Articles avec #photographie catégorie

25 Février 2016

Des tenues oranges

Donald Rumsfeld: "Les allégations [...] selon lesquelles les prisonniers sont mal traités sont complètement fausses. [...] Aucun détenu n'a subi de mauvais traitement. [...] La détention des prisonniers talibans et membres du réseau terroriste Al-Qaeda transférés sur la base de Guantanamo est pleinement conforme à la convention de Genève".

Detainees in Guantanamo Bay de Shane T. McCoy
Detainees in Guantanamo Bay de McCoy (2002).

Detainees in Guantanamo Bay selon Dominique Bertail.
Ghost Money - Tome 1 de Bertail et Smolderen (Page 9, case 3).

Dans Ghost Money - Tome 1- "La dame de Dubaï" (Bertail et Smolderen, Dargaud) Dominique Bertail reproduit le cliché Detainees in Guantanamo Bay du photojournaliste Shane T. McCoy, sur une planche de sa BD, pour évoquer la détention de Haddad dit l'Homme de Wall Street, le banquier de Ben Laden.

 

Shane T. McCoy est un photographe de combat américaine, photojournaliste et vidéaste connu pour avoir capturer une série de clichés, le 11 Janvier 2002, sur l'arrivée et le traitement des prisonniers en détentions extrajudiciaires au camp X-Ray de Guantanamo Bay à Cuba. McCoy a passé plus d'une décennie dans la Marine des Etats-Unis. Quand son enrôlement a pris fin, il est resté au service du gouvernement fédéral en tant que premier journaliste officiel de l'United States Marshals Service.

Detainees in Guantanamo Bay qui nous intéresse aujourd'hui, fait partie de cette série de photographies prises le 11 janvier 2002. On y voit, des détenus en combinaison orange, agenouillés dans une zone d'attente, sous les yeux attentifs de la police militaire, au Camp X-Ray à l'intérieur de la base navale de Guantanamo Bay à Cuba. Différents journaux, agences de presse, chaines TV, sites web, tels que le Times, The Sun, Reuters, la BBC ... ont repris et diffusé cette photographie de McCoy dans leurs articles sur les conditions d'emprisonnement de Gouantanamo.

Sur le même sujet, je t'invite à relire mon article sur les tortures d'Abou Ghraib.

Colonel américain Lawrence Wilkerson: "George Bush, Dick Cheney, et Donald Rumsfeld savaient que des centaines d'innocents avaient été envoyés a Guantanamo mais n'ont pas voulu les libérer, par peur des conséquences politiques".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #journalisme , #militaire

31 Janvier 2016

KISS est celui-là ?

Alfred de Musset: "Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu".

V-J Day in Times Square d'Alfred Eisenstaedt.
V-J Day in Times Square de Eisenstaedt pour Life (1945).

V-J Day in Times Square selon Cliff Chiang.
Ex-libris Happy Valentine's day ! de Chiang.

Pour son ex-libris Happy Valentine's day ! sur l'univers DC Comics, à l'occasion de la Saint Valentin de 2013, Cliff Chiang pastiche la photographie d'Alfred Eisenstaedt, V-J Day in Times Square, sur la couverture de sa BD. Ce cliché pris le 14 août 1945, le jour de la capitulation du japon, est publié pour la première fois dans le magazine Life du 27 août 1945. Ici, le marin de l'US Navy est remplacé par Diana Prince alias Wonder Woman et la jeune infirmière par Kal-El / Clark Joseph Kent alias Superman.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce cliché historique et en voir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5. ;-)

Lao-Tseu: "Dans les combats, il n'est pas de vainqueur, et la victoire devrait être célébrée en des rites funèbres".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme , #propagande , #militaire

15 Janvier 2016

Arseface

Petite entorse à la ligne éditoriale habituelle... car pour une fois, ce n'est pas la BD qui s'inspire d'un autre média... mais l'inverse... et pour le coup je ne suis même pas sûr que ce soit intentionnel... mais la ressemblance est troublante !

Photographies d'Anthony Weiner et Eliot Spitzer par R Umar Abbasi et Mary Altaffer pour la Une de New York magazine (2013).
Photographies de Weiner et Spitzer par Abbasi et Altaffer pour New York magazine (2013).

Preacher special #3 - La tragédie de Tronchdecul (Vertigo) de Richard Case et Garth Ennis (Couverture de Glenn Fabry).
Preacher special #3 de Case et Ennis (Couverture de Fabry).

Dans le comics book Preacher special #3 - "La tragédie de Tronchdecul" (Case et Ennis, Vertigo), la couverture de Glenn Fabry semble avoir inspiré (ou pas ??) les monteurs de la Une du New York magazine du 22 juillet 2013. Le montage des photographies d'Anthony Weiner et Eliot Spitzer prises par R. Umar Abbasi et Mary Altaffer ressemble étrangement à Tronchdecul.

 

New York magazine est un hebdomadaire new-yorkais créé en 1964. Depuis plusieurs années, il est diffusé toutes les deux semaines. Rédigé par une centaine de journalistes, il contient essentiellement des articles politiques et culturels consacrés à la ville et à l'Etat de New York. Largement copiée, la ligne éditoriale et graphique du magazine est devenue une référence pour la presse mondiale.

Le numéro du 22 juillet 2013 qui nous réunit aujourd'hui met à la Une deux hommes politiques américains: Anthony Weiner et Eliot Spitzer. Ces deux démocrates de l'état de New York ont pour point commun d'avoir été obligé de démissionner de leurs mandats à la suite de scandales sexuels scabreux en 2011 pour le premier et en 2008 pour le second. Et 2013 marque leur tentative de retour sur le devant de la scène politique new yorkaise... Voilà donc le sujet des deux articles rédigés par les journalistes Mark Jacobson et Chris Smith. Articles mis en avant par un montage de deux clichés pris respectivement par les photographes de presses R. Umar Abbasi et Mary Altaffer lors des débâcles passées (!?) de Weiner et Spitzer faisant grise mines.

Simone de Beauvoir: "Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme

26 Décembre 2015

Connizia

Alfred de Musset: "Nu comme un plat d'argent, nu comme un mur d'église, nu comme le discours d'un académicien".

Photographie de Connie Kreski prise par Mario Casilli pour Playboy (1969).
Photographie de Kreski par Casilli pour Playboy (1969).

Connie Kreski selon le studio ROSI.
Lucrèce - Tome 17 du Studio ROSI, Barbieri, et Cavedon (Couverture).

Dans le fumetti Lucrèce - Tome 17 - "Le jeu de la mort" (Studio ROSI, Barbieri, et Cavedon, Elvifrance), l'illustrateur de la couv' du Studio ROSI, plagie une photographie de Connie Kreski prise par Mario Casilli pour le magazine Playboy de juin 1969, sur la couverture de sa BD. Ici, Connie, la Playmate of the year 1969, est remplacée par la sorcière Lucrèce, une descendante de Lucrezia Borgia.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26. ;-)

Dans ce numéro de Playboy paru en juin 1969, c'est Connie Kreski, en tant que Playmate of the year, qui est en Une du magazine sous l'objectif de Mario Casilli. On la retrouve aussi à l'intérieur dans une série de sept clichés dont celui qui nous réunit aujourd'hui. La Playmate of the month de ce mois de juin 69 est Helena Antonaccio shootée par Pompeo Posar.

 

Connie Kreski (1946-1995) était une actrice et un modèle de charme américaine. Diplômée d'une école catholique d'infirmières à Detroit, elle étudie la psychiatrie et travaille trois mois dans un hôpital psychiatrique avant d'être recruté par le magazine aux grandes oreilles.

Alors qu'elle assiste à un match de football de l'Université de Michigan, un employé de Playboy, ami du médecin qu'elle fréquente alors la repère. Elle quitte l'état précipitamment après que sa mère ait appris qu'elle serait la future Playmate of the month de janvier 1968. Les photos sont prises par Larry Gordon.

L'année suivante, lors de son élection comme Playmate of the year, elle reçoit en cadeau un coupé Shelby GT500 Fastback rose, devant lequel elle pose pour un des clichés du mag. Et grâce au cachet qui va avec, elle part pour Londres où elle reste plus d'un an. Elle y travaille comme mannequin, et y rencontre Anthony Newley. Ce cinéaste lui confie alors le rôle-titre féminin de Mercy Humppe, dans la première comédie musicale classé X: Can Heironymus Merkin ever forget Mercy Humppe and find true happiness?. Connie apparait aussi par la suite dans quelques films comme The trackers (1971), The outside man (1972), ou The black bird (1975)... Au début des années 1970, elle fréquente un temps l'acteur James Caan.

Elle est une des onze Playmates of the year présentes en 1979, lors de la grande fête organisée pour les 25 ans du magazine au manoir Playboy de Los Angeles, qui en tout rassemble 136 playmates. Connie Kreski décède d'un cancer dans sa maison de Beverly Hills le 21 mars 1995.

Alain: "On dit communément que le nu est toujours chaste pourvu qu'il soit beau; mais il vaut mieux dire que le nu est beau pourvu qu'il soit chaste".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

5 Décembre 2015

La ligue des patriotes

Napoléon Bonaparte: "La première des vertus est le dévouement à la patrie".

Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal.
Raising the flag on Iwo Jima par Rosenthal (1945).

Raising the flag on Iwo Jima selon Rags Morales.
JSA #31 de Snejbjerg et johns (Couverture de Morales).

Dans le comics book JSA #31 - "Making waves" (Snejbjerg et johns, DC Comics) l'illustrateur de la couv', Rags Morales, pastiche la photographie Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal sur la couverture de sa BD. Ici, les militaires sont remplacés par cinq membres de la Justice ligue: Hawkman alias Katar Hol, Flash alias Jason Peter Garrick, Green Lantern alias Alan Scott, Mr. Terrific alias Michael Holt, et Stargirl alias Courtney Whitmore.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce cliché de guerre et en voir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15. ;-)

Francis Jeanson: "La patrie, c'est le sang des autres".

Publié par Chelmi à 11:06am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #militaire , #journalisme , #propagande

17 Novembre 2015

Dr. of Thuganomics

"Le Champ est là!"


Photographie de John Cena pour un poster de WWE magazine.


Wizard #197 (Couverture de Jones).

Sur la couverture du mensuel Wizard #197 paru en janvier 2008 (Wizard Entertainment) J.G. Jones plagie un poster de WWE magazine du catcheur John Cena. Ici, Superman alias Clark Kent arbore les traits et l'attitude du lutteur.

Même si Wizard: The Magazine of Comics, Entertainment and Pop Culture, n'est pas une bd à proprement parlé, ce magazine US traite de l'actualité des comics book et de toute l'activité qui gravite autour dans le domaine du cinéma, des jeux vidéo, des séries animées... Bref avec cet article, je ne fais donc qu'une toute petite entorse à la ligne éditoriale de kiCswiLA?. ;-)

En 2006, le dessinateur J.G. Jones, notamment connu pour son travail sur Final Crisis et Wanted, s'est vu décerner le titre de Cover Artist of the Year par Wizard Magazine.

 

Pour avoir plus de détails sur le mensuel de catch WWE Magazine, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet.

John Felix Anthony Cena (1977) est un catcheur, rappeur et acteur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment dans la division Raw.

Il a remporté treize titres mondiaux au cours de sa carrière: onze fois le championnat de la WWE (le record) et deux fois le championnat du monde poids lourds de la WWE. John Cena a également été trois fois champion des Etats-Unis de la WWE et quatre fois champion par équipes. Il est aussi le vainqueur du Royal Rumble de 2008 et 2013.

En dehors du catch, John Cena a sorti un album avec son cousin The Trademarc nommé You can't see me qui contient notamment le thème d'entrée de Cena à la WWE. Il a également tourné des films tels que The Marine en 2007 où il incarne le personnage de John Triton. Il a également joué dans Legendary et est apparu dans des séries comme Hannah Montana.

Qui aurait pu voir venir John Cena ? Quand il a fait ses débuts à SmackDown en Juin 2002, il n'était qu'un rappeur en collants violets. Un an après son arrivée, il est devenu le -Dr. of Thuganomics-, spécialiste du rap freestyle et des cadenas portés autour du cou. Aujourd'hui, il est la plus grande star de la WWE, mais aussi la plus polarisante.

PS: Wizard Magazine est paru pour la première fois en juillet 1991 et s'est arrêté en mars 2011.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #sport

1 Novembre 2015

Le baisé de la mort

Paul Verlaine: "Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses !".

V-J Day in Times Square d'Alfred Eisenstaedt.
V-J Day in Times Square de Eisenstaedt pour Life (1945).

V-J Day in Times Square selon Steve Becker.
Ex-Libris de Becker pour Fubar.

Sur un ex-libris promotionnel pour la série de comics book Fubar (Collectif, Alterna Comics), Steve Becker, l'auteur à la tête du collectif, parodie la photographie d'Alfred Eisenstaedt, V-J Day in Times Square, sur la couverture de sa BD. Ce cliché pris le 14 août 1945, le jour de la capitulation du japon, est publié pour la première fois dans le magazine Life du 27 août 1945. Ici, le marin de l'US Navy et la jeune infirmière sont revus à la sauce zombie.

La série Fubar est une anthologie d'histoires courtes traitant d'invasion zombie en pleine Seconde guerre mondiale. Cet ex-libris est un dessin qui a permis de lever des fonds via un financement participatif de Kickstarter afin que ce projet collectif prenne jour.

V-J Day in Times Square selon Fred Hembeck.
Fubar #2 (Planche de Hembeck).

Fred Hembeck rend aussi hommage à cette célèbre photographie sur une planche du second opus de la série.

 

Pour avoir plus de détails sur ce cliché historique et en voir d'autres pastiches, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4. ;-)

Robert Sabatier: "Le sourire, c'est l'amorce du baiser".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme , #propagande , #militaire

16 Octobre 2015

What eles !

Philippe Geluck: "Boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café".

Publicité pour le café Starbucks French Roast.
Publicité pour le café Starbucks French Roast.

Starbucks selon Greg Land.
Ultimate Fantastic Four #14 de Land et Millar (Planche 42, case 1).

Dans le comics book Ultimate Fantastic Four #14 - "La tombe de Namor" (Land et Millar, Marvel) Greg Lang décalque une affiche publicitaire de la marque de café Starbucks, sur une planche de sa BD. Cette réclame promeut les paquets de café de la gamme French Roast. Ici, la femme lisant sont journal est remplacé par le Dr Susan Storm Richards alias la Femme Invisible.

Et encore une fois Greg Land nous sort sa photocopieuse. Il suffit de superposer la photo et le dessin comme je l'ai fait »ici« pour s'en convaincre. Il y a juste la tête et le haut du journal qui diffèrent.

 

Starbucks est la plus grande chaîne multinationale de cafés. Fondée en 1971, Starbucks Coffee Company est alors un commerce spécialisé dans le café en grains. Devenue officiellement Starbucks Corporation en 1987 après son acquisition par Howard Schultz mais continuant à communiquer sous le nom de Starbucks Coffee Company, l'entreprise a ouvert et racheté des salons à travers de nombreux pays. Les boutiques Starbucks, outre des boissons, vendent toujours leur propre marque de café moulu ou en grains, du thé, des pâtisseries, des ustensiles, et des machines à café.

Le nom de Starbucks, tiré du roman Moby Dick, évoque une haute mer de légende et la tradition maritime des premiers négociants en café.

L'affiche publicitaire Starbucks qui nous intéresse aujourd'hui fait l'éloge de la gamme French Roast. Cette catégorie est celle qui nécessite la meilleur variété de grain en raison des hautes températures exigées lors de la torréfaction pour obtenir un parfum très prononcé du café. Cette torréfaction est qualifié de française car dans l'hexagone, nous sommes de gros consommateurs de café très noir, très fort, et très serré par rapport au reste de la population mondiale. Les détracteurs de Starbucks accusent d'ailleurs parfois la chaîne de brûler les grains de ses variété les plus corsées couramment utilisés pour les café fort franças et les espressos italiens, auxquels certains palais de chochottes américains préfèrent des niveaux de torréfaction plus légers, ou des cafés parfumés à la noisette ou à la vanille, en comparaison du goût jugé trop amer et brûlé du café fort.

"Welcome to Starbucks. Shoes optional".
"Look for Starbucks Coffee at your grocery store and bring the rich, distinctive taste home".

Si on traduit rapidement et grossièrement ces deux slogans de l'affiche, les publicitaires nous explique que si on a eu la bonne idée d'acheter un paquet de café Starbucks French Roast à la boutique du coin de la rue, on peut tout à fait transformer son nid douillet d'amour en salon Starbucks, et donc se siffler un bon café comme si on y était, tout en lisant son journal, affalé sur son canapé, en survêt' et chaussettes... elle pas belle la vie ! ^^

Bertrand Cèbe: "L'humour est comme le café: meilleur très noir".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #publicité

30 Septembre 2015

Lt. Dish

"Si un homme n'est plus un homme, quelles raisons peut-il avoir d'exister ?".
(©Le film M.A.S.H de Robert Altman).

Photographie de Karen Philipp prise par Brian Hennessey pour Playboy (1972).
Photographie de Philipp par Hennessey pour Playboy (1972).

Karen Philipp selon Elvifrance.
Série Rouge - Tome 57 Collectif (Couverture).

Dans le fumetti Série Rouge - Tome 57 - "Tristan et Yseut" (Elvifrance), l'illustrateur de la couv', plagie une photographie de Karen Philipp prise par Brian Hennessey pour le magazine Playboy de septembre 1972, sur la couverture de sa BD.

Si tu sais qui sont le dessinateur, le scénariste et l'illustrateur de la couverture de ce fumetti, je suis preneur pour compléter l'article. :-)

 

Pour avoir plus de détails sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25. ;-)

Dans ce numéro de Playboy paru en septembre 1972 qui nous rassemble aujourd'hui, c'est Sandra Jozefski photographiée par Bill Arsenault qui en Une de couverture. En page centrale, c'est Susan Miller shootée par Mario Casilli qui est la Playmate of the month de cette rentrée automnale. A l'intérieur, on trouve aussi une interview de Bernadette Devlin, mais on peut aussi admirer la splendide plastique de Karen Philipp dans une série de clichés de Brian Hennessey intitulés: M*A*S*H Dish. Karen se dénude pour faire la promotion de la nouvelle série TV M*A*S*H inspiré du film du même nom sorti dans les salles deux ans plus tôt. Cette comédie satirique qui a obtenu la Palme d'or à Cannes en 1970, raconte les mésaventures de jeunes officiers chirurgiens antimilitaristes aimant l'alcool et les femmes, en pleine guerre de Corée dans un hôpital militaire mobile.

Karen Philipp (1945) est une chanteuse et une actrice américaine. Elle a fait partie des deux groupes formés autour du musicien brésilienne Sérgio Santos Mendes: Sérgio Mendes & Brasil '66 et Sérgio Mendes & Brasil '77 de 1968 à 1972. Elle intègre ensuite le casting original de la première saison de la série M*A*S*H de Larry Gelbart. Elle y joue le rôle l'infirmière lieutenant Maria 'Dish' Schneider mais elle n'apparait que dans le pilote et l'épisode 11. Cependant, elle est quand même présente dans tous les épisodes car on la voit toujours courir après l'hélicoptère dans la séquence d'ouverture du générique. Dans les années 70 et 80, Philipp a aussi un rôle récurent dans la série Quincy. Côté personnel, elle est mariée au producteur Pat Proft.

PS: Le film M.A.S.H de Robert Altman dont découle la série TV, prend lui-même sa source dans les pages d'un roman autobiographique écrit par Richard Hooker en 1968: Mash: A novel about three army doctors.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

12 Septembre 2015

"Nul sacrifice, nulle victoire !"

(©Sam Witwicky alias Shia LaBeouf dans Transformers de Michael Bay).

Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal.
Raising the flag on Iwo Jima par Rosenthal (1945).

Raising the flag on Iwo Jima selon John Marshall.
The Transformers #301 de Hitch et Furman (Couverture de Marshall).

Dans le comics book The Transformers #301 - "Rhythms of darkness, Part 4" (Hitch et Furman, Marvel) l'illustrateur de la couverture, John Marshell, parodie la photographie Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal sur la couverture de sa BD. Ici, les militaires sont remplacés par les Autobots Prowl, Getaway, Jazz et Inferno.

 

Pour avoir plus de détails sur ce cliché et en voir d'autres pastiches, c'est par ici qu'on lève les couleurs: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14. ;-)

Megatron à Sam Witwicky: "Est-ce la peur ou le courage qui te donne des ailes... tas de viande ?".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme , #militaire , #propagande