais il s'agissait d'un fait isolé, limité à la société secrète Mambela, du peuple Bali du Nord-est du Congo.

elui qui désirait tirer vengeance de quelqu'un s'adressait à cette secte, qui, moyennant finances, supprimait la personne désignée. Pour ce faire, le tueur s'habillait de peaux de léopard. En acquérant une forme identique à celle du fauve dont il imitait le pelage, l'adepte croyait en avoir acquis les vertus, et pratiquait son crime se présentant sous l'aspect d'un accident mortel dû à l'attaque d'un léopard. Il faisait usage de griffes en fer et se couvrait d'une cagoule en tissu tacheté. Il se servait aussi d'un bâton taillé à son extrémité en forme d'empreinte de léopard. Les victimes étaient égorgées et parfois mutilées.

PS: Chéri Samba, peintre populaire congolais, a construit une de ses toiles colorées autour du thème de l'Homme-Léopard.

Publié par Chelmi à 12:00pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #sculpture-bronze , #religion-mythologie

21 Mai 2009

DeMille sabords

Cecil B. DeMille: "Le cinéma est l'art le plus populaire que le monde ait jamais connu".

Les naufrageurs des mers du Sud de DeMille.
Les Naufrageurs des mers du sud de DeMille (1942).

Les naufrageurs des mers du Sud selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 12 de Hergé (Page 42, case 6).

Dans Tintin et Milou - Tome 12 - "Le trésor de Rackham le Rouge" (Hergé, Casterman) Hergé s'inspire d'un plan du film de Cecil B. DeMille, Les naufrageurs des mers du sud, dans une des planches de sa bd. Il remplace (de gauche à droite) Lubbock alias Victor Varconi, Jack Stuart alias John Wayne, et King Cutler alias Raymond Massey, par Tintin, le capitaine Haddock, et un marin.

 

Pitch du Film:

Key West, à la pointe de la Floride, est une passe de récifs qui commande l'entrée du port de la Nouvelle-Orléans. En 1840, les naufrages y sont nombreux. Et souvent provoqués par la bande de King (Raymond Massey) et Dan Cutler (Robert Preston), car la loi prévoit que les sauveteurs s'attribuent la moitié de la cargaison... A la compagnie maritime Devereaux, le capitaine Jack Stuart (John Wayne) est réprimandé pour le naufrage du Jubilee; en disgrâce, il est rétrogradé comme second sur un vieux bateau. L'avocat de la compagnie, Stephen Tolliver (Ray Milland), se rend à Key West pour y découvrir la preuve de la culpabilité des frères Cutler. Stuart et Tolliver courtisent tous deux la belle Loxi Claiborne (Paulette Goddard).

"Après avoir montré dans PACIFIC EXPRESS l'importance qu'avaient eu les chemins de fer pour la jeune Amérique [, déclarait Cecil B. DeMille], j'évoquai l'année 1840, l'époque où la mer était si importante pour notre pays, quand les bateaux à voiles reliaient la côte Est à la vallée du Mississippi".

En 1943, le film fut désigné pour deux nominations à l'Oscar: photo et décors ; et se vit attribuer l'Oscar des effets spéciaux dû à Farciot Edouart, Gordon Jennings, et William L. Pereira.

PS: C'est un des premiers films à gros budget tourné par John Wayne, mais, n'étant pas encore une star, il fut supplanté sur l'affiche par les noms de Ray Milland et Paulette Goddard alors au faîte de la gloire. Ensuite, lors des ressorties successives du film, la Paramount plaça son nom en premier en raison de la baisse de popularité des deux autres vedettes.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

18 Février 2010

"Crétin de l'Himalaya"

(©Capitaine Haddock)

Horizons perdus de Frank Capra.
Horizons perdus de Capra (1937).

Horizons perdus selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 20 de Hergé (Page 35, case 5).

Dans Tintin et Milou - Tome 20 - "Tintin au Tibet" (Hergé, Casterman) Hergé transpose un plan du film de Frank Capra, Horizons perdus dans une case de sa BD. Ici, le capitaine Archibald Haddock prend la place de Robert Conway alias Ronald Colman. D'une manière générale, Hergé s'imprègne de toute l'imagerie des scènes du film retraçant la randonnée et la codée des survivants du crash, et on le comprend car le long métrage est innovant et marquant de réalisme pour l'époque.

D'un point de vue graphique, cet album est un chef d'œuvre, car il est très difficile de donner de la consistance au blanc. Et l'essentiel de l'aventure se déroulant au milieu des neiges, le risque était de donner une impression de vide aux lecteurs. C'est assez fascinant de voir l'habileté de l'artiste à remplir ses images. Techniquement, c'est pour moi, l'album le plus abouti de l'ensemble de la série.

 

Pitch du film:

1935, à Baskul, en Chine, des Occidentaux tentent d'attraper un avion de nuit pour fuir la guerre qui progresse. Parmi eux, Robert Conway (Ronald Colman), diplomate idéaliste, qui après avoir facilité le départ des femmes et des enfants, s'embarque à son tour avec quelques compagnons d'infortune. Mais l'avion, détourné par un individu à l'allure mongole, s'écrase bientôt sur les pentes enneigées de l'Himalaya. Remis de ses émotions, le petit groupe se met en route et découvre une vallée préservée du monde, où le temps semble s'être arrêté.

A l'époque, Horizons perdus était le film le plus cher mis en chantier par la Columbia avec un budget de 2,5 millions de dollars. C'est pourquoi, le film a été plusieurs fois retouché, même après sa sortie. Par ailleurs, à la ressortie du film pendant la seconde guerre mondiale, Horizons perdus fut amputé de 24 minutes, en l'occurrence les passages prônant le pacifisme. OO

Frank Capra: "Le cinéma est une maladie. Lorsqu'il atteint votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes, commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est le cinéma".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv