24 Mai 2014

Tchou ! Tchouu ! Tchouuu !

Gary Cooper: "Le consensus général semble être que je n'agis pas du tout".

Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann.
Le train sifflera trois fois de Zinnemann (1952).

Le train sifflera trois fois selon Jean Giraud.
Blueberry - Tome 6 de Giraud et Charlier (Planche 21, case7).

Dans Blueberry - Tome 6 - "L'homme à l'étoile d'argent" (Giraud et Charlier, Dargaud), Jean Giraud plagie un plan du film de Fred Zinnemann, Le train sifflera trois fois, sur une planche de sa BD. Ici, le lieutenant Blueberry prend la place de Gary Cooper alias le shérif Will Kane.

 

Pitch du film:

Alors qu'il s'apprête à démissionner de ses fonctions de shérif pour se marier, Will Kane (Gary Cooper) apprend qu'un bandit, condamné autrefois par ses soins, arrive par le train pour se venger. Will renonce à son voyage de noces et tente de réunir quelques hommes pour braver Miller (Ian MacDonald) et sa bande. Mais peu à peu, il est abandonné de tous...

Le train sifflera trois fois se déroule approximativement en temps réel, comme l'illustrent les plans récurrents montrant le cadran de l'horloge du bureau du shérif. Un 24 heures chrono avant l'heure. L'action du film débute en effet à 10 h 40 pour se terminer peu après midi, et sa durée est de 85 minutes. La construction du film est calquée sur le déroulement d'une pièce classique respectant la règle des trois unités : unité de lieu, unité de temps et unité d'action. Pièce classique tout à fait cornélienne, où comme il se doit, le devoir l'emporte sur les sentiments.

Pour son réalisateur Fred Zinnemann, le film est composé de trois éléments visuels récurrents. Tout d'abord, le plan fixe sur la voie ferrée, qui signifie la menace attendue. Ensuite, le parcours désespéré du shérif qui cherche de l'aide dans toute la ville. Enfin, les horloges, de plus en plus grosses à l'image et de plus en plus souvent présentes au fur et à mesure que la menace se rapproche.

Le train sifflera trois fois constitue la première apparition au cinéma de Lee Van Cleef, mais son rôle est muet. C'est aussi le premier grand rôle de Grace Kelly. Et grâce au film, un deuxième Oscar est décerné à Gary Cooper.

Le film est une dénonciation du maccarthisme, l'attitude des habitants de la ville étant censée être le reflet de celle des professionnels du cinéma qui dénonçaient leurs collègues. Carl Foreman, le scénariste, est d'ailleurs placé sur la liste noire peu après la sortie du long métrage. John Wayne déteste profondément ce western qu'il qualifie même d'anti-américain, par sa condamnation de la majorité silencieuse et d'une certaine lâcheté citoyenne. Le film Rio Bravo de Howard Hawks, sorti en 1959, avec Wayne dans le rôle principal, est présenté comme une réponse au Train sifflera trois fois. Hawks et Wayne n'aiment pas le personnage du shérif Kane, qui avoue sa peur et cherche désespérément à se faire aider par la population. Le shérif John T. Chance, lui, met pour sa part, un point d'honneur à ne pas impliquer les civils dans des actions dangereuses.

PS: High noon, le titre original du film joue sur le double sens de l'expression "high noon". Au sens propre, elle signifie -plein midi-, mais au sens figuré elle désigne l'-heure de vérité-. Après le film, -to be high noon- est devenu une expression, qui signifie -être complètement seul avec de gros problèmes-.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

Franck Jammes 24/05/2014 23:49

"Ici, le lieutenant Blueberry est remplacé par Gary Cooper alias le shérif Will Kane. "
En fait, c'est l'inverse. ^^

Chelmi 25/05/2014 09:21

C'est pas faux ! ^^
Corrigé. Merci.