©Francky Vincent ^^

Emmanuelle de Just Jaeckin.
Emmanuelle de Jaeckin (1974).

Emmanuelle selon Billy Tucci. Emmanuelle selon Billy Tucci.
Grimm Fairy Tales: Return to Wonderland #3 de Tucci (Couverture édition limitée).

Dans le comics book Grimm Fairy Tales: Return to Wonderland #3 (Gregory et Leister, Zenescope), le dessinateur de la couverture, Billy Tucci, parodie le l'affiche du film de Just Jaeckin, Emmanuelle, sur l'édition limitée du numéro 3 de la série. Ici Sylvia Kristel alias Emmanuelle est remplacée par Carroll Ann Liddle dit Calie, la fille d'Alice. Le personnage tripote toujours son collier même si elle ne le porte pas autour du cou.

Le principe de la collection Grimm Fairy Tales, mis a part de faire des couvertures affriolantes et équivoques, est de réécrire les contes. Return to Wonderland est en quelque sorte la suite d'Alice au pays des merveilles.

 

Emmanuelle est un long métrage érotique français réalisé par Just Jaeckin sur un scénario de Jean-Louis Richard d'après le roman éponyme d'Emmanuelle Arsan, mettant en scène Sylvia Kristel dans le rôle-titre, Alain Cuny, Marika Green et Christine Boisson. Distribué par Parafrance Films, ce film est sorti le 26 juin 1974 en France. Il a donné lieu à une série de films et de téléfilms mettant en scène le même personnage.

Emmanuelle (Sylvia Kristel), 20 ans, part rejoindre son mari diplomate (Daniel Sarky) en Thaïlande. Arrivée à Bangkok, l'ingénue fait la connaissance de deux jeunes femmes, Marie-Ange (Christine Boisson) et Bee (Marika Green), qui l'initieront aux jeux sulfureux du plaisir et de l'amour, alors que son mari tentera de la pousser dans les bras de Mario (Alain Cuny), un quinquagénaire réputé pour son raffinement érotique.

AlloCiné | Emmanuelle

Entouré à sa sortie d'un parfum de scandale, le film joint érotisme chic et décors exotiques dans un scénario qui explore plusieurs aspects d'une sexualité découverte ou fantasmée, mais sans scènes trop explicites, les rapports sexuels étant plus suggérés que réellement montrés.

Just Jaeckin se voit confier l'année suivante l'adaptation d'un autre roman érotique célèbre, Histoire d'O, et se spécialise sur le créneau des films érotiques ""haut de gamme"", retrouvant Sylvia Kristel en 1981 pour une adaptation de L'Amant de Lady Chatterley.

PS: Lors de son passage en commission de censure en 1974, Emmanuelle devait être censuré si certaines coupes n'étaient pas effectuées. Le décès du Président Pompidou entraîna la mise en place d'un nouveau secrétaire d'état à la culture, Michel Guy, qui permit au film de sortir en salles.

Retour à l'accueil