Recherche pour "tintin milou"

22 Décembre 2008

Le clandestin de la BD

(©Benoît Mouchart dans son ouvrage A l'ombre de la ligne claire: Jacques Van Melkebeke, le clandestin de la BD).

Caricature de Jacques Melkebeke (Hergé).

Dans Les aventures de Tintin et Milou - Tome 11 - "Le secret de la Licorne" (Hergé, Casterman), Hergé caricature son ami Jaques Van Melkebeke et lui fait jouer le rôle d'un passant faisant son marché.
(L'image est tirée de la page 2, case 14).

 

Jacques Van Melkebeke (1904-1983) était un journaliste, écrivain, et scénariste de bande dessinée belge. Ami d'Hergé, il participe de manière officieuse à l'élaboration de certains scénarios des aventures de Tintin, ajoutant nombre de références culturelles hé hé ! ^^. On lui doit la coécriture avec Hergé des pièces M. Boullock a disparu et Tintin aux Indes, le mystère du diamant bleu.

Il aurait également contribué à certains albums de Blake et Mortimer, bien qu'Edgar P. Jacobs, un autre de ses grands amis, ait contesté ce fait. Sa personnalité aurait été l'une des sources d'inspiration de Philip Mortimer.

Durant l'Occupation, il est responsable éditorial pour Le Soir Jeunesse, supplément du quotidien Le Soir. Un article publié dans Le Nouveau journal lui vaut une condamnation pour collaboration en 1945, bien qu'il y ait essentiellement publié des articles culturels. Pour cette même raison, Jacques Van Melkebeke ne peut conserver les fonctions de rédacteur en chef du journal de Tintin, qu'Hergé lui avait confiées.

Ce soupçon d'incivisme l'empêche de poursuivre une carrière régulière dans le journalisme. C'est pourquoi, il prend alors le pseudonyme de plume de Jacques Alexander.

Jacques Van Melkebeke est considéré comme l'homme de l'ombre de la bande dessinée franco-belge, aussi méconnu que son influence fut grande à une certaine époque.

Parmi sa bdgraphie, on peut compter: quelques albums de Corentin, Hassan et Kadour, et de nombreuses aventures de Samedi Jeunesse.

PS: On le retrouve aussi croqué en journaliste dans le Tome 2 - "Tintin au Congo" (Page 1, case 1) et en dignitaire dans la foule du palais de Klow dans le Tome 8 - "Le sceptre d'Ottokar" (Page 59, case 6).

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #journalisme , #auteur-bd

23 Février 2009

"Marchand de canon"

ou "Faiseur de guerre".

Caricature de Basil Zaharoff (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 6 - "L'oreille cassée" (Hergé, Casterman) Hergé croque Basil Zaharoff et lui fait jouer son propre rôle de marchand d'arme, manipulateur et sans scrupule.
(L'image est tirée de la page 34, case 11).

 

Sir Basil Zaharoff (1850- 1936) était un marchand d'armes et un financier gréco-Russe. Il est directeur et président de la société Maxim-Vickers-Armstrong durant la Première Guerre mondiale. On dit de lui qu'il a alimenté les conflits en vendant des armes à des nations ennemies. Zaharoff, c'est surtout un système économique qui conçoit la guerre comme une source de profit, un système qui marie à jamais les intérêts des pays dominants à ceux des industries d'armement.

PS: Pour l'excellent film Lord of war avec Nicolas Cage dans le rôle titre du trafiquant d'arme, le réalisateur Andrew Niccol s'est inspiré en partie de Basil Zaharoff grâce à la lecture de L'oreille cassée.

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #invention-industrie

19 Avril 2011

عبد العزيز بن عبد الرحمن بن فيصل آل سعود

en arabe dans le texte.

Caricature de Ibn Saoud (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 15 - "Tintin au pays de l'or noir" (Hergé, Casterman) Hergé croque Ibn Saoul et lui donne le rôle de l'émir Mohammed Ben Kalish Ezab de l'émirat de Khemed.
(L'image est tirée de la page 37, case 11).

 

Abdelaziz ben Abderrahman ben Fayçal Al Saoud dit Ibn Saoud (1880-1953) est le fondateur du troisième état saoudien. De 1932 à 1953, il est le premier roi de l'Arabie Saoudite moderne.

Il a su instinctivement comment exploter au mieux les ressources naturelles de son pays. Son accomplissement, l'unification de beaucoup de tribus en la guerre, a créé les bases de l'état moderne d'Arabie Saoudite.

Son succès a dérivé de sa foi dans l'Islam et de sa détermination pour maintenir et construire sur les traditions de la région. C'est la combinaison unique de la foi et du respect pour la tradition, tout en s'adaptant aux développements technologiques du monde moderne, qui caractérise le Royaume d'Arabie Saoudite aujourd'hui.

PS: Il a eu 32 épouses qui lui ont donné 53 fils et 36 filles. Je te raconte pas le bordel dans l'arbre généalogique. ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique

16 Janvier 2008

Non ce n'était pas le Radeau

De la Méduse ce bateau ♪
Qu'on se le dise au fond des ports ♪
Dise au fond des ports ♫
... ♪

Le radeau de la Méduse de Théodore Géricault.
Le radeau de la Méduse de Géricault exposé au musée du Louvre.

Le radeau de la Méduse selon Guy Peellaert.
Pravda la survireuse de Peellaert et Thomas (Page 39, case 1).

Dans Pravda la survireuse (Peellaert et Thomas, Losfeld) Guy Peellaert transpose le tableau de Théodore Géricault Le radeau de la Méduse dans une des planches de sa BD. Ici, les naufragés sont remplacés par des cavaliers nordiste et une bande de motard(e)s. La rouquine au fond, c'est Pravda l'héroïne de cette histoire complètement barrée, psychédélique et, parait-il (Oui parce que moi, y en pas tout comprendre cet ovnis), riche de symboles.

 

Pour retrouver plus de détails sur cette toile, tu peux aller faire un tour »ici«, »là« et encore »ici« où j'ai déjà traité le sujet. :-)

PS: D'après Wikipédia, la couverture de l'album Coke en Stock de la série Tintin et Milou est aussi un clin d'œil au Radeau de la Méduse. Bof, si c'est vraiment le cas, j'ai envi de dire: Hergé va t'acheter des lunettes. Bon, il y a bien un jeu de mot à l'intérieur du tome lorsque le capitaine Haddock tombe du radeau et remonte à la surface coiffé d'une méduse (Tintin : "Vous voulez donc à tout prix que ce soit réellement le Radeau de la Méduse ?" -Page 39 case 8-). Mais, soyons sérieux, il n'y a aucune vraiment aucune correspondence graphique entre le couverture et la toile. Et comme le chante si bien Georges Brassens : NON ce n'était pas le Radeau, De la Méduse ce bateau !!

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

2 Février 2007

RG

-Her- -gé- représente en fait les deux initiales inversées de Georges Rémi, son nom de baptême.

Auto-caricature de Hergé.

Dans Tintin et Milou - Tome 8- "Le sceptre d'Ottokar" (Hergé, Casterman) Hergé s'autocaricature et se donne le rôle d'un noble qui assiste au récital de la Castafiore donné en honneur du roi de Syldavie.
(L'image est tirée de la page 38, case 9).

 

Hergé (1907-1983) était un auteur de BD belge. Il naît dans une famille de classe moyenne, passe sa jeunesse parmi les scouts et est déjà passionné et doué pour le dessin. En 1928, il est promu rédacteur en chef du Petit Vingtième, supplément jeunesse du journal Le XXe siècle.

En janvier 1929, son crayon fait naître le personnage de Tintin et du même coup sa fameuse ligne claire si moderne. Si les premiers récits sont farfelus, Hergé, à partir du Lotus bleu, recadre son univers, se documente et dote fréquemment ses intrigues d'un fond d'actualité politique comme avec L'affaire Tournesol.

Parallèlement, il crée d'autres séries: Jo, Zette et Joko, Popol et Virginie, ou encore Quick et Fluck. Il continue de dessiner pendant la guerre, ce qui lui sera d'ailleurs reproché. En 1946, il crée le Journal Tintin qui lancera de nombreux talents dont Jacobs (Blake et Mortimer) et Martin (Alix) ; quatre ans plus tard naît le Studio Hergé.

Dans les années 60, il ralentit sa production et ne publie plus que trois albums avant sa mort. Qu'importe, son oeuvre est forte, jubilatoire, et Tournesol, Haddock et le Loch Lomond sont entrés dans la légende. Hergé fait partit de ces grands auteurs qui ont apporté leurs lettres de noblesse à la bande dessinée.

PS: J'ai passé sous silence (enfin, maintenant, c'est plus le cas ^^) le côté ""raciste"" ou tout du moins pro colonialiste de l'auteur sur les premières histoires notamment avec l'Afrique dans Tintin au Congo. J'ai toujours eu un peu de mal avec cet album qui pue un peu trop le "Oui bwana". Pour moi, Hergé est un génie avec un côté sombre assez peu reluisant. (Rhaaa ! J'avais dit que je ne ferais pas de politique ! Et puis de toutes façons, ça n'engage que moi....).

Publié par Chelmi à 11:07am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #auteur-bd

27 Septembre 2007

Edgard, Félix, Pierre, Jacobs, ...

... Paul, Jacques, ... Bah quoi ! ^^
Ce genre de patronyme me fait penser aux énoncés de problème de calcul que j'avais en primaire.

Caricature de Edgard P. Jacobs (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 2- "Tintin au Congo" (Hergé, Casterman) Hergé caricature Edgar P. Jacobs et lui donne le rôle d'un journaliste interviewant Tintin avant son départ pour l'Afrique.
(L'image est tirée de la page 1, case 1).

Hergé rend hommage à son collaborateur en le faisant aussi apparaître brièvement dans d'autres albums de Tintin (Les cigares du Pharaon, Le sceptre d'Ottokar, Les 7 boules de cristal, et Objectif Lune).

 

Edgar P. Jacobs (1904-1987) est un auteur belge de bande dessinée. Connu et reconnu pour sa passion et ses talents de dessinateur, il fut également féru de musique, au point de signer un contrat en 1922, au côté de Mistinguett, pour La grande Revue du Casino de Paris. Puis il devient artiste lyrique à l'Opéra de Lille, métier interrompu en 1940 à cause de la seconde guerre mondiale.

En 1941, il entre au journal Bravo où il se voit confier la suite des aventures de Flash Gordon, série américaine, mais la censure allemande l'interdit au bout de quelque numéros. Toujours pour Bravo, il publie en 1943, Le rayon U, BD qui raconte les aventures d'une équipe d'explorateurs norlandiens recherchant de l'urandium.

Il fait ensuite la connaissance de son grand ami Hergé, pour qui il fera les corrections, le coloriage... de certains albums de Tintin.

Le 26 septembre 1946 paraît la première page du Secret de l'Espadon dans le Journal de Tintin, mettant en scène le capitaine Francis Percy Blake et le professeur Philip Edgard Angus Mortimer contre Olrik, colonel et gangster. Il met fin à sa collaboration avec Hergé en 1947 pour avoir le loisir de mettre les nombreuses aventures de Blake et Mortimer : Le mystère de la grande pyramide, La marque jaune, L'énigme de l'Atlantide, S.O.S. météores ...

En 1977, Jacobs publie le premier tome des Trois formules du professeur Satô et SON dernier tome de Blake et Mortimer. Ce n'est que bien plus tard que paraîtra le second tome, la suite posthume, entièrement dessiné par Bob de Moor, d'après le scénario et la maquette de Jacobs.

Comme il l'espérait, après sa mort, chacun connaît et rend hommage au père de Blake et Mortimer ainsi qu'à leurs aventures ! Aujourd'hui, de nombreux dessinateurs travaillent dans son esprit graphique, Ted Benoit, André Juillard, Philippe Dumas, Jean-François Miniac...

PS: Les aventures de Blake et Mortimer connaîtront de nouveaux épisodes sous la plume et le crayon de différents scénaristes et dessinateurs (Moor, Van Hamme/Benoît, et Sente/Juillard).

Publié par Chelmi à 08:10am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #auteur-bd

15 Février 2010

Le névrosé

"Non seulement Dieu n'existe pas mais en plus il est impossible de trouver un plombier le dimanche."

Caricature de Woody Allen (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 3 - "Niaq Micmac" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature Woody Allen et lui donne le rôle d'un client d'une fumerie d'Opium complètement stone et enlaçant une jeune chinoise.
(L'image est tirée de la page 13, case 7).

Caricature de Woody Allen (Simon Léturgie).

Il est fort probable que la jeune chinoise qui accompagne Woody soit Soon-Yi Previn, sa femme actuelle, et ex-belle fille, enfin la fille adoptive de son ex-compagne Mia Farrow… Tu me suis, je ne suis pas sûr d'être clair... Non... Ben c'est pas grave, parce que tout ça ne nous regarde pas ! ^^

A noter aussi que les décors de la fumerie d'opium ressemble à s'y méprendre à ceux apparaissant dans les planches de Tintin et Milou - Tome 5 - Le Lotus bleu d'Hergé. On y voit même un pastiche de la couverture de cet album sur un vase qui n'est pas visible sur le bout d'image que j'ai scanné, alors arrête de chercher ! ^^.

 

Pour lire la bio/filmographie de Woody et voir une autre caricature du cinéaste, va faire un tour »ici« où j'ai déjà évoqué le sujet. ;-)

Woody Allen: "Quand j'ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi: ils ont loué ma chambre".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

12 Janvier 2011

Le Monsieur Histoire belge

... pas les blagues (^^), l'Histoire avec un grand H.

Caricature de Jacques Cogniaux (Herfgé).

Dans Tintin et Milou - Tome 21 - "Les bijoux de la Castafiore" (Hergé, Casterman) Hergé croque Jacques Cogniaux et lui fait jouer le rôle de André, un réalisateur travaillant pour la télévision qui débarque à Moulinsart avec toute son équipe pour filmer la Castafiore.
(L'image est tirée la page 32, case 6).

Caricature de Jacques Cogniaux (Herfgé).
(La case complète).

 

Jacques Cogniaux (-1989) était un homme de télévision belge. Il est le Monsieur Histoire de la R.T.B.F.. D'abord projectionniste au Palais des Beaux-Arts, Cogniaux s'est rapidement spécialisé dans les émissions historiques. Au cours de sa carrière, il a mis en chantier un grand nombre de séries historiques qui ont fait les belles heures de la télévision belge. Impossible de toutes les citer mais voici les plus connue: 25 ans après, Le cinéma du docteur Goebbels, 1830 chronique imaginaire d'une révolution... Ses dernières émissions sur Léon Degrelle étaient suivies d'un débat qu'il animait. Son travail fut récompensé par plusieurs Antennes de cristal ainsi qu'une Nymphe d'or au Festival de Monte-Carlo.

Hergé: "En commençant cet album, mon ambition était de simplifier encore, et de m'essayer à raconter, cette fois une histoire où il ne se passerait rien. simplement pour voir si j'étais capable de tenir le lecteur en haleine jusqu'au bout". Ah ben, je comprends mieux pourquoi, c'est le tome que j'aime le moins, je me rappelle encore m'être dis à ma première lecture tout ça pour ça.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #television-radio

29 Décembre 2012

张充仁

Hergé: "Tchang était un garçon exceptionnel, il m'a fait découvrir la poésie chinoise, l'écriture chinoise. Le vent et l'os, le vent de l'inspiration et l'os de la fermeté graphique. Pour moi ce fut une révélation. Je lui dois d'avoir mieux compris le sens de la poésie, le sens de la nature".

Caricature de Tchang Tchong-Jen (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 5 - "Le Lotus bleu" (Hergé, Casterman) Hergé caricature Tchang Tchong-Jen (aussi traduit Zhang Chongren) et lui donne le rôle de Tchang Tchong-Jen, un jeune chinois dont Tintin fait la connaissance en lui sauvant la vie.
(L'image est tirée de la page 44, case 13).

L'Abbé Léon Gosset, aumônier des étudiants chinois de l'Université de Louvain s'inquiétant de voir Hergé truffer sa prochaine aventure de Tintin, Le Lotus bleu, de clichés rétrogrades et colonialistes sur la Chine, le met en relation avec Tchang Tchong-Jen. Le jeune artiste asiatique devient vite un ami du célèbre auteur belge et il lui explique les coutumes chinoises faisant fi des stéréotypes dont on dispose alors dans la petite bourgeoisie catholique conservatrice européenne de l'époque. Il participe même à l'écriture de l'album, écrivant de vraies phrases en chinois sur les affiches représentées par Hergé, contenant pour la plupart une violente dénonciation de l'impérialisme japonais et occidental. L'apport de Tchang est immense: Le Lotus bleu est la première aventure de Tintin pour laquelle Hergé s'est réellement documenté, une démarche qu'il conservera ensuite dans tous ses albums. Cette rencontre est tellement importante pour Hergé qu'il crée dans Le Lotus bleu un nouveau personnage, Tchang, auquel il donne le nom de son ami, ce qu'il n'avait jamais fait et ne refera jamais.

 

Zhang Chongren (ou Tchang Tchong-Jen selon les transcriptions) (1907-1998) était un artiste sculpteur chinois. Après le décès de ses parents, il grandit à l'orphelinat tenu par les jésuites français, où il apprend la langue de Molière, puis poursuit Ecole d'art de Tou-Sè-Wè. A partir de 1928, il travaille dans l'industrie du cinéma et dans des journaux locaux. Il part pour la Belgique en 1931 et suit des cours à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles. C'est là, en 1934, part l'intermédiaire de l'Abbé Léon Gosset, qu'il se lie d'amitié avec Hergé.

En 1935, Zhang quitte la Belgique et voyage en Europe avant de rentrer en Chine en 1936, où il organise des expositions pour présenter ses œuvres et fonde les Studios Chongren. Hergé perd le contact avec lui pendant la Seconde Guerre mondiale. Il lui écrit de nombreuses lettres, mais il n'obtient jamais de réponse. Sa déception trouvera un écho dans les efforts surhumains de Tintin pour retrouver Tchang dans Tintin au Tibet.

Durant la Révolution culturelle, dans la seconde moitié des années 1960, Zhang en est réduit à se faire balayeur. Puis, il est nommé directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Shanghai dans les années 1970. Après 1979 et la libéralisation économique de la Chine, il reçoit une large reconnaissance dans le monde de l'art chinois. Une collection de ses peintures et de ses sculptures est publiée, tandis qu'il édite et traduit de nombreux livres d'art. Il a notamment sculpté des bustes de Deng Xiaoping et François Mitterrand.

Ce n'est qu'en 1981, peu de temps avant sa mort, qu'Hergé revoit Zhang. Celui-ci est invité par le gouvernement français à l'occasion d'un anniversaire. Bien que surmédiatisées, les retrouvailles sont très touchantes. En 1985, Zhang reçoit la nationalité française. Il meurt à Paris le 8 octobre 1998. Peu après sa mort, un musée lui a été dédié à Shanghai. Certaines de ses peintures et de ses sculptures sont exposées au Musée chinois des beaux-arts de Pékin et au Musée chinois de la guerre révolutionnaire.

PS: Le nom en sinogrammes de Zhang Chongren 張充仁 apparait plusieurs fois en marge droite de la couverture du Petit vingtième pendant la publication du Lotus bleu.
PPS: Tout le monde s'en balance, mais Tchang et la 500e caricature exposé sur ce blog.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #sculpture-bronze

6 Juin 2008

Scarface

"On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul."

Caricature de Al Capone (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 3 - "Tintin en Amérique" (Hergé, Casterman) Hergé caricature Al Capone et lui fait jouer son propre rôle du chef du syndicat du crime de Chicago.
(L'image est tirée de la page 5, case 10).

 

Al Capone (1899-1947) était un gangster américain. Né à Brooklyn, il est enrôlé dans la bande des cinq points menée par Frankie Yale, qui lui apprend les bases du métier de gangster. Il se marie en 1918 avec Mary Coughlin, jeune irlandaise qui lui donne un fils du nom de Albert 'Sonny' Capone.

Un an et deux meurtres plus tard, il s'installe à Chicago où il gravit les échelons du crime, écrase ses rivaux Bugs Moran et Hymie Weiss, corrompt les officiels locaux jusqu'à prendre la tête de l'économie souterraine de la ville.

Les billets s'entassent grâce à sa main mise sur l'industrie du jeu, de l'alcool (prohibition) et de la prostitution. Craint par tous, il n'est gêné par aucun témoin encombrant, et les autorités se taisent sur les affaires dont elles ont connaissance. Cependant, il devient bientôt évident qu'il gagne trop d'argent en comparaison du salaire normal d'un négociant en mobilier, métier qui apparaît sur sa carte de visite : il est emprisonné pour fraude fiscale.

En 1927, Eliot Ness et Frank Wilson passent à l'attaque, décidés à obtenir une condamnation plus en adéquation avec la réalité de son commerce. Le procès a lieu en 1931, Al Capone ne parvient ni à soudoyer ni à intimider le jury qui le condamne à 10 ans de prison. Il en sort 8 ans plus tard, et meurt en Floride, mal soigné de sa syphilis.

PS: L'histoire d'Al Capone a inspiré de nombreux auteurs, réalisateurs et scénaristes, et donné lieu notamment au film Scarface. Parmi les acteurs ayant incarné le personnage, on peut citer Wallace Beery, Paul Muni, Barry Sullivan, Rod Steiger, Neville Brand, Jason Robards, Ben Gazzara et Robert De Niro.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police