Le hasard réunissait et semblait confronter lugubrement les trois immobilités tragiques, le cadavre, le spectre, la statue.

Victor Hugo | Les Misérables

Evil Dead III: L'armée des ténèbres de sam Raimi.
Evil Dead III : L'armée des ténèbres de Raimi (1994).

Taxi driver selon Tristan Jones.
Ghostbusters #2 de Schoening et Burnham (Couverture alternative de Jones).

Dans le comics book Ghostbusters #2 (Schoening et Burnham, IDW) Tristan Jones, l'illustrateur de la couv', parodie l'affiche du film Evil Dead III: L'armée des ténèbres de Sam Raimi, sur la couverture bis de sa BD. Ici, Ashley 'Ash' Williams alias Bruce Campbell est remplacé par Egon Spengler, et Sheila alias Embeth Davidtz par Janine Melnitz.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce troisième opus de la saga Evil Dead et en voir d'autres pastiches, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4. 😉

Les auteurs de l'affiche du film Les galndeurs de Kevin Smith, ont eux aussi rendu hommage à Evil Dead III...

Les glandeurs de Kevin Smith (1995).
Les glandeurs de Kevin Smith (1995).

Ici Jason Lee alias Bridie Bruce prend la place de Bruce Campbell alais Ash, et Shannen Doherty alias Rene Mosier celle d'Embeth Davidtz alias Sheila. Cette petite comédie romantioque que j'aime beaucoup racontre les errements de deux glandeurs accomplis qui passent une journée dans un grand centre commercial. L'un des deux tente de récupérer sa petite amie qui l'a quitté le matin même, et dans sa quête il croise une galerie de personnages pour le moins cocasse...

Ce film fait partie de l'univers View Askewniverse développé par Smith qui regroupe des petites pépites comme Clerks : Les employés modèles et Dogma qui sont selon moi pas assez connu et reconnu. L'intrigue des Glandeurs se situe un jour avant celle de Clerks, pourtant sorti un an plus tôt. Le liant de cet univers fictionnel tient surtout de la présence redondante des personnages Jay et Silent Bob, les deux dealers ratés, et glandeurs indétronables s'il en est, interprétés par Jason Mewes et Kevin Smith.

Un homme qui croit aux revenants, et qui s'imagine apercevoir un spectre dans la nuit, doit éprouver la peur en toute son épouvantable horreur.

Guy de Maupassant | Contes de la bécasse

Retour à l'accueil