Le sport est dépassement de soi. Le sport est école de vie.

Aimé Jacquet

Caricature d'Aimé Jacquet (Serge Carrère).

Dans Leo Loden - Tome 12 - "Tirs à vu" (Carrère et Arleston, Soleil) Serge Carrère croque Aimé Jacquet  et lui fait jouer son propre rôle de sélectionneur de l'équipe de France pendant la coupe du monde 1998.
(L'image est tirée de la page 21, case 5).

 

Aimé Jacquet (1941) est un entraîneur de football français. Adolescent, il est joueur à l'US Couzan et gagne sa vie en travaillant à l'usine. Très vite, le jeune homme se fait repérer par le club de football de Saint-Etienne et signe son premier contrat professionnel en 1961.

Avec cinq titres de Champion de France et trois Coupes de France, le milieu défensif se forge un palmarès et connaît les joies de la sélection à deux reprises. A la fin de sa carrière, il tente un dernier challenge en allant chez le rival lyonnais en 1973.

Dans les années 1980, il devient successivement l'entraîneur de l'Olympique lyonnais et des Girondins de Bordeaux. Accumulant trois titres de Champion de France et deux Coupes de France, l'ex-joueur se forge une solide réputation. En 1991, il rejoint la Direction technique nationale du football. En 1992, il devient l'adjoint du sélectionneur Gérard Houiller.

Suite au fiasco des éliminatoires de la Coupe du monde de football 1994, Jacquet est promu sélectionneur de l'Equipe de France. Très vite, il impose sa marque et s'appuie sur des joueurs clés comme Didier Deschamps et Laurent Blanc qui lui permettront d'atteindre les demi-finales de l'Euro 1996. Mais le schéma tactique proposé par Jacquet ne séduit pas. Les critiques pleuvent avant la Coupe du monde 1998. Le déroulement de cette dernière donne toutefois raison au sélectionneur. Au soir de la victoire de la France, il annonce qu'il quitte son poste et prend la tête de la DTN.

Connu pour être l'homme qui a emmené l'Equipe de France de football au sommet du monde en 1998, Aimé Jacquet jouit depuis d'une popularité sans précédents. Depuis, il est consultant de luxe pour Canal +.

Le football est le reflet de notre société. Regardez bien l'expression d'un joueur sur le terrain, c'est sa photographie dans la vie.

Aimé Jacquet | Télérama (9 Juin 1999)

Retour à l'accueil