Articles avec #fumetti catégorie

31 Août 2016

Nancy sous terre ?

Frédéric Beigbeder: "Ce qui serait bien, à présent, pour l'évolution de l'histoire du cinéma, ce serait de tourner un film porno où les acteurs feraient l'amour en se disant «Je t'aime» au lieu de «Tu la sens, hein, chiennasse». Il paraît que cela arrive dans la vie.".

Photographie de Nancy Suiter prise par Art Mancini pour le magazine Club International (1978).
Photographie de Suiter prise par Mancini pour Club International (1978).

Nancy Suiter selon Elvifrance.
Super-Terrifiant - Tome 18 d'Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Super-Terrifiant - Tome 18 - "Le château hanté" (Elvifrance), l'illustrateur de la couv' plagie une photographie de Nancy Suiter alias Leyla prise par Art Mancini pour le numéro novembre 1978 du magazine Club International, sur la couverture de sa BD. Ici, Nancy est remplacée par Ophélie.

Si tu connais les auteurs de cette BD (Scénariste, dessinateur et illustrateur de couverture), je suis preneur pour compléter l'article. :-)

 

Pour avoir plus de détails sur le magazine masculin pour adulte Club International, et revoir d'autres playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10. ;-)

Ce Club International est le volume 7 numéro 10 paru en novembre 1978. Il met en avant Nancy Suiter d'abord sur sa Une shootée par Barry Vincent, puis à intérieur dans une série de clichés pris par Art Mancini intitulée: Leyla, le pseudo de Nancy pour cette séance photo. Parmi les autres donzelles de cette revue, on trouve aussi: Billie, Beverly, et Suzie sous l'objectif de Rupert Daines, Mandy photographiée par Fanny, et Kate shootée par Adam Cole.

 

Nancy Suiter (196?-????) est/était une actrice porno américaine. Elle commence sa carrière en posant pour des revues érotiques sous différents pseudonymes à la fin des années 70. La jolie blonde devient ensuite très vite un phénomène de l'industrie du cinéma porno en quatre ans et peu de films entre 1979 et 1983 avec les films: Taxi girls où elle est présentée comme le sosie de l'actrice Cherryl Ladd de la série TV Drôles de dames, 800 Fantasy Lane créditée au générique sous le nom de Candy Summer, The ecstasy girls, et The beauty pageant. Puis elle disparait laissant dernière elle toute une pléiade de rumeurs comme... Elle aurait épousé un multimillionnaire qui l'aurait fait quitter la pornographie. Elle aurait été assassinée par un petit ami jaloux / par un amant / par son souteneur. Elle serait morte d'une overdose après avoir eu de mauvaises fréquentations et être tombé dans la prostitution. Elle se serait reconvertie dans le trafic de narcotique... Bref on ne sait pas qui elle était avant d'arriver dans le porno, ni ce qu'elle est devenue après.

Michel Galabru: "J'ai bien connu une actrice de film porno qui était prédestinée: elle était née sous X".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

25 Août 2016

Douche froide

Antoine Chuquet: "Economisez l'eau, prenez votre douche avec un ami".

Photographie de Mariwin Roberts prise par Malinowski pour le magazine Penthouse (1978).
Photographie de Roberts par Malinowski pour Penthouse (1978).

Mariwin Roberts selon Roberto Molino.
Les drôlesses - Tome 5 de Dino et Pizzardi (Couverture de Molino).

Dans le fumetti Les drôlesses - Tome 5 - "Palo Alto" (Dino et Pizzardi, Elvifrance) l'illustrateur de la couv', Roberto Molino, plagie une photographie de Mariwin Roberts prise par Malinowski pour le numéro d'avril du magazine Penthouse sur la couverture de sa BD. Ici, la drôlesse remplace Mariwin.

 

Pour avoir plus de détails sur ce mensuel masculin pour adulte et en revoir d'autres Pets, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9. ;-)

Dans ce numéro paru en avril 1978, c'est Jane Hargrave shootée par Bob Guccione qui est en Une du mag'. A l'intérieur, sous l'objectif de Malinowski, c'est Mariwin Roberts qui est la Penthouse Pet's of the month du mois. Dans une série de clichés intitulés: Sky Queen, on la voit tour à tour: faire du deltaplane, se prélasser sur la plage, prendre une douche, et se tripoter sur son canapé.

Et au beau milieu de toute une pléiade d'autres Pets, on peut lire différents articles dont The first hundred lies of Jimmy Carter de Craig S. Karpel, ou la dernière histoire de James Jones: Stateside.

Denis Langlois: "Un jour, en prenant sa douche, Dieu découvrit qu'il avait un nombril et commença à se poser la question de son origine".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

19 Août 2016

La fille qui criait au loup

Suite au commentaire de MisterGutsy qui m'a éclairé sur la non véracité des origines du pastiche traité dans cet article (Voir les commentaires), j'ai l'ai donc corrigé et réécrit... Merci MisterGutsy ! ^^

Illustration de Richard McGinnis pour la couverture de The girl who cried wolf de Hillary Waugh.
Illustration de McGinnis pour la couverture de Santé excellente de Waugh (1958).

Patty Merchant selon Elvifrance.
Super-terrifiant - Tome 61 de Montanari et Pierre (Couverture).

Dans le fumetti Super-terrifiant - Tome 61 - "Préjudice sanglant" (Montanari et Pierre, Elvifrance) l'illustrateur de la couv', pastiche la jaquette de Robert McGinnis, du roman Santé excellente de Hillary Waugh, sur la couverture de sa BD. Ici, la prisonnière prend la place de la captive Patty Merchant.

 

L'écrivaine américaine Hillary Waugh (1920-2008) écrit le roman policier The girl who cried Wolf publié en 1958 chez Doubleday dans la collection Crime Club, puis chez Dell book en 1960. En France, le livre s'intitule Santé excellente, il est traduit par Henriette Nizan et sort chez Gallimard en décembre 1959 dans le numéro 535 de la collection Série Noire.

Dans cette histoire, la jeune et jolie Patty Merchant contacte le détective Philip Macadam car elle pense qu'elle est suivie... Lassé de ces nombreuses relances, Phil ne prend pas au sérieux les avertissements de Pat... Jusqu'au jour où cette dernière est kidnappée...

Quatrième de couverture:

- La vie de Pat est en danger ! cria Phil. Ce n'est pas le moment de faire des cachotteries.
- Mais ça n'a rien à voir avec son enlèvement, pleurnicha Corinne.
- Parlez, Corinne, allons, parlez !
- Elle est amoureuse, murmura la jeune fille, accablée.
- De qui ? tonna Phil.
Corinne n'en pouvait plus. D'une main, elle se cacha le visage et, de l'autre, désigna Phil :
- De lui, chuchota-t-elle.

On doit la jolie couverture de ce roman, à l'illustrateur Robert McGinnis qui est l'auteur de nombreuses autres Unes de livre, mais qui est plus mondialement connu dans le monde du cinéma pour ses affiches de films notamment sur la saga James Bond...

On doit la jolie couverture de ce roman, à l'illustrateur Robert McGinnis qui est l'auteur de nombreuses autres Unes de livre, mais qui est plus mondialement connu dans le monde du cinéma pour ses affiches de films notamment sur la saga James Bond...

Couverture alternative de Richard McGinnis.
Couverture alternative de McGinnis.

Robert McGinnis a proposé deux versions de Patty Merchant aux éditeurs dans des positions différentes. Celle ci-dessus n'a pas été retenue... Moins accrocheuse... pour ne pas dire moins racoleuses ! ^^

***

Le dessinateur de l'affiche italienne du film allemand, Peter Voss, der held des tages, s'est lui aussi inspiré du dessin de Robert McGinnis...
(C'est cette affiche que j'ai d'abord cru être la source du plagiat d'Elvifrance... Encore merci à MisterGutsy pour sa contribution).

Peter Voss, der Held des Tages de Georg Marischka (1959).
Peter Voss, der held des tages de Marischka (1959).

Ici, l'actrice Linda Christian dans le rôle de Grace McNaughty prend la place de Patty Merchant.

En Italie le film porte le titre suivant: I trafficanti di Singapore. En version anglaise, il s'appelle: Peter Voss, hero of the Day. Et il n'a pas du sortir en France car je n'ai trouvé aucune VF.

 

Pitch du film:

Pourtant à la retraite, Peter Voss (O.W. Fischer) reprend du service pour une nouvelle une mission, afin d'aider un vieil ami. Il doit récupérer huit figurines Ming inestimables volé à Mary de la Roche (Helga Sommerfeld). Cette enquête rocambolesque l'entraine aux quatre coins du monde: Nice, Marrakech, Las Palmas, Singapour, Bangkok, Delhi, Jaipur et Las Vegas. Pour affronter ces redoutables gangsters, il fait équipe avec Grace McNaughty (Linda Christian) et son ancien rival, le détective privé Bobby Dodd (Walter Giller).

Peter Voss, der held des tages réalisé par Georg Marischka sort sans les salles en 1959. C'est le second opus des aventures de l'écrivain baroudeur, Peter Voss. Le premier film réalisé par Wolfgang Becker paru un an plutôt, qui s'intitule Peter Voss, der Millionendieb, est l'adaptation du roman éponyme d'Ewald Gerhard Seeliger.

 

Linda Christian. Linda Christian (1923-2011) était une actrice Mexicaine. Née à Tampica d'un père néerlandais, travaillant dans le secteur pétrolier, et d'une mère germano-mexicaine, elle passe son enfance à voyager à travers le monde avec ses parents, acquérant la maîtrise de sept langues.

C'est un peu par hasard que Linda se voit ouvrir les portes d'Hollywood. Repérée par Errol Flynn, elle est embauchée par la MGM, mais ne parviendra jamais à véritablement percer dans le milieu. Elle est pourtant en 1954 la première James Bond Girl dans une adaptation pour la télévision de Casino Royale (Ursula Andress dans James Bond contre Dr No n'apparaitra qu'en 1962) et joue aussi dans le dernier Tarzan avec Johnny Weissmuller, Tarzan et les sirènes en 1948. Avec son physique plus qu'avantageux, elle pose en 1949 pour Vogue et le magazine Life la surnomme -La bombe anatomique-. Mais ça ne suffit pas pour être une grande carrière...

C'est en revanche dans les pages people des journaux que Linda Christian laisse une trace. Elle épouse en 1949 l'acteur Tyrone Power, une énorme vedette à l'époque, et un mariage qui l'est tout autant. Des milliers de personnes assistent à la cérémonie à Rome à l'église Santa Francesca Romana, à deux pas du Colisée. Les époux sont même reçus par le pape Pie XII. Ils auront ensemble deux enfants, Taryn et Romina, cette dernière connaissant dans les années 70 et 80 un gros succès dans la chanson, en duo avec son mari. Al Bano et Romina Power sont notamment les interprètes de Felicità.

Mais la vie de famille n'est pas pour Linda qui devient la reine des nuits italiennes, la fameuse -dolce vita-. Elle s'affiche aux bras de nombreux amants puis épouse un autre acteur, Edmund Purdom, un mariage qui ne dure même pas un an. A 40 ans, Chritian est déjà has been, elle sort ses mémoires et tombe dans l'oubli. Elle décède à 87 ans d'un cancer dans sa maison de Palm Springs en 2011.

Serge Uzzan: "A l'instar d'un sprint la célébrité peut se gagner en quelques secondes; la réputation en revanche est un marathon qui exige de prendre le temps comme allié".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #cinema-serie-tv , #glamour

13 Août 2016

Zara vit goth

Théophile Gautier: "Rentre ! C'est le moment où la lune réveille Le vampire blafard sur sa couche vermeille".

Photographie de Stephanie prise par Clive McLean pour le magazine Men Only (1975).
Photographie de Stephanie par McLean pour Men Only (1975).

Stephanie selon Alessandro Biffignandi.
Zara la vampire - Tome 68 de Balzano et Pederiali (Couverture de Biffignandi).

Dans le fumetti Zara la vampire - Tome 68 - "Le bal des vampires" (Balzano et Pederiali, Elvifrance), Alessandro Biffignandi, l'illustrateur de la couv', pastiche une photographie du magazine Men Only volume 40 numéro 4, paru en avril 1975, sur la couverture de sa BD. Le modèle qui pose sur ce cliché est Stephanie, et le photographe est Clive McLean. Ici, Stephanie est remplacée par Zara Bapst, la vampire.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce numéro spécifique de Men Only, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. Et si tu veux revoir d'autres donzelles de ce mensuel masculin pour adulte, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2. ;-)

Richard Burton Matheson: "Encore une question sans réponse, à ajouter à celle qui lui était venue la nuit précédente : comment un vampire musulman aurait-il réagit à la vue d'une croix ?".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

7 Août 2016

Clim au max !

Woody Allen: "Nous vivons une société beaucoup trop permissive. Jamais encore la pornographie ne s'était étalée avec une telle impudeur. Et en plus, les films sont flous !".

Photographie de Janet et Jeff par Jens Theander pour le magazine Blue Climax (1976).
Photographie de Janet et Jeff par Theander pour Blue Climax (1976).

Janet de Blue Climax selon Elvifrance.
Hors-Série Bleu - Tome 14 d'Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Hors-Série Bleu - Tome 14 - "Le mystère de la dame en noir" (Elvifrance), l'illustrateur de la couverture plagie une photographie des de Janet (et Jeff) prise par Jens Theander pour numéro 5 du magazine pornographie Blue Climax paru en novembre 1976. Ici, Janet est remplacée la dame en noir terrorisée par Wallestein.

(Si tu connais les auteurs de cette BD: Scénariste(s), dessinateur(s) et Illustrateur de couverture, je suis preneur).

Une fois n'est pas coutume, même si cette solution de censure ne me convient pas vraiment, j'ai flouté les photos, que j'ai jugées trop hardcore pour kiCswiLA?.

 

Color Climax Corporation (CCC) est une société de production pornographique danoise fondée en 1967. Elle a été, jusque dans les années 90, l'un des principaux producteurs de porno européen. CCC a d'abord publié des revues, puis dans les années 70 a commencé à produire des vidéos en 8mm puis en VHS.

CCC a été un pionnier dans la pornographie juvénile commerciale, oui oui -juvénile-, perso j'appelle ça de la pédophilie, mais apparemment dans les années 70 à Copenhague filmer des gosses de 7ans se faisant tripoter par des adultes c'était légal ! Putain c'est quand même bien flippant !! OO

Leurs éventails de choix étant pour le moins très éclectique, Ben oui quand on utilise des enfants et des animaux, après les clichés d'adultes hétéro, homo, lesbo, et transgenre, ça passe comme une lettre à la Poste !, leurs éditions papier se divisaient en plusieurs titres avec chacun sa spécialité, dont Blue Climax qui proposait des clichés hardcore restant relativement soft. Au milieu des années 90, les titres ont été revendus à Silwa, une société allemande.

Aujourd'hui Color Climax continue de vivre mais uniquement sur la toile avec son site: www.colorclimax.com, mais durant ses années de gloire sur papier et VHS, CCC a vu passer une belle brochette de star du X: Julia Channel, Lolo Ferrari, John Holmes, Silvia Saint, Tabatha Cash, Rocco Siffredi ... et Clyda Rosen en couverture du numéro qui nous réunit aujourd'hui.

Umar Timol: "L'homme est un pornographe qui a inventé l'érotisme pour mieux séduire les femmes".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

1 Août 2016

Grosses chaleurs

"- Vous êtes marié ? Vous ne vous êtes jamais disputé, vous ?
- Oui, mais jamais à coups de fer à souder.
- Ben, c'est parce que vous n'êtes pas bricoleur !".
Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré).

Photographie(s) de Kimberly McArthur par Arny Freytag pour Playboy (1982).
Photographie(s) de McArthur par Freytag pour Playboy (1982).
(Photomontage rapide -tête corps- fait par mes soins (voir photos d'origines plus bas)).

Kimberly McArthur selon Elvifrance.
Série Blanche - Tome 14 de Chizzoli, Montanari, Santilli, et Pigi (Couverture).

Dans le fumetti Série Blanche - Tome 14 - "Taxi de nuit" (Chizzoli, Montanari, Santilli, et Pigi, Elvifrance), l'illustrateur de la couv' monte et plagie deux photographies de Kimberly McArthur prises par Arny Freytag pour le magazine Playboy en 1982, sur la couverture de sa BD. Ici, Kimberly fait monter la température à coup de fer à souder.

Photographie de Kimberly McArthur par Arny Freytag pour Playboy. Photographie de Kimberly McArthur par Arny Freytag pour Playboy.
Photographies de Kimberly McArthur par Arny Freitag

Comme le montre mon photomontage rapide en tout début d'article, le dessinateur reproduit le corps de la première photographie ci-dessus avec la tête et le bras gauche du deuxième cliché.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27. ;-)

Kimberly McArthur (1962) est un model et une actrice américaine. Née au Texas, elle se fait connaître en 1982 grâce au magazine Playboy en devant la Playmate of the month de Janvier. Les années suivantes, elle fait de nombreuses autres apparitions dans le mag' aux longues oreilles dont trois couvertures.

Cette renommée lui permet de faire ces preuves en apparaissant dans quelques séries TV tels que Magnum ou Les routes du paradis et des rôles un chouia plus conséquent dans les téléfilms: Docteur in love, Hold-up en jupons, et Slumber Party massacre II. Mais les téléspectateurs se souviennent surtout d'elle pour son rôle récurrent de Kelly Capwell dans le soap opera à succès Santa Barbara.

Pour la petite histoire: Le rôle Kelly Capwell a été tenu par quatre actrices. Kimberly McArthur (1988-1989) a succédée à Robin Wright (1984-1988) puis a laissé la place à Carrington Garland (1989-1991) et Eileen Davidson (1991-1993). Santa Barbara, tu me diras, pourquoi, j'ai le mal de vivre... ♫ Désolé un vieux relent ! ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

26 Décembre 2015

Connizia

Alfred de Musset: "Nu comme un plat d'argent, nu comme un mur d'église, nu comme le discours d'un académicien".

Photographie de Connie Kreski prise par Mario Casilli pour Playboy (1969).
Photographie de Kreski par Casilli pour Playboy (1969).

Connie Kreski selon le studio ROSI.
Lucrèce - Tome 17 du Studio ROSI, Barbieri, et Cavedon (Couverture).

Dans le fumetti Lucrèce - Tome 17 - "Le jeu de la mort" (Studio ROSI, Barbieri, et Cavedon, Elvifrance), l'illustrateur de la couv' du Studio ROSI, plagie une photographie de Connie Kreski prise par Mario Casilli pour le magazine Playboy de juin 1969, sur la couverture de sa BD. Ici, Connie, la Playmate of the year 1969, est remplacée par la sorcière Lucrèce, une descendante de Lucrezia Borgia.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26. ;-)

Dans ce numéro de Playboy paru en juin 1969, c'est Connie Kreski, en tant que Playmate of the year, qui est en Une du magazine sous l'objectif de Mario Casilli. On la retrouve aussi à l'intérieur dans une série de sept clichés dont celui qui nous réunit aujourd'hui. La Playmate of the month de ce mois de juin 69 est Helena Antonaccio shootée par Pompeo Posar.

 

Connie Kreski (1946-1995) était une actrice et un modèle de charme américaine. Diplômée d'une école catholique d'infirmières à Detroit, elle étudie la psychiatrie et travaille trois mois dans un hôpital psychiatrique avant d'être recruté par le magazine aux grandes oreilles.

Alors qu'elle assiste à un match de football de l'Université de Michigan, un employé de Playboy, ami du médecin qu'elle fréquente alors la repère. Elle quitte l'état précipitamment après que sa mère ait appris qu'elle serait la future Playmate of the month de janvier 1968. Les photos sont prises par Larry Gordon.

L'année suivante, lors de son élection comme Playmate of the year, elle reçoit en cadeau un coupé Shelby GT500 Fastback rose, devant lequel elle pose pour un des clichés du mag. Et grâce au cachet qui va avec, elle part pour Londres où elle reste plus d'un an. Elle y travaille comme mannequin, et y rencontre Anthony Newley. Ce cinéaste lui confie alors le rôle-titre féminin de Mercy Humppe, dans la première comédie musicale classé X: Can Heironymus Merkin ever forget Mercy Humppe and find true happiness?. Connie apparait aussi par la suite dans quelques films comme The trackers (1971), The outside man (1972), ou The black bird (1975)... Au début des années 1970, elle fréquente un temps l'acteur James Caan.

Elle est une des onze Playmates of the year présentes en 1979, lors de la grande fête organisée pour les 25 ans du magazine au manoir Playboy de Los Angeles, qui en tout rassemble 136 playmates. Connie Kreski décède d'un cancer dans sa maison de Beverly Hills le 21 mars 1995.

Alain: "On dit communément que le nu est toujours chaste pourvu qu'il soit beau; mais il vaut mieux dire que le nu est beau pourvu qu'il soit chaste".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

30 Septembre 2015

Lt. Dish

"Si un homme n'est plus un homme, quelles raisons peut-il avoir d'exister ?".
(©Le film M.A.S.H de Robert Altman).

Photographie de Karen Philipp prise par Brian Hennessey pour Playboy (1972).
Photographie de Philipp par Hennessey pour Playboy (1972).

Karen Philipp selon Elvifrance.
Série Rouge - Tome 57 Collectif (Couverture).

Dans le fumetti Série Rouge - Tome 57 - "Tristan et Yseut" (Elvifrance), l'illustrateur de la couv', plagie une photographie de Karen Philipp prise par Brian Hennessey pour le magazine Playboy de septembre 1972, sur la couverture de sa BD.

Si tu sais qui sont le dessinateur, le scénariste et l'illustrateur de la couverture de ce fumetti, je suis preneur pour compléter l'article. :-)

 

Pour avoir plus de détails sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25. ;-)

Dans ce numéro de Playboy paru en septembre 1972 qui nous rassemble aujourd'hui, c'est Sandra Jozefski photographiée par Bill Arsenault qui en Une de couverture. En page centrale, c'est Susan Miller shootée par Mario Casilli qui est la Playmate of the month de cette rentrée automnale. A l'intérieur, on trouve aussi une interview de Bernadette Devlin, mais on peut aussi admirer la splendide plastique de Karen Philipp dans une série de clichés de Brian Hennessey intitulés: M*A*S*H Dish. Karen se dénude pour faire la promotion de la nouvelle série TV M*A*S*H inspiré du film du même nom sorti dans les salles deux ans plus tôt. Cette comédie satirique qui a obtenu la Palme d'or à Cannes en 1970, raconte les mésaventures de jeunes officiers chirurgiens antimilitaristes aimant l'alcool et les femmes, en pleine guerre de Corée dans un hôpital militaire mobile.

Karen Philipp (1945) est une chanteuse et une actrice américaine. Elle a fait partie des deux groupes formés autour du musicien brésilienne Sérgio Santos Mendes: Sérgio Mendes & Brasil '66 et Sérgio Mendes & Brasil '77 de 1968 à 1972. Elle intègre ensuite le casting original de la première saison de la série M*A*S*H de Larry Gelbart. Elle y joue le rôle l'infirmière lieutenant Maria 'Dish' Schneider mais elle n'apparait que dans le pilote et l'épisode 11. Cependant, elle est quand même présente dans tous les épisodes car on la voit toujours courir après l'hélicoptère dans la séquence d'ouverture du générique. Dans les années 70 et 80, Philipp a aussi un rôle récurent dans la série Quincy. Côté personnel, elle est mariée au producteur Pat Proft.

PS: Le film M.A.S.H de Robert Altman dont découle la série TV, prend lui-même sa source dans les pages d'un roman autobiographique écrit par Richard Hooker en 1968: Mash: A novel about three army doctors.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

31 Août 2015

Tournedos

Francis Picabia: "Ceux qui médisent derrière mon dos, mon cul les contemple".
La réciproque marche aussi non ?! ^^

Photographie d'Eva Von Bork par Ed Alexander pour Mayfair (1975). Eva Von Bork selon Elvifrance.
Photographie de Von Bork par Alexander pour Mayfair (1975).
et
Série Verte - Tome 27 Collectif (Couverture).

Dans le fumetti Série Verte - Tome 27 - "Mort en catastrophe" (Elvifrance), l'illustrateur de la couv' plagie une photographies du magazine Mayfair volume 10 numéro 3, paru en mars 1975. Le modèle qui pose sur ce cliché est Eva Von Bork shooté par Ed Alexander.

Si tu sais qui sont les auteurs (Scénariste, dessinateur, et illustrateur) de ce fumetti, je suis preneur pour compléter l'article. :-)

 

Pour avoir plus de détails sur ce numéro spécifique de Mayfair, et revoir Eva sur un autre cliché, va faire un tour »ici«, et pour voir une autre playmate, toujours du même exemplaire du magazine, rends »là«. Et si tu veux revoir d'autres playmates de ce mensuel masculin pour adulte, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11. ;-)

Pierre Déproges: "Allons, boutonneuses et boutonneux, ne nous gaussons plus de la guerre de 39-45 sans laquelle l'humanité n'aurait jamais découvert le Zyclon B, le général de Gaulle, la bombe atomique et le bas nylon indémaillable sans lequel la jambe de la femme ne serait jamais qu'un vulgaire membre inférieur".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

27 Août 2015

Snake in the wood

Karine Tuil: "Etre amoureux, c'était comme tenir un serpent contre soi, vivre dans la peur d'être mordu, dévoré, tué".

Photographie de Nicole Wood par Richard Fegley pour Playboy.
Photographie de Wood par Fegley pour Playboy (1993).

Nicole Wood selon Lorenzo Sperlonga.
Playmen Comix #4 Collectif (Couverture de Sperlonga).

Dans le fumetti Playmen Comix #4 - "Il ritourno di Lulu" (Collectif, Tattilo) Lorenzo Sperlonga, l'illustrateur de la couv', plagie un cliché de Nicole Wood pris par Richard Fegley titré du magazine Playboy d'Avril 1993, sur la couverture de la BD. Ici, Nicole est remplacée par The Snake.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce mensuel masculin pour adulte et voir d'autres pastiches de playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24. ;-)

Le numéro de Playboy qui nous rassemble aujourd'hui est paru en avril 1993. C'est Tonja Christensen shootée par Richard Fegley qui fait la Une. C'est aussi ce dernier qui photographie la Playmate of the month du mois d'avril, Nicole Wood. Cette série de clichés comprenant la page centrale s'intitule: Knock Wood. On y voit Nicole en cowgirl se défeuiller dans un saloon, puis une grange, et dans un vieux pick-up.

Dans les pages du magazine, on peut aussi lire (et regarder ! ^^) un article sur les tatouages, Tattoo you de Craig Vetter, ainsi que des interviews de Frank Zappa et Cindy Crawford.

William Shakespeare: "Pour leurrer le monde, ressemble au monde, ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour