EDIT: Refonte de l'artice suite à la découverte de nouvelles informations.
Le Chelmi est toujours sur le coup ! ^^

D'habitude, je vous présente des guests stars que des auteurs incrustent dans leur BD, et bien aujourd'hui, une fois n'est pas coutume et le jeu en vaut la chandelle ^^, c'est le processus inverse, c'est une personnalité qui imite un personnage de BD.

Ana Lima pour Playboy (Paulo Vainer). Ana Lima selon Paolo Eleuteri Serpieri (Druuna).
Photographie de Lima par Vainer pour Playboy (1989)
et
Druuna - Tome 3 de Serpieri (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Avec Druuna - Tome 3 - "Creatura" (Serpieri, Bagheera) Paolo Eleuteri Serpieri inspire le photographe Paulo Vainer pour un cliché d'Ana Lima dans le Playboy Brésil n°165 d'Avril 1989. La ravissante brésilienne se prend pour la Druuna de la couverture du tirage de tête du tome 3 le temps d'une photo.

Outre la ressemblance troublante, les plus méticuleux d'entre vous (^^), aurons bien sûr noté le soin et l'application apportés dans les moindres détails tels que la chevelure et le bronzage. En revanche, Anna Lima doit laver son petit haut affriolant avec Mir Couleurs alors que Druuna, elle, n'utilise qu'une lessive classique. Quelle conne cette Druuna ! Mais bon, on lui pardonne ! ^^

En lisant plusieurs interviews de Serpieri, j'ai appris qu'il s'est fortement inspiré de la plastique de Valérie Kaprisky, l'actrice française, après avoir vu le film La femme publique pour dessiner son héroïne qui a ensuite évoluée au fil des tomes.

 

Pour lire plus d'inforamtions sur le mensuel Playboy et voir une autre Playmate du fameux magazine, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. 'Oo Qu'est ce que je ne ferai pas pour toi lecteur !! ^^

Ana Lima (1970) est une playmate brésilienne. Forte de son titre du concour de playmate Pantera 1989, elle décroche la couverture de Playboy Braaaziiil!!! (^^) quelques mois plus tard dans le numéro d'Avil. Elle a posé pour le magazine Playboy brésilien en 1989. Après cette année sous le feux des photographes, Ana a rapidement et discrètement disparu des magazines pour retrouver la vie -normale- d'une jeune femme de 19 ans.

PS: Si le travail du photographe Paulo Vainer t'intéresse tu peux faire un tour sur sa galerie.

Retour à l'accueil