Articles avec #police catégorie

26 Avril 2016

La reine de la Pègre

"Je connais des centaines de femmes en Amérique qui étaient entretenus par des hommes. Pourquoi ne paient elles pas d'impôts ? S'ils me jettent en prison pour cette raison, pourquoi n'y jettent ils pas toutes ces femmes ?".

Caricature de Virginia Hill (Philippe Berthet).

Dans Pin-Up - Tome 7 - "Las Vegas" (Berthet et Yann, Dargaud) Philippe Berthet croque Virginia Hill et lui fait jouer son propre rôle d'ex maitresse du gangster Bugsy Siegel.
(L'image est tirée de la planche 30, case 8).

Virginia Hill selon Philippe Berthet. Photographie de Virginia Hill.
Virginia Hill (Planche 27, case 3).

Comme d'habitude, Berthet et Yann revisite l'Histoire, toute en la réinventant et en la romançant. J'en dis pas plus pour ne pas spoiler ! :-)

 

Virginia Hill (1916-1966) était une figure du crime organisé américaine. Elle est surtout connue pour avoir été la petite amie de Bugsy Siegel. Née en Alabama dans une famille pauvre et battu par son père, elle se prostitue très jeune pour faire vivre sa famille.

Pour s'en sortir, elle décide de s'installer dans une grande ville, Chicago, où elle continue de se prostituer. Ses rencontres lui permettent de trouver un job de serveuse au Colony Club. Le patron, Joseph Epstein, riche bookmaker tombe sous son charme, et devient son amant. En le conseillant judicieusement sur ses affaires et en tenant ses comptes, Hill entre dans le cercle fermé de la mafia de Chicago, et y joue les coursières.

Outre ses talents au lit, les gangsters de Chicago finissent par la respecter pour sa réputation de dure à cuire, et les têtes pensantes de Chicago pensent à elle en tant qu'ambassadrice de charme, pour créer une alliance avec la mafia de New York. Avec la bénédiction d'Epstein, elle emménage à New York, et devint rapidement la maîtresse de Jo Adonis, qui contrôle les paris et les rackets de New York. C'est lors d'une soirée dans un bar avec Adonis qu'elle rencontre l'homme de sa vie: Bugsy Siegel. Même si entre eux c'est le coup foudre, c'est aussi l'amour vache, et ils se rendent coup pour coup. La légende veut que Siegel baptise son hôtel de Las Vegas pas le doux surnom de sa belle: Flamingo. Une rumeur dit que les deux amants se seraient mariés secrètement au Mexique.

Bugsy Siegel selon Philippe Berthet. Photographie du cadavre de Bugsy Siegel.
Cadavre de Bugsy Siegel (Planche 26, case 11).

Après l'assassinat de Bugsy, Hill fait une tentative de suicide dont elle réchappe, et entre en dépression. En 1950, elle épouse un ex-champion de skis autrichien avec qui elle a son unique enfant. Un an plus tard son passé la rattrape et elle est assigné à comparaitre devant la Commission sénatoriale d'Estes Kefauver sur le crime organisé, où elle nit toutes connaissances d'information sur la mafia en dépit du fait que le Time magazine la surnomme -Queen of the gangsters' molls-.

Sénateur Tobey: Mais pourquoi Joey Epstein vous a t'il donné tout cet argent, miss Hill ?
Virginia: Vous voulez vraiment le savoir ?
Sénateur Tobey: Oui, je veux vraiment savoir pourquoi.
Virginia: Et bien je vais vous le dire: je suis la meilleure suceuse en ville !
Sénateur Kefauver: Suspension ! Je demande une suspension d'audience !

N'ayant pas réussi à percer la carapace de la jeune femme, l'administration américaine décide de la poursuivre pour non-paiement d'impôts. On lui réclame 161 000 dollars d'impayés pour les années 1942 à 1947. Dégoûté, elle quitte les USA avec sa famille, et déménage au Mexique, à Hong Kong, puis à travers l'Europe pour échapper au FISC américain mais ces derniers continuent de la harceler. Elle sombre dans l'alcool et divorce.

En début 1966, elle extorque de l'argent à Jo Epstein, et à Jo Adonis en les menaçant de publier ses Mémoires. Les deux hommes lui versèrent alors de l'argent. Le 24 mars 1966, des randonneurs aperçurent le cadavre de Virginia à Koppl, en Autriche, sous une épaisse couche de neige. L'autopsie révèle qu'elle a succombée à une absorption massive de somnifères. Sa mort est déclarée comme un suicide. Les journaux s'emparèrent de sa mort brutale, et ne tardent pas à spéculer, déclarant que la jeune femme a été assassinée, car elle s'apprêtait à livrer ses compagnons mafieux.

La vie de Virginia est portée à l'écran en 1974 dans un téléfilm de Joel Schumacher intitulé The Virginia Hill story avec Dyan Cannon dans le rôle titre.

Jo Epstein: "Une fois que vous avez cette fille dans la peau, elle est comme un cancer, incurable !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

5 Novembre 2015

Jeux de vilains

"J'rigole pas, j'avais tellement bien pigé le truc qu'on m'a donné le paradis sur Terre".
(©Sam 'Ace' Rothstein alias Robert DeNiro dans Casino de Martin Scorsese)

Caricature de Gus Greenbaum (Philippe Berthet).

Dans Pin-Up - Tome 7 - "Las Vegas" (Berthet et Yann, Dargaud) Philippe Berthet croque Gus Greenbaum et lui fait jouer son propre rôle de gérant de casino mafieux pour qui Dottie, l'héroïne de la série, travaille un temps en démasquant les tricheurs.
(L'image est tirée de la planche 31, case 4).

 

Gustave 'Gus' Greenbaum (1894-1958) était un gangster américain. Il est d'abord associé avec Meyer Lansky et Bugsy Siegel dans les années 1910. Durant la Prohibition, il entre au service du syndicat du crime de Chicago.

Après la Seconde guerre mondiale, il prend le contrôle du jeu à Las Vegas avec Morris Rosen et Moe Sedway. Gus s'occupe d'abord du El Cortez Casino avec Moe, avant de gérer le casino du Flamingo Hotel avec Bugsy à la demande de William R. Wilkerson.

Après l'assassinat de Siegel, Greenbaum souhaite raccrocher et prendre sa retraite, mais il est contraint et forcé de reprendre les rênes du Riviera.

A la fin des années 50, Chicago met un contrat sur sa tête quand ces derniers s'aperçoivent qu'il tape dans la caisse du Riviera. Le 3 décembre 1953, Gus Greenbaum est retrouvé mort égorgé avec son épouse dans sa maison de Phoenix.

PS: La légende dit que c'est l'assemblage des patronymes de Gus Greenbaum, Morris Rosen et Moe Sedway qui a donner naissance au nom de -Morris 'Moe' Greene- dans le roman Le Parrain de Mario Puzo adapté au cinéma par Francis Ford Coppola. Dans le film c'est Alex Rocco qui tient le rôle de Moe Green.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

28 Octobre 2015

Johnny and Clyde

J. Edgar Hoover: "L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe".

Caricature de Clyde Tolson (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Clyde Tolson et lui fait jouer son propre rôle de numéro 2 du FBI au côté de Hoover.
(L'image est tirée de la planche 28, case 5).

 

Clyde Tolson (1900-1975) était le numéro 2 du FBI. Après des études au Cedar Rapids Business College dans l'Iowa, il débute sa carrière en tant qu'employé de bureau au sein du Département de la Guerre. Durant cette période, Tolson suit également des cours à l'Université George Washington, et en 1925 obtient une licence.

En 1927, Tolson intègre le FBI, y voyant une bonne occasion de promotion pour la suite de sa carrière. Après trois années de service au sein des bureaux de Boston et de Washington, il est promu directeur assistant en 1930. C'est en 1936 que Clyde rejoint J. Edgar Hoover pour prendre part à la capture et à l'arrestation d'Alvin Karpis, un brigand notoire. En 1942, il joue un rôle clé dans la capture de saboteurs nazis sur les côtes de Long Island et de Floride. En 1947, il devient le numéro 2 du FBI, s'occupant principalement des tâches administratives et budgétaires.

Du fait de son célibat endurci, il favorise ainsi des rumeurs persistantes qui, depuis les années 1940, laissent entendre qu'il serait homosexuel. Sa collaboration professionnelle et son amitié indéfectible le liant à Hoover, ont laissé supposer qu'ils formaient un couple homosexuel. Il devient également l'héritier de J. Edgar Hoover. Les deux hommes étaient presque constamment ensemble, au travail, passaient des vacances ensemble, déjeunaient et dînaient ensemble presque chaque jour de la semaine.

En 1966, le président Lyndon Johnson lui décerne la Médaille du mérite du Service Civil Fédéral. Même après avoir atteint l'âge de la retraite obligatoire en 1970, Clyde Tolson continue de seconder J. Edgar Hoover. Il devient le directeur par intérim du FBI après la mort de ce dernier, le 2 mai 1972. Il décide cependant de démissionner, remplacé par L. Patrick Gray le jour suivant. Clyde Tolson quitte définitivement le FBI, deux semaines plus tard.

Clyde Tolson décède en 1975, enterré à quelques mètres de la tombe d'Edgar Hoover, au cimetière du Congrès.

PS: En 2012, dans le biopic sur Hoover réalisé par Clint Eastwood, les rapports plus que fraternels entre J. Edgar et Clyde y sont évoqués. Et c'est l'acteur Armie Hammer qui incarne Tolson au côté de Leonardo DiCaprio.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police , #politique

4 Octobre 2015

Le grand frère à Mémé

Al Capone: "On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul".

Caricature d'Antoine Guérini (Gaël Séjourné).

Dans Jour J - Tome 2 - "Paris, secteur soviétique" (Séjourné, Duval, et Pécau, Delcourt), Gaël Séjourné croque Antoine Guérini et lui fait jouer son propre rôle de gangster du milieu français de l'après guerre.
(L'image est tirée de la page 53, case 6).

 

Antoine Guérini (1902-1967) était, avec son frère Mémé, l'un des plus puissant gangsters de France dans les années 1940 et jusqu'au au milieu des années 1960. Spécialisé dans la prostitution, le clan Guérini cultiva longtemps des liens étroits avec le parti socialiste marseillais et certaines personnalités du show-biz, avant d'entamer son déclin dans les années 60 à cause de la volonté d'Antoine d'investir dans le monde des jeux.

Jacques Mesrine: "Si tu vis dans l'ombre, tu n'approcheras jamais le soleil".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police , #politique

27 Juin 2015

L'homme de tous les secrets

"L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe".

Caricature de J. Edgar Hoover (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque J. Edgar Hoover et lui fait jouer son propre de grand patron du FBI.
(L'image est tirée de la planche 28, case 5).

 

John Edgar Hoover (1895-1972) a été le premier directeur du FBI, le Federal Bureau of Investigation de 1924 à sa mort en 1972. Il a ainsi servi pendant les mandats de huit présidents différents de Coolidge à Nixon, pendant toute la Seconde Guerre Mondiale et une bonne partie de la Guerre Froide. Il est à ce jour celui qui est resté le plus longtemps à la tête de l'agence. Après lui, un mandat de dix ans a été instauré pour le chef du FBI.

S'il a fait du FBI. une agence gouvernementale efficace et moderne en améliorant notamment le recrutement, la formation, l'encadrement des agents, et la police scientifique, ses méthodes, sujette à controverse et même parfois illégales, ont été maintes fois critiquées.

L'une des affaires les plus retentissantes prises en charge par Hoover concerne l'enlèvement du fils aîné de Charles Lindbergh en 1932. Kidnappé le 1er mars 1932, son enfant est retrouvé mort le 12 mai. Un suspect, Bruno Hauptmann, est arrêté en 1934, condamné et exécuté pour le meurtre du bébé à la suite d'un procès très médiatisé, et ce malgré les doutes concernant sa culpabilité. Cette affaire suscite encore de nombreuses controverses de nos jours.

Hoover est victime d'une attaque cardiaque mortelle le 2 mai 1972 des suites d'une maladie cardio-vasculaire. Des funérailles nationales sont organisées à la demande du président Richard Nixon, privilège normalement réservé aux chefs d'Etat. Vingt mille personnes défilent devant son cercueil exposé au Capitole des Etats-Unis. Le siège du FBI, le J. Edgar Hoover Building, a été nommé en son honneur.

En 2012, Clint Eastwood réalise un biopic sur l'homme intitulé J. Edgar, et c'est Leonardo DiCaprio qui interprète Hoover.

Leonardo DiCaprio: "Hoover, quel que soit le rôle qu'il ait pu y jouer, a très certainement instrumentalisé l'enlèvement [de l'enfant Lindbergh,] pour se mettre en avant et promouvoir le FBI dans tout le pays".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police , #politique

11 Juin 2015

Le docteur Satan de l'Occupation

Pierre Desproges: "[...] Le docteur Petiot, c'est si vous voulez, ce médecin parisien, qui a démontré en 1944, que les juifs étaient soluble dans l'acide sulfurique. En gros, hein, je schématise. [...]".

Caricature de Marcel Petiot (Gaël Séjourné).

Dans Jour J - Tome 2 - "Paris, secteur soviétique" (Séjourné, Duval, et Pécau, Delcourt), Gaël Séjourné croque Marcel Petiot et lui donne le rôle du médecin légiste, le docteur Petiot, qui s'avère être le tueur qui œuvre dans le secteur soviétique du Paris coupé en deux de l'après seconde guerre.
(L'image est tirée de la page 21, case 4).

 

Marcel André Henri Félix Petiot, dit le docteur Petiot (1897-1946) était un médecin français. Gamin turbulent, indiscipliné, il est renvoyé de toutes les écoles où il passe. Adolescent, il commet des petits méfaits qu'il ne sait expliquer. Il a dix-sept ans quand un médecin-expert note dans un rapport son -anormalité- congénitale. Marcel poursuit de vagues études de médecine. Blessé léger durant la Première Guerre, un diagnostic fait là encore état de ses troubles mentaux. Tout en étant pensionné par les autorités militaires, il termine poussivement ses études. En mars 1922, le jeune médecin Petiot s'installe à Villeneuve-sur-Yonne, gagnant bientôt une clientèle. Il réussit même, profitant d'une situation confuse, à se faire élire maire de cette ville dès 1926.

Bien que fort contesté, Petiot parvient à se faire réélire quelques temps plus tard. On le sait kleptomane, il est également jugé pour vols, nouvelle occasion d'évoquer son état mental perturbé. Sa gestion municipale hasardeuse s'avérant catastrophique, Petiot est révoqué en tant que maire, mais réussit à se faire élire conseiller général. Il finit par être démis de tous ses mandats, après quelques procès. Malgré des rumeurs allant jusqu'à évoquer des comportements malsains, Petiot profite d'une certaine impunité. De toutes façons, il a décidé de quitter Villeneuve-sur-Yonne pour Paris. Avec sa famille, il s'y installe, ouvrant un cabinet en septembre 1933, rue Caumartin.

Charlatanisme et escroquerie, lui sont rapidement reprochés. Il est aussi inquiété pour trafic de stupéfiants, à destination de toxicomanes notoires. En 1936, il est jugé pour une affaire de vol et de violences. Son cas psychologique est étudié: puisqu'il s'agit d'une démence complexe, un internement d'office est exigé par la Justice. Petiot s'appuie sur la relativité des rapports médicaux pour ne pas être enfermé trop longtemps. Alors qu'arrive la guerre et l'Occupation de Paris, l'acheteur compulsif qu'est Marcel continue à acquérir meubles et bibelots. Qu'il va stocker dans un ancien hôtel particulier délabré et inhabité dont il devient propriétaire, au 21 rue Lesueur.

C'est sous le nom de Docteur Eugène qu'il organise un prétendu réseau permettant de fuir la France. Des familles juives, mais aussi des truands désireux de quitter Paris, passent à cette adresse puis disparaissent sans laisser de traces. Après un procès pour avoir fourni de la morphine à des toxicos, Petiot va connaître des ennuis avec la Gestapo française. Emprisonné à Fresnes, il est torturé, mais prétend n'être qu'un rouage du réseau aidant des gens à quitter le pays. Libéré, il poursuit ses activités. Le 21 rue Lesueur finit par être repéré, à cause d'une chaudière trop fumante. Outre une curieuse pièce triangulaire, on y trouve des débris humains et de la chaux vive. Petiot s'arrange pour ne pas être pris.

Tandis que le commissaire Georges Massu mène l'enquête, c'est la Libération de Paris. Le docteur Petiot joue au Résistant, jusqu'à son arrestation quelques mois plus tard. Face au juge d'instruction, il raconte appartenir à des réseaux de Résistance, se justifiant plutôt mal que bien. Depuis sa fuite, les médias font largement écho à cette affaire. Son procès, où il est défendu par l'avocat René Floriot pour la deuxième fois après l'affaire de drogue, en fait une célébrité. Les vingt-sept meurtres retenus contre lui sont tellement évidents, qu'on en oublie quasiment de revenir sur le cas psychiatrique de Petiot. Pourtant, durant les débats, il apparaît assez délirant. Il est condamné à mort, et exécuté en 1946.

PS: La fortune indûment amassée par Petiot, en dépouillant ses victimes, reste introuvable. Selon certaines estimations, elle atteindrait quelque 30 millions d'euros.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

27 Juin 2014

Le Dingue

"Las Vegas transforme les femmes en hommes et les hommes en idiots".

Caricature de Bugsy Siegel (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Bugsy Siegel et lui fait jouer son propre rôle de gangster.
(L'image est tirée de la planche 7, case 4).

 

Bugsy Siegel (1906-1947) était un mafieux américain de la Yiddish Connection. Il est né sous le nom de Benjamin Siegelbaum de parents juifs ukrainiens. Son surnom Bugsy qu'il valait mieux ne pas prononcer devant lui, signifiant -le dingue-, faisait référence à son tempérament sanguin, aussi cruel avec ses ennemis que séduisant et entreprenant avec les femmes, allant parfois jusqu'au viol.

Grandissant dans un quartier pauvre de Brooklyn, Bugsy commence très jeune ses activités de petit délinquant notamment en faisant du racket de commerçants et en intimidant les moins coopératifs. Il s'associe à un autre célèbre nom de la mafia américaine, Meyer Lansky. Ils forment à eux deux le Bugs and Meyer gang. Ils -travaillent- avec plusieurs futurs grands noms du crime organisé. Ils officient dans le domaine du racket, se spécialisent dans la contrebande d'alcool et s'opposent aux gangs italiens et irlandais. Tout au long de leur vie, les deux hommes gardent un lien privilégié. En parallèle de ses activités avec le gang, Bugsy officie comme briseur de grève et tueur à gages.

C'est d'ailleurs en tant que tueur à gages que Bugsy se fait sa réputation d'homme sanguin et violent. Il brille notamment dans le milieu en participant le 15 avril 1930 à l'assassinat de Joe Masseria un important chef de famille et un des principaux lieutenants de Peter Morello, le puissant parrain de New York. Dans les années 30, la mafia met en place une branche chargée de sous-traiter les assassinats des ennemis de la mafia voir de leurs propres membres devenus gênants. Appelée la Murder Incorporated, elle est partiellement élaborée par Bugsy, dont il exécute par ailleurs de nombreux contrats, parmi eux de grands du banditisme américain comme le tueur Vincent Mad dog.

A la fin des années 30, Bugsy Siegel est envoyé en Californie, car sa situation à New York est de plus en plus ingérable et il tombe quelque peu en disgrâce sur la côte est. Il partage le pouvoir avec Jack Dragna à Los Angeles et il s'associe à Mickey Cohen pour gérer l'industrie des jeux d'agent. En parallèle, il continu ses activités de racket notamment dans le milieu du cinéma dont il est proche.

Avec Mickey Cohen, il participe à l'expansion de la mafia sur la côte ouest et de Las Vegas. L'état du Nevada ayant légalisé les jeux de hasard et les paris, Bugsy s'intéresse très tôt à l'implantation de la mafia dans la ville de Las Vegas. Il participe notamment à la construction d'un des premiers hôtels de Las Vegas, Le Flamingo Hotel. Hôtel qui causera vraisemblablement sa perte, car, accusé d'avoir volé dans ses caisses, Bugsy est exécuté en 1947 par ses pairs. C'est le Syndicat qui décide de l'exécution de Siegel, cette dernière a lieu à son domicile hollywoodien le 20 juin 1947.

PS: Dans la série Mob City de Frank Darabont, c'est l'acteur Edward Burns qui incarne Bugsy Siegel. Série qui a malheureusement été arrêté après une unique saison de 6 épisodes.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

19 Octobre 2011

The Eye

"Nous ne dormons jamais".

Caricature d'Allan Pinkerton (Achdé).

Dans Lucky Luke - Tome 76 - "Lucky Luke contre Pinkerton" (Achdé, Penna, et Benacquista, Dupuis) Achdé croque Allan Pinkerton, et lui fait jouer son propre rôle de détective.
(L'image est tirée de la page 10, case 5).

 

Allan Pinkerton (1819-1884) était un détective américain. Né à Glasgow en Ecosse dans une famille modeste, il doit très vite prendre le chemin du travaille à la mort de son père afin de nourrir sa mère. Il est d’abord coursier puis apprenti fabriquant de tonneaux chez McCauley Cooperage Works, et devient vite responsable, augmentant ses revenus. Impliqué politiquement, il défend les Chartist, un groupe révolutionnaire qui dérange le gouvernement et demande à se faire entendre. Lui et son épouse doivent d'ailleurs quitté le pays le lendemain de leur noce afin d'éviter d'être arrêter par les soldats.

Les époux Pinkerton embarquent sur un navire pour le nouveau continent. La traversée de l’Atlantique se déroule sans problème jusqu’à ce que le bateau se rapproche des côtes et affronte une tempête côtière. Ils échouent sur une plage inconnue et tous leurs biens sont perdus dans le naufrage. Pinkerton entend parler d’une ville en pleine expansion qui pourrait les accueillir, il décide donc d’emmener sa femme avec les moyens du bord jusqu’à Chicago. Il trouve très vite un emploi de tonnelier dans la communauté écossaise et fait ses preuves en quelques mois en ouvrant son propre commerce de tonneaux qui se développe très vite.

Toujours à l’affût d’une opportunité, il décide d’aller chercher lui-même son bois sur une île inhabitée. Supposément déserte, elle porte les traces d’un campement récent et certains détails retiennent l’attention de Pinkerton. Il sait qu’une arnaque aux fausses factures fait rage dans la région mais personne n’a encore été arrêté faute de preuves. Considérant l’île comme une planque ingénieuse, il fait part de ses découvertes au shérif et une semaine de surveillance s’avère assez pour prouver qu’il avait vu juste. C’est d’ailleurs lui qui fait tomber tout le réseau, provoquant un flagrant délit tout en utilisant une méthode révolutionnaire, le travail -sous couverture-. Impressionné par ses procédés, le chef du comté lui offre un poste d’enquêteur dans son service. Pinkerton accepte, installe sa famille à Chicago et se lance dans la carrière pour laquelle l’histoire des Etats-Unis se souviendra de lui.

Il démissionne peu de temps après et fonde en 1850 sa première agence de détective sous le nom de Pinkerton National Detective Agency. Il y élucide une série d'affaires de vols dans des trains. En 1861, il fait échouer le complot de Baltimore visant à assassiner Abraham Lincoln, fraîchement élu président. C'est à la demande de ce dernier que Pinkerton travaille pour les services secrets durant la guerre de Sécession.

Allan Pinkerton meurt le 1er juillet 1884 d'une gangrène après s'être mordu la langue. Son agence, connue pour sa devise "We never sleep" assortie d'un logo représentant un œil grand ouvert, connaîtra un grand succès. Homme de justice profondément attaché aux Etats-Unis, Pinkerton fait partie des personnages légendaires qui ont fondé l’histoire américaine.

PS: Après la mort de leur père les deux fils d'Allan, Robert et William Pinkerton, poursuivent les activités de l'agence, qui s'illustrera parfois par des opérations peu glorieuses. C'est ainsi que l'agence Pinkerton fournira des hommes de main aux industriels désireux de briser les grèves et les syndicats. En 2001, l'Agence Pinkerton et la société Burns international ont fusionnées leurs activités et font désormais partie de Securitas.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

6 Juin 2008

Scarface

"On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul."

Caricature de Al Capone (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 3 - "Tintin en Amérique" (Hergé, Casterman) Hergé caricature Al Capone et lui fait jouer son propre rôle du chef du syndicat du crime de Chicago.
(L'image est tirée de la page 5, case 10).

 

Al Capone (1899-1947) était un gangster américain. Né à Brooklyn, il est enrôlé dans la bande des cinq points menée par Frankie Yale, qui lui apprend les bases du métier de gangster. Il se marie en 1918 avec Mary Coughlin, jeune irlandaise qui lui donne un fils du nom de Albert 'Sonny' Capone.

Un an et deux meurtres plus tard, il s'installe à Chicago où il gravit les échelons du crime, écrase ses rivaux Bugs Moran et Hymie Weiss, corrompt les officiels locaux jusqu'à prendre la tête de l'économie souterraine de la ville.

Les billets s'entassent grâce à sa main mise sur l'industrie du jeu, de l'alcool (prohibition) et de la prostitution. Craint par tous, il n'est gêné par aucun témoin encombrant, et les autorités se taisent sur les affaires dont elles ont connaissance. Cependant, il devient bientôt évident qu'il gagne trop d'argent en comparaison du salaire normal d'un négociant en mobilier, métier qui apparaît sur sa carte de visite : il est emprisonné pour fraude fiscale.

En 1927, Eliot Ness et Frank Wilson passent à l'attaque, décidés à obtenir une condamnation plus en adéquation avec la réalité de son commerce. Le procès a lieu en 1931, Al Capone ne parvient ni à soudoyer ni à intimider le jury qui le condamne à 10 ans de prison. Il en sort 8 ans plus tard, et meurt en Floride, mal soigné de sa syphilis.

PS: L'histoire d'Al Capone a inspiré de nombreux auteurs, réalisateurs et scénaristes, et donné lieu notamment au film Scarface. Parmi les acteurs ayant incarné le personnage, on peut citer Wallace Beery, Paul Muni, Barry Sullivan, Rod Steiger, Neville Brand, Jason Robards, Ben Gazzara et Robert De Niro.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police

31 Mai 2008

Soapy

♪♫♪♪♫

Caricature de Soapy Smith (Morris).

Dans Lucky Luke - Tome 66 - "Le Klondike" (Morris, Yan et Léturgie, Lucky Comics) Morris caricature Jefferson Randolph "Soapy" Smith et lui fait jouer son propre rôle historique d'escroc et légende de l'ouest.
(L'image est tirée de la page 4, case 3).

Ces activités mafieuses romancées dans cet album sont toutes vraies notamment cette histoire de faux télégraphe. Smith dirigeait un bureau de télégraphes, et pour 5$, les chercheurs d'or pouvaient envoyer des messages à leurs familles, et même en recevoir. Le hic, c'est qu'aucune ligne de télégraphe n'existait ! ^^

 

Jefferson Randolph Smith dit Soapy Smith (1860-1898) était un escroc américain. Il gagne son surnom grâce à sa plus célèbre escroquerie : il vend des pains de savon dans la rue, et pour augmenter ses ventes il glisse des billets qui peuvent aller de 1 à 100$ dans le paquet. Ce que les gens ne savent pas, c'est que les heureux gagnants qui crient leur joie sur tous les toits pour attirer la foule sont des membres du gang de Smith.

Il commence sa -carrière- à la fin des années 1870 au Texas, où il développe des jeux d'argent avec son gang dévoué, puis part dans le Colorado. Il devient le roi des activités souterraines à Denver, et ouvre ses propres établissements.

Il est forcé de partir de Denver et arrive à Skagway en Alaska en 1896. Il reconstitue son empire, il ouvre son propre saloon, il y est le chef de nombreux arnaqueurs, voleurs, pickpockets, et prostituées malhonnêtes. Soapy et ses acolytes escroquent les chercheurs d'or et leur soutirent leurs épargnes. Ils les arnaquent par des tours de passe-passe truqués et autres paris douteux, mettent sur pied de fausses entreprises, comme le Bureau du télégraphe et la Banque de commerce, et pratiquent carrément le vol à la tire.

La justice s'occupe très peu de lui grâce à ses bonnes relations avec la police. Il était le roi de Skagway, et a même participé à la parade du 4 juillet en tant que Grand Marshal. Il a été tué 4 jours après dans une fusillade par un géomètre.

PS: Cette légende l'ouest a inspiré de nombreux cinéaste mais aussi d'autres auteurs de bds tel que Don Rosa. Dans un épisode de La jeunesse de Picsou (bis): La Prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche, Soapy Slick est un personnage directement inspiré de Jefferson Randolph "Soapy" Smith.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police