1 Novembre 2016

Electro Power

Alan Vega: "David Bowie n'invente plus rien, il se contente de vampiriser tout le monde et de se pointer au bon moment avec le son qu'il faut, pour ça il est fort, mais il ne découvre rien. C'est la méthode Picasso, il pompe le passé et après il nous refile sa semoule. Quand à ses films, ils puent...".

Suicide de Martin Rev et Alan Vega.
Suicide de Suicide (1977).

Suicide selon Michael Avon Oeming.
Powers #22 d'Oeming et Bendis (Couverture).

Dans le comics book Powers #22 - "Anarchy, Part 2" (Oeming et Bendis, Image Comics) Michael Avon Oeming pastiche la jaquette de l'album musical Suicide du duo du même nom.

 

Suicide est un duo américain de rock électronique et minimaliste formé à New York en 1970 par Martin Rev et Alan Vega. Ils sortent leur premier album au titre éponyme en 1977 sur le label Red Star Records qui est dirigé par Marty Thau, l'ancien manager des New York Dolls. Suicide est le premier groupe à abandonner dans les années 70 l'attirail obligatoire de tout groupe rock qui se respecte: plus de guitares et plus de batterie.

Titres de l'album:

1. Ghost rider
2. Rocket U.S.A.
3. Cheree
4. Johnny
5. Girl
6. Frankie Teardrop
7. Che
8. Cheree (remix)
9. I remember
10. Keep your dreams
11. Mr Ray (live)
12. Las Vegas man (live)
13. 96 Tears (live)
14. Keep your dreams (live)
15. I remember (live)
16. Harlem (live)
17. 23 minutes over Brussels (live)

Lorsqu'il paraît, le disque n'atteint pas les sommets des hit-parades. Pourtant, il est aujourd'hui regardé comme un classique. Un critique écrit: "Les hymnes proto-punks forts, inquiétants, se classent parmi les expérimentations mélodiques les plus visionnaires que le rock ait jamais produites". On trouve sur cet album, à la pochette striée de coulées de sang, les futurs classiques du groupe : Rocket U.S.A., Ghost rider, et Frankie Teardrop.

Alan Vega à propos d'Iggy Pop: "Ce type avec sa frange blonde, qui ressemblait à Brian Jones, a déboulé sur scène et d'abord j'ai cru que c'était une nana. Il portait une salopette déchirée et des mocassins super ridicules. Il avait un look vraiment délirant à fixer la foule en gueulant : -Je vous emmerde, je vous emmerde !-. Ça a changé ma vie parce que j'ai compris que tout ce que je faisais, était de la merde".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

Commentaires