Articles avec #medecine catégorie

30 Novembre 2015

Psychotroll

"Les hommes sont forts, tant qu'ils défendent une idée forte ; ils deviennent impuissants, dès qu'ils veulent s'y opposer".

Caricature de Sigmund Freud (Jean-Louis Mourier)

Dans Trolls de Troy - Tome 18 - "Pröfy blues" (Mourier et Arleston, Soleil) Jean-Louis Mourier croque Sigmund Freud et lui fait tenir le rôle du psychologue Sigismond Lajoie, chargé par Waha de remettre Pröfy sur pieds.
(L'image est tirée de la page 19, case 6).

 

Pour avoir plus de détails sur la biographie de l'inventeur de la psychanalyse et en voir d'autres caricatures, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà sondé le sujet. ;-)

Sigmund Freud: "Les poètes et les romanciers sont de précieux alliés... Ils sont, dans la connaissance de l'âme, nos maîtres à tous, hommes vulgaires, car ils s'abreuvent à des sources que nous n'avons pas encore rendues accessibles à la science".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #medecine

12 Mai 2015

Autopsie du troisième type

Jean-Marie Gourio: "La peinture, c'est rien qu'un truc qu'on fixe au mur avec un clou, Rembrandt est rien sans un clou".

La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt.
La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt exposé au musée Mauritshuis de La Haye.

La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp selon John Byrne.
Star Trek: Leonard McCoy - Frontier Doctor #4 de Byrne et Ryall.

Dans le comics book Star Trek: Leonard McCoy - Frontier Doctor #4 (Byrne et Ryall, IDW Publishing) John Byrne pastiche la toile de Rembrandt La leçon d'anatomie, sur la couverture de sa BD. Ici, le docteur Nicolaes Tulp est remplacé par le docteur Leonard McCoy.

 

Pour avoir plus de détails sur cette toile de Rembrandt et en voir d'autres parodies, tu peux aller faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Jean-Jacques Rousseau: "Je m'étais mis à étudier l'anatomie, et passant en revue la multitude et le jeu des pièces qui composaient ma machine, je m'attendais à sentir détraquer tout cela vingt fois le jour".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure , #medecine

29 Septembre 2014

L'attaque intérieure

"Buvons à la santé d'Ozzy, un brave type qui pour me sauver la peau du cul m'a injecté sous la tienne...".
(©Jack Putter dans L'aventure intérieure de Joe Dante).

La Malaria par Nilsson pour National Geographic. National Geographic selon Jean Giraud.
Photographie de la Malaria par Nilsson pour National Geographic (1986)
et
Made in L.A. de Mœbius (Page 9, Case 1).

Le HIV par Nilsson pour National Geographic. National Geographic selon Jean Giraud.
Photographie du HIV par Nilsson pour National Geographic (1986)
et
Made in L.A. de Mœbius (Page 8, Case 3).

Dans Made in L.A. - "Voyage dans un corps infidèle" (Mœbius, Casterman) Mœbius alias Jean Giraud transpose deux clichés de Lennart Nilsson issue du numéro 169 du mensuel National Geographic de juin 1986 dans deux cases de sa BD. Ici, le Major Fatal explore le corps de Malivia, sa bien aimée...

 

Pour avoir plus d'informations sur le magazine National Geographic et en voir d'autres photographies, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà développé le sujet, et si tu veux revoir un autre cliché de Lennart Nilsson, lui aussi déjà paru, c'est par »ici« que ça se passe. ;-)

Le sixième numéro de l'année 1986 du magazine National Geographic, qui nous réuni aujourd'hui, est paru en juin. C'est un cliché de Darla Hillard accompagnant l'article de Rodney Jackson sur le Léopard de neige qui illustre la couverture. Ce mensuel traite aussi du Tea & Sugar Train d'Australie dans un article de Erla Zwingle (Photos de William Albert Allard), du monde de Tolstoï (Article de Peter T. White et photos de Sam Abell), et de Bikini, 40 ans après les essais d'armes atomiques menés par les Etats-Unis sur cet atoll des îles Marshall (Article de William S. llis et photos de James P. Blair)...

... Mais le reportage qui nous intéresse aujourd'hui est celui de Peter Jaret qui s'intitule: Our immune system: The wars within (Notre système immunitaire: les guerres intérieures) où les photographies de Lennart Nilsson nous expose différentes maladies du corps humain au niveau cellulaire comme par exemple la malaria (ou paludisme) qui attaque les globules rouges en les éclatant (Première photo), ou encore le Virus de l'Immunodéficience Humaine, ce rétrovirus (les petite billes bleues) infectant les lymphocytes T, responsable du Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise qui affaibli le système immunitaire, le rendant vulnérable aux infections opportunistes (Deuxième photo).

Christophe Dechavanne: "Sortez Couverts !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #medecine

4 Décembre 2012

Le miracle de Life

"La chimie de l'amour est quelque chose d'extrêmement incroyable".

Le miracle de la vie de Lennart Nilsson.
Le miracle de la vie de Nilsson pour Life (1965).

Le miracle de la vie selon Yslaire.
XXe ciel.com - Tome 2 d'Yslaire (Planche 18, cases 1 et 2).

Dans XXe ciel.com - Tome 2 - "http://www.xxeciel.com/mémoires99" (Yslaire, Les Humanoïdes Associés) Yslaire rend hommage à la célèbre photographie Le miracle de la vie sur une planche de sa BD. Ce cliché de Lennart Nilsson datant de 1957, fait la une du magazine Life d'avril 1967.

 

Pour avoir plus d'information sur le magazine Life, je te renvoie vers »cet article« où j'ai déjà développé le sujet. ;-)

A la fin des années cinquante, le photographe suédois Lennart Nilsson (1922) commence à prendre des photos avec un endoscope et d'un flash électronique, ce qui lui permet de photographier l'intérieur d'un corps humain. Nilsson devient alors, pour ainsi dire, sans s'en rendre compte, un des pionniers de l'imagerie médicale.

Ce cliché, How life begins traduit Miracle de la vie datant de 1957, est un des tout premiers d'une longue série. Il représente un fœtus de 18 semaines et son placenta. Quand il présente les résultats de ses travaux au magazine Life bien des années plus tard, les éditeurs du célèbre magazine n'en croient pas leurs yeux et doutent de l'authenticité de ces tirages. Après vérification auprès d'experts scientifiques, finalement convaincus de la véracité du travail de Nilsson, ils en font un photoreportage de 16 pages publié en avril 1965.

Pour la première fois les lecteurs peuvent visualiser dans le détail les mystères de la vie. Des millions d'exemplaires du magazine Life, avec cette photographie en couverture, sont vendus en quelques jours. Un pas avait été franchi dans la connaissance de la vie humaine: l'œil de la caméra avait pénétré ses secrets les plus intimes. Ces photos de l'embryon humain ouvrirent la porte d'un monde jusqu'alors invisible, incommensurable, celui de la fécondation humaine et de la division cellulaire.

Cette photographie, longtemps considérée comme symbole de l'humanité au XXe siècle, a été récupérée et utilisée dans les années 70 pour la cause de groupes anti-avortement en la détournant du propos originel de l'auteur.

Lennart Nilsson: "J'ai réalisé mes premières photos d'embryons en 1953, et je les gardais toujours sur moi. Le magazine Life, pour qui je travaillais [...], a eu vent de ces clichés. «Incroyable !», a dit la rédaction en les voyant. Je le pensais aussi ! Mais je n'y connaissais rien en développement fœtal et j'ai dû apprendre sur le tas. Après douze ans de travail, Life a pu enfin publier une grande histoire de la reproduction humaine : -The drama of life before birth- avec une des photos d'embryons en couverture. Huit millions d'exemplaires ont été vendus en quelques jours ! Et le cliché de une a été couronné -Photo de l'année- aux Etats-Unis".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #medecine

14 Octobre 2012

Trôle d'anadomie ?!

"Passé quarante ans, un homme est responsable de son visage".

L'Homme de Vitruve de Léonard de Vinci.
L'Homme de Vitruve de De Vinci exposé aux Gallerie dell'Accademia de Venise.

L'Homme de Vitruve selon Didier Tarquin.
Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Volume Prime de Tarquin et Arleston (Quatrième de couverture).

Dans l'Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Volume Prime (Tarquin et Arleston, Soleil) Didier Tarquin parodie le dessin de Léonard de Vinci, L'Homme de Vitruve, sur le quatrième plat de couverture de l'album. On retrouve aussi ce dessin sur tous les seconds plats de couverture de la série Lanfeust de Troy. Ici l'homme de Vitruve est remplacé par le troll Hébus.

L'Homme de Vitruve selon Jean-Louis Mourier.
Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Volume second de Tarquin et Arleston (Page 3).

Toujours dans le même univers mais cette fois dans l'Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Volume Second - "Les Trolls" (Mourier et Arleston, Soleil) Jean-Louis Mourier pastiche lui aussi ce même dessin de De Vinci sur une planche de son ouvrage. Cette fois, c'est l'humaine la troll d'adoption Waha qui s'y colle.

L'Homme de Vitruve selon Jean-Louis Mourier.
Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Volume second de Mourier, Tarquin et Arleston (Couverture).

Mourier récidive sur la couverture du Volume Tierce - "Le bertiaire" . Cette fois, c'est un pétaure qui se retrouve les pattes en croix. ^^

 

Pour avoir plus d'information sur l'Etude de proportions du corps humain selon Vitruve par De Vinci et en voir une autre adaptation va faire un tour »ici« où j'ai déjà développé le sujet. ;-)

Léonard de Vinci: "Comme une journée bien remplie nous donne un bon sommeil, une vie bien vécue nous mène à une mort paisible".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #medecine

5 Février 2012

L'homme araignée, …

... l'homme aux huit pattes ! ;-)

L'Homme de Vitruve de Léonard.
L'Homme de Vitruve de Léonard de Vinci exposé aux Gallerie dell'Accademia de Venise.

L'Homme de Vitruve selon Joe Quesada.
Spider-Man: The Other (Couverture de Quesada).

Dans le comics book Spider-Man: The Other (Collectif, Marvel) Joe Quesada, l'illustrateur de la couverture, parodie le dessin de Léonard de Vinci, L'Homme de Vitruve, sur la hardcover de l'album. Ici l'homme de Vitruve est remplacé par Spider-Man.

Cette couverture est reprise et revisitée par Mark Brooks pour le comics book, What If? Spider-Man: The Other (David et Pham, Marvel). On y voit Vernom prendre possession de Spider-Man.

L'Homme de Vitruve selon Mark Brooks.
What If? Spider-Man: The Other de David et Pham (Couverture de Brooks).
Clique sur l'image pour la voir en grand

 

L'Homme de Vitruve est le nom communément donné à ce dessin intitulé Etude de proportions du corps humain selon Vitruve réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. Il est conçu à la plume, encre, et lavis sur papier. Ce dessin a appartenu à la collection d'œuvres d'art graphique de Giuseppe Bossi avant d'être acheté en 1822 par les Gallerie dell'Accademia de Venise.

Traduction partiel du texte de Léonard de Vinci accompagnant son dessin:

" [...] que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci. Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font une coude : quatre coudes font la hauteur d'un homme. Et quatre coudes font un double pas, et vingt-quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions.
Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d'un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l'espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral.
La longueur des bras étendus d'un homme est égale à sa hauteur. Depuis la racine des cheveux jusqu'au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d'un homme. Depuis le bas du menton jusqu'au sommet de la tête, un huitième. Depuis le haut de la poitrine jusqu'au sommet de la tête, un sixième ; depuis le haut de la poitrine jusqu'à la racine de cheveux, un septième. Depuis les tétons jusqu'au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l'homme. La plus grande largeur des épaules est contenue dans le quart d'un homme. Depuis le coude jusqu'au bout de la main, un cinquième. Depuis le coude jusqu'à l'angle de l'avant bras, un huitième.
La main complète est un dixième de l'homme. Le début des parties génitales est au milieu. Le pied est un septième de l'homme. Depuis la plante du pied jusqu'en dessous du genou, un quart de l'homme. Depuis sous le genou jusqu'au début des parties génitales, un quart de l'homme.
La distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l'oreille : un tiers du visage. [...]."

C'est quand même bien foutu tout ce bazar ! ^^

PS: L'Homme de Vitruve a inspiré de nombreux autres auteurs de BD qui feront l'objet de futur article, mais a aussi été repris comme logo par l'agence d'intérim Manpower jusqu'en 2006. On le retrouve aussi sur la pièce de un euros italienne.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure , #medecine

22 Septembre 2011

Auscultation poussée

Paul Valéry: "Rembrandt sait que la chair est de la boue dont la lumière fait de l'or".

La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt.
La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt exposé au musée Mauritshuis de La Haye.

La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp selon Elvifrance.
Satires - Tome 32 chez Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Satires - Tome 32 - "Mouche ton nez et dit bonjour au cadavre" (Elvifrance), l'illustrateur de la couverture transpose le tableau de Rembrandt La leçon d'anatomie. On retrouve bien les sept chirurgiens et le docteur Nicolaes Tulp, et en arrière plan, Elvifrance oblige, une donzelle fortement poumonée.

 

Pour avoir plus d'information sur cette toile et en voir une autre adaptation, tu peux aller faire un tour »ici« où j'ai déjà développé le sujet. ;-)

Mais les auteurs de BD ne sont pas les seuls à s'être inspirés de cette œuvre de Rembrandt. Eidos Montréal, les développeurs du jeu vidéo Deus Ex: Human Revolution édité par Square Enix, y font largement référence dans l'introduction de leur trailer promotionnelle (Dans les 25 première secondes).

Ce troisième opus de Deus Ex doit sortir fin août prochain.

PS: Comme d'hab', si tu as plus d'informations sur les auteurs de cette BD Elvifrance, je suis preneur. :-)

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #peinture-gravure , #medecine

24 Juillet 2011

La mère de l'anthropologie féministe

"La connaissance d'une autre culture devrait accroître notre capacité à évaluer plus précisément, à apprécier plus tendrement la nôtre".

Caricature de Margaret Mead (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 1 - "Papous" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Margaret Mead, et lui fait jouer son propre rôle d'ethnologue au caractère bien affirmé, faisant des recherches en Nouvelle Guinée.
(L'image est tirée de la page 30, case 7).

 

Margaret Mead (1901-1978) est une anthropologue américaine. Fille d'une sociologue et d'un professeur d'économie, elle reçoit une éducation entièrement tournée vers les autres. Elle fait ses études à l'université de Colombia. En 1925, Margaret part en Samoa pour faire une étude sur le terrain. Sa recherche anthropologique est basée sur l'étude et l'interrogation de 50 filles, et son livre Coming of age in Samoa est un best-seller.

Elle part ensuite pour la Nouvelle Guinée afin d'étudier la façon divergente dont d'autres cultures donnent corps aux différences biologiques des sexes. Avec cette recherche et dans le livre Sex and Temperament in Three Primitive Societies, elle prouve que ce qui chez nous est considéré comme typiquement masculin ou féminin, ne l'est pas du tout dans d'autres cultures. Plus tard on l'appellera la -mère de l'anthropologie féministe-, parce qu'elle est une des premières anthropologues féminines à s'intéresser à la position d'infériorité des femmes et de certains groupes ethniques en Amérique.

Son fort tempérament, lui vaut quelques mariages suivit de divorces. A partir de 1955 jusqu'à la fin de sa vie, elle habite avec une consœur. En 1974 elle écrit que la société idéale est homosexuel pendant sa jeunesse et pendant sa vieillesse, mais hétérosexuel au milieu de sa vie.

Mead est une bosseuse et sa devise est -Be lazy, go crazy-. Pendant son travail sur le terrain qu'elle continue à faire régulièrement, elle attrape une fièvre paludéenne dont elle souffrira le reste de sa vie. Cela ne l'empêche pas d'exercer les fonctions de conservatrice au Musée Américain d'Histoire Naturelle et de professeur a la Columbia University. Le matin elle se lève à 5 heures et écrit 3000 mots avant de partir travailler. En plus elle participe à des conférences, elle est présidente de plusieurs organisations scientifiques, et est invitée pour des débats où elle défend vigoureusement ses points de vue. Au début des années 70, la très corporatiste Fédération américaine des artistes de l'audiovisuel la somme: "Vos passages à la télévision deviennent si fréquents que vous devez adhérer à notre syndicat". Elle s'acquitte de la cotisation, reconnaissant ainsi sa qualité de professionnelle du petit écran.

Quand elle meurt le 15 novembre 1978 d'un cancer du pancréas, son œuvre consiste en 39 livres, 1397 articles, 43 morceaux filmés ou enregistrés et 15 études sur le terrain. Il est possible d'introduire l'œuvre de Margaret Mead en affirmant que nul anthropologue n'a exercé autant d'influence sur sa société d'origine, qu'aucune anthropologue n'a suscité autant de polémiques. Les deux phénomènes étant probablement liés. Ses débuts sur le terrain furent marqués par cette volonté particulière d'interroger une autre culture afin de répondre à des questions intrinsèques à la société américaine. Et cette confrontation entre mondes différents s'est poursuivie tout au long de sa vie, s'accentuant à mesure que l'expérience lui permettait d'accumuler des connaissances sur des sociétés de plus en plus nombreuses et diversifiées, à des périodes distinctes et dans des contextes historiques et politiques contrastés.

Margaret Mead: "Les femmes veulent des hommes médiocres et les hommes s'efforcent de l'être le plus possible".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #scientifique , #medecine

7 Octobre 2007

C'est vous le doc, Doc !

Retour vers le Futur).

Caricature de Sigmund Freud (Bédu).

Dans Les psy - Tome 6 - "Eh bien voilà" (Bédu et Cauvin, Dupuis) Bédu caricature Sigmund Freud dans son propre rôle dans le gag "Divan... ou derrière ?".
(L'image est tirée de la page 15, case 3).

 

Si tu souhaites plus de détails sur la biographie de Sigmund, tu peux faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le patient sujet. ^^

Sigmund Freud et moi ! ^^

"Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question : Que veulent-elles au juste ?".
Putain il ne me reste plus que quelques mois, si je veux faire mieux que lui ! ^^

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées".
Ah ouais quand même ! ^^

"Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu'une pierre est le fondateur de la civilisation".
Ça ne serait pas plutôt une couille molle ! ^^

"Une fête est un excès permis, voire ordonné".
C'est tellement vrai, -Amuse toi et tais toi !-.

"Il existe infiniment plus d'hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d'hommes vraiment et réellement civilisés".
No comment.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #medecine

21 Février 2007

Quoi de neuf Docteur ?!

Astérix: -Tout ce que l'on peut prédire en examinant ce poisson, c'est que celui qui le mangera sera malade !
Prolix: -Les nouvelles n'étaient pas de la première fraîcheur en effet...

La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt exposé au musée Mauritshuis de La Haye.
La leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp de Rembrandt exposé au musée Mauritshuis de La Haye.

La leçon d'anatomie selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 19 de Uderzo et Goscinny (Page 10, case 10).

Dans Astérix - Tome 19 - "Le Devin" (Uderzo et Goscinny, Hachette), Uderzo transpose le tableau de Rembrandt La leçon d'anatomie dans une des cases de sa BD. Ici, le docteur Tulp est remplacé par Prolix le devin, les spectateurs par les irréductibles gaulois, et la leçon de science humaine par une séance de divination.

 

Extrait de la fiche du musée de Rembrandt à Amsterdam:

"Rembrandt [(1606-1669)] a représenté ce portrait de groupe de sept chirurgiens et du docteur Nicolaes Tulp en 1632. [...]. Ce tableau est organisé autour d'un thème central, une leçon d'anatomie, et d'un protagoniste, le lecteur. L'événement à l'origine de la création de ce tableau fut la leçon d'anatomie dispensée par Tulp en janvier 1632. Un médecin de premier ordre donnait, deux fois par semaine, des leçons théoriques aux chirurgiens d'Amsterdam. Une section de cet enseignement incluait le suivi de leçons pratiques dans l'amphithéâtre d'anatomie dans le but d'obtenir un aperçu de l'anatomie humaine. [...]

La prestation artistique du peintre, encore jeune, est impressionnante, d'autant plus qu'il n'avait, à l'époque, pas encore peint beaucoup de portraits. Le tableau donne l'impression que Rembrandt a croisé le groupe d'hommes à un moment précis. Le tableau est en outre une composition soigneuse où tous les éléments sont bien pensés. L'attention du spectateur est dirigée vers l'activité de Tulp qui indique comment les muscles du bras sont positionnés. Le bras du cadavre est pour cela ouvert. On utilisait généralement les corps de criminels pour la dissection. Il s'agissait dans ce cas d'Adriaen het Kint. Les noms des personnes représentées sont indiqués sur la feuille de papier que tient l'homme à l'arrière-plan. [...]"

PS: Sur cette fiche, il est dit que les spectateurs sont des confrères chirurgiens mais d'autres sources disent aussi que se sont des amis, notables, admirateurs...(?).

Publié par Chelmi à 11:21am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #medecine