Ecoutez-moi ! Ceux qui sont encore vivants, profitez-en pour le rester et allez-vous en ! Mais attention, n'emportez surtout pas les membres que vous avez perdus ! Ils sont à moi, ils m'appartiennent désormais !

Uma Thurman alias La Mariée | Kill Bill

Kill Bill: Volume 1 de Quentin Tarantino (2003).
Kill Bill: Volume 1 de Quentin Tarantino (2003).

Kill Bill selon Carla Speed McNeil.
Shanda the Panda #42 d'Addlesee et Curtis (Couverture de Carla Speed McNeil).

Dans le comic book Shanda the Panda #42 (Addlesee et Curtis • Antartic Press) la cover artist Carla Speed McNeil parodie l'affiche du film Kill Bill: Volume 1 de Quentin Tarantino sur la couverture de la BD. Ici, la Marié, Beatrix Kiddo alias Black Mamba interprétée par Uma Thurman est remplacée par Shanda Bruin.

 

Kill Bill: Volume 1 est un long métrage américano-hongkongais écrit et réalisé par Quentin Tarantino, et sorti dans les salles obscures le 10 octobre 2003. Initialement, le cinéaste envisage le projet Kill Bill comme un unique film. Puis, en cours d'écriture, il prend conscience que le récit peut être développé sur deux époques, et donc sur deux longs métrages. Mais il n'ose pas évoquer cette éventualité avec le producteur Harvey Weinstein, qui partage avec son frère Bob la présidence du studio Miramax. A la lecture du script, Weinstein parvient lui aussi à la même conclusion, l'histoire de Kill Bill pourrait se décliner sur deux longs métrages. Il en fait part à Tarantino et déclare qu'il serait prêt à financer un diptyque. Enthousiaste, le réalisateur-scénariste modifie le script en conséquence et divise l'ensemble en deux parties. La première: Kill Bill: Volume 1 se veut un hommage au film de sabre et de kung-fu, tandis que la seconde: Kill Bill: Volume 2 emprunte aux codes du western spaghetti.

Au cours d'une cérémonie de mariage en plein désert, un commando fait irruption dans la chapelle et tire sur les convives. Laissée pour morte, la Mariée (Uma Thurman) enceinte retrouve ses esprits après un coma de quatre ans.
Celle qui a auparavant exercé les fonctions de tueuse à gages au sein du Détachement International des Vipères Assassines n'a alors plus qu'une seule idée en tête: venger la mort de ses proches en éliminant tous les membres de l'organisation criminelle, dont leur chef Bill (David Carradine) qu'elle se réserve pour la fin.

AlloCiné | Kill Bill: Volume 1

Au printemps 2001, alors que tous les décors sont montés et que l'équipe est parée, la nouvelle tombe: Uma Thurman attend un enfant. Tarantino ne peut concevoir le film sans son interprète fétiche et ajourne le tournage. Malgré l'instance des studios Miramax, qui avancent déjà le nom de Patricia Arquette pour remplacer la comédienne, le réalisateur ne cède pas. Toute l'équipe de Kill Bill met à profit cet ajournement pour parfaire la pré-production du film, un report que Tarantino juge rétrospectivement bénéfique au film. Le premier coup de manivelle est finalement donné en janvier 2002.

Le tournage a lieu en partie au Beijing Film Studio, en Chine. Construit en 1949 à l'initiative de la femme de Mao, ce studio s'est rapidement imposé comme le pôle incontournable de la production cinématographique du pays. Sur le tournage se côtoient comédiens et techniciens américains, chinois et japonais. Pour se coordonner, l'équipe a recours à des traducteurs, sollicités de toute part. L'espace de quelques semaines, les plateaux du studio sont transformés en une véritable Tour de Babel.

Yuen Woo Ping assiste Tarantino en qualité de chorégraphe et réalisateur de deuxième équipe. Son travail avec les sœurs Wachowski sur la saga Matrix a révélé cet homme de spectacle complet (réalisateur, cascadeur), qui a notamment participé à Il était une fois en Chine de Tsui Hark en 1994. Yuen Woo Ping a également coordonné les combats de Tigre et dragon d'Ang Lee.

Au début des années 70, j'étais gosse lorsque déferla aux Etats-Unis la vague des films de kung-fu. L'Old School Martial Arts Cinema devint mon école. Pendant deux ans, il projeta sans discontinuer ces films. La fièvre du kung-fu retomba partout ailleurs, sauf dans ces salles de South Bay et celles du ghetto où elle sévit jusqu'au début des années 80. Je pense que c'est un des plus grands genres cinématographiques qui ait jamais existé".

Quentin Tarantino

Tarantino oblige ses comédiens à se soumettre à un entraînement particulièrement intensif. Outre des séances de musculation et de stretching, les acteurs suivent les cours de Sonny Chiba, qui leur enseigne les rudiments du maniement du sabre. Yuen Woo Ping fut, quant à lui, chargé des cours d'arts martiaux. Le réalisateur se soumet lui aussi à l'entraînement, d'une part pour subir ce que les acteurs endurent, et d'autre part pour effectuer les mouvements précis qu'il attend de ses interprètes lors des prises.

Morceau de bravoure de Kill Bill volume 1, le combat de sabre de Black Mamba contre les 88 assaillants nécessite huit semaines de tournage. Pour comparaison, celui du film complet Pulp Fiction n'a duré que dix semaines. Près de 500 litres de faux sang sont consommé pour le tournage des deux volumes. Kill Bill: Volume 1 est sorti au Japon dans une version différente de la version réservée au reste du monde. Plus gores, certains plans sont rallongés, les scènes violentes de la version japonaise sont présentées en couleur, alors qu'elles sont en noir et blanc dans le montage international.

Le costume jaune barré de noir porté par Uma Thurman dans Kill Bill renvoie directement à celui de Bruce Lee dans Le Jeu de la mort (1978), dernier film du Petit Dragon.

Le quatrième film du cinéaste est un franc succès et rapporte 180 949 045 $ dans le monde. Du cinéma d'exploitation qui transcende sa propre définition, telle est sans doute la plus grande réussite de Kill Bill, manifeste esthétique qui, finalement, se dévoile comme une déclaration d'amour et fantasque au cinéma d'exploitation des années 70, autant qu'un magnifique portrait de femme. Quentin Tarantino signe là, un opus flamboyant, empreint de nostalgie.

Comme je te l'ai dit, j'ai décidé d'épargner ta chienne de vie pour deux raisons. La deuxième raison, c'est que je veux que tu puisses lui dire, à lui personnellement, tout ce qui s'est passé ici ce soir. Je veux qu'il sache à quel point je peux être impitoyable en voyant ce qu'il reste de ton corps. Je veux que tu lui rapportes tout ce que tu m'as dit. Je veux qu'il sache qui je suis. Je veux qu'il sache que je veux qu'il sache. Et je veux que tous sachent que bientôt, ils seront aussi morts que O-Ren.

Uma Thurman alias La Mariée | Kill Bill

Retour à l'accueil